Arte Magazine n°2016-15 9 avr 2016
Arte Magazine n°2016-15 9 avr 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2016-15 de 9 avr 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : au côté des réfugiés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
© AP Mardi 12 avril à 20.55 Inondations : une menace planétaire Lire page 18 Documentaire Vivre avec l’eau Les métropoles côtières sont menacées à court terme par des inondations, comme le montre un documentaire alarmant. Le Néerlandais Henk Ovink, chargé d’exporter l’expertise de son pays en matière de gestion des eaux * , y propose des solutions. Prise de conscience “Mon objectif est de permettre aux responsables politiques et aux sociétés en général de prendre mieux conscience de l’importance de la gestion de l’eau, et ce, au niveau mondial. Il s’agit de l’un des plus grands défis que nous ayons à relever aujourd’hui. Ici, on en a trop, là pas assez, ailleurs encore, elle est polluée. Quant aux désastres naturels liés à l’eau, ils seront de plus en plus violents et fréquents en raison du changement climatique. Il faut faire davantage d’efforts pour la recherche, pour de meilleurs projets, lancer des campagnes d’information, donner des conférences, mais aussi proposer des activités tournées vers les enfants, les étudiants, avec un outil comme l’Atlas mondial de l’eau, que nous avons créé.” Interdépendance “Une autre de mes missions consiste à mettre en œuvre des projets de transformation des villes et des littoraux menacés, puis à les promouvoir afin qu’ils servent d’exemples, et à concevoir les moyens de les adapter aux contextes locaux. C’est ce que nous avons fait à New York avec le programme ‘Rebuild by design’ [la reconstruction de quartiers dévastés par l’ouragan Sandy en 2012, Ndlr]. La spécificité de la méthode néerlandaise réside dans son approche systémique. À New York, nous avons 6 N° 15 – semaine du 9 au 15 avril 2016 – ARTE Magazine initié un processus collaboratif liant des experts du monde entier à des talents régionaux, au sein d’une super-coalition rassemblant aussi bien des institutions que des acteurs locaux, pour mieux appréhender la complexité et l’interdépendance de cette question de l’eau.” Construire avec la nature “Chaque ville est différente, il n’y a pas de solution unique. La nature est cependant une source d’inspiration capitale : il faut résoudre les problèmes en tenant compte de l’environnement, comme nous l’avons fait avec le programme ‘Room for the river’ aux Pays-Bas où, plutôt que de surélever les digues, nous avons donné plus d’espace à l’eau, ce qui a permis davantage de flexibilité dans sa gestion. Nous avons aussi créé un système de dunes qui exerce la même fonction protectrice du littoral que la mangrove. Tandis qu’au Viêtnam, dans le delta du Mékong, nous restaurons des mangroves existantes. Le principe est le même, mais le projet différent. Il faut tenir compte des spécificités locales, mais la nature est la base à partir de laquelle on peut créer des systèmes adaptés et résilients.” Propos recueillis par Marie Gérard * Avec le titre officiel d’“envoyé spécial pour les affaires internationales liées à l’eau”
“S i vous ne croyez pas que vous allez mourir, est-ce que vous pourriez supporter la vie que vous avez ?”, interroge le psychanalyste Jacques Lacan. Qu’est-ce que cette question vous inspire ? Jean-Michel Truong : J’y réponds sans hésiter par la négative. Si je ne croyais pas que je vais mourir, ma vie serait insupportable. Si nous parvenions d’ici cent ans à repousser l’espérance de vie à 1 000 ans, il y aurait en France près de 850 millions d’habitants. C’est une vision d’épouvante. Pour la conjurer, il faudrait contrôler la population afin qu’elle n’excède pas le seuil au-delà duquel nos ressources naturelles s’épuiseraient, en ne laissant vivre, par exemple, qu’un nouveau-né sur huit ou dix. Comment choisirionsnous les rares couples autorisés à se reproduire ? Comment nous débarrasserionsnous de la population excédentaire, et selon quels critères ? C’est une image d’extermination que me suggèrent les projets actuels de prolongement de la vie humaine bien au-delà de ses limites présentes. Qu’est-ce que la quête d’immortalité dit de l’être humain ? Ce désir est aussi vieux que la mort. Il est aujourd’hui exacerbé par les promesses des nouvelles technologies. En réalité, pour les technoprophètes, il s’agit simplement d’attirer des capitaux vers les start-up exploitant ce que je nomme “le rush vers l’éternité”, mené par une poignée de milliardaires américains. C’est un désir de nanti. Si on demandait à un mineur chinois s’il a envie de vivre éternellement, la réponse serait sans doute non. En quoi la mort nous structure-t-elle ? C’est la condition sine qua non de l’humanité. Documentaire En finir avec la mort ? Pour le psychologue, philosophe et romancier Jean-Michel Truong, qui intervient dans un passionnant documentaire sur la quête contemporaine d’immortalité, la fin de la mort signifierait celle de l’espèce humaine. Entretien. © What's Up La fin de la mort signifierait la fin de l’espèce. Car une espèce dont les individus ne meurent pas cesse d’évoluer et finit par perdre son aptitude à survivre dans son environnement qui, lui, continue à changer. L’hybridation est l’une des voies de l’immortalité. Quelles en seront les conséquences ? La délégation de ses fonctions corporelles aux objets est fondatrice de l’humanité et les nouvelles technologies permettent de l’accélérer. Mais que restera-t-il de l’humain lorsqu’il aura incorporé les machines au plus intime de son être ? Du fait du recours croissant à l’hybridation, cellesci représenteront une proportion toujours plus importante de notre poids. À partir de quelle teneur en composants artificiels l’être résultant pourra-til encore être qualifié d’homme ? Ce qui fera que cette chose qui ne nous ressemblera plus en rien pourra néanmoins se dire humaine, c’est qu’elle portera en elle l’idée de l’homme. Propos recueillis par Laure Naimski N° 15 – semaine du 9 au 15 avril 2016 – ARTE Magazine Mardi 12 avril à 22.40 Immortalité, dernière frontière Lire page 19 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :