Arte Magazine n°2016-14 2 avr 2016
Arte Magazine n°2016-14 2 avr 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2016-14 de 2 avr 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : Molly s'en va-t-en guerre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
lundi 4 avril JOURNÉE 5.15 LM Berlin Live Leftfield Concert 6.15 EM Médecines d’ailleurs Corée du Sud – Le retour des esprits Série documentaire 6.45 M ARTE Reportage Magazine 7.35 7 ARTE Journal junior Programme jeunesse 7.45 LM Douces France(s) En Bretagne Série documentaire 8.30 7 L Xenius Les secrets du verre  : un matériau protéiforme ? Magazine 8.55 LEM Mer de Chine, la guerre des archipels Documentaire 9.50 M Quand la Sibérie sera chinoise Documentaire 10.45 7 LR 360° Géo Le secret des montres suisses ; La Pologne des braconniers ; Bavière, la guerre aux castors Reportages 13.20 7 ARTE Journal 13.35 M VF/V0STF CINÉMA Le secret de la pyramide Film de Barry Levinson (1985, 1h49mn) Encore collégiens, Holmes et Watson enquêtent sur des meurtres horrifiques. Frissons, humour et effets spéciaux pour un film aux allures de classique. 15.40 7 LR Le Rhin vu du ciel Le Rhin alpin Série documentaire Paramount Pictures 16.25 LM Le secret de la marche Documentaire 17.20 LM Xenius Les secrets du verre  : un matériau protéiforme ? Magazine 17.45 7 L Jardins d’ici et d’ailleurs Alcazar (Espagne) Série documentaire 18.15 LM L’Europe en châteaux En France, au long de la Loire Série documentaire SOIRÉE 19.00 7 L Danemark, le bonheur est au bord de la mer Sur la terre ferme Série documentaire 19.45 7 ARTE Journal 20.05 7 28 minutes Magazine 20.50 7 LE Salaire net et monde de brutes Ambassadeur ambulant Série d’animation (2015, 30x3mn) Aujourd’hui  : comment essayer de gagner sa vie dans la peau d’une bouteille de soda. 20.55 L CINÉMA Le scandale Film 22.40 7 L VF/V0STF CINÉMA Les rats Film 0.15 7 L La LUCARne Broken land Documentaire 1.35 LMEM Belle de jour Film de Luis Buñuel (1966, 1h42mn) Entre fantasme et réalité, beaux salons et maison close, une étude au scalpel du masochisme et de la frustration de la bourgeoisie, à laquelle Catherine Deneuve, parfaite égérie buñuelienne, prête sa beauté diaphane. 3.10 L7 R Le paradis sous terre Le cimetière juif de Weissensee Documentaire 16 N°14 – semaine du 2 au 8 avril 2016 – ARTE Magazine Torsten Mehltretter sous-titrage pour sourds E et malentendants D audiovision pour aveugles et malvoyants L diffusion en haute définition disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion 7 M vidéo à la demande M multidiffusion R rediffusion version française VF/V0STF version originale sous-titrée en français version originale V0STF sous-titrée en français 17.20 Xenius Les secrets du verre  : un matériau protéiforme ? Le magazine de la connaissance qui explore la science de manière accessible. Parfois trempé ou blindé, le verre est bien moins fragile qu’il en a l’air. On le trouve partout. Quelle est sa composition ? Enquête à Murano, près de Venise, avec Pino Signoretto, un grand maître du soufflage traditionnel du verre. Magazine présenté par Dörthe Eickelberg et Pierre Girard (Allemagne, 2016, 26mn) 17.45 Jardins d’ici et d’ailleurs Alcazar (Espagne) Bo Travail Jean-Philippe Teyssier, architecte paysagiste, nous emmène à la découverte des plus beaux jardins de France et d’Europe, jusqu’au 29 avril. Dans les jardins du palais de l’Alcazar, à Séville, créés au IX e siècle au bord du Guadalquivir, se mêlent des influences mauresques, gothiques et renaissance. Les influences et les styles issus des cultures méditerranéennes s’y superposent. Série documentaire (France, 2015, 20x26mn) - Coproduction  : ARTE France, Bo Travail ! - Réalisation  : Simon Vatel 19.00 Danemark, le bonheur est au bord de la mer Sur la terre ferme Une escapade en deux parties le long de la route Marguerite, le plus bel itinéraire touristique du Danemark. Pour apprécier la beauté des paysages côtiers danois, rien de tel que la route Marguerite qui, sur 3 500 kilomètres, relie des centaines de sites remarquables. Le voyage débute dans le parc national de la mer des Wadden, avant une étape archéologique à Ribe et la traversée du superbe Limfjord. En chemin, des habitants hauts en couleur font partager leur passion pour leur pays et la protection de sa nature. Série documentaire de Torsten Mehltretter (Allemagne, 2015, 2x43mn) Jean Rabier, NBCU
20.55 CINÉMA Le scandale Le jeune Chabrol ajuste son tir contre la bourgeoisie de province, sa cible favorite. Malaise et noirceur pour un huis clos efficace, dans lequel Anthony Perkins excelle. Paul Wagner, héritier instable et noceur d’une grande marque de champagne, est retrouvé blessé dans sa décapotable auprès d’une jeune prostituée assassinée. Son ami américain Christopher, dont il a favorisé le mariage avec sa cousine Christine, une belle et riche parvenue associée à ses affaires, a été également agressé. Souffrant d’un traumatisme crânien, hanté par le meurtre, Paul parvient encore moins que par le passé à gérer sa fortune. Quelque temps après, il se réveille une fois encore auprès d’un cadavre, celui de sa maîtresse de la veille… Jeu de massacre Paul Wagner assassine-t-il les jeunes femmes qui ont le malheur de croiser sa route ? Cette intrigue policière sert de prétexte à Chabrol pour tisser un huis clos étouffant autour d’une galerie de personnages vénéneux et excellemment interprétés, Anthony Perkins en tête. Dans ce portrait à charge de la jeunesse dorée, le cinéaste affûte ses armes contre ce qui restera sa cible favorite, la bourgeoisie de province. Film de Claude Chabrol (France, 1967, 1h47mn) - Scénario  : Claude Brulé, Derek Prouse, Paul Gégauff, sur une idée de William Benjamin - Avec  : Anthony Perkins (Christopher Belling), Maurice Ronet (Paul Wagner), Yvonne Furneaux (Christine Belling), Stéphane Audran (Jacqueline/Lydia), Suzanne Lloyd (Evelyn Wharton), Henry Jones (M. Clarke) - Image  : Jean Rabier - Montage  : Jacques Gaillard - Musique  : Pierre Jansen Production  : Universal Pictures France 22.40 CINÉMA Les rats Réfugiée polonaise sans le sou à Berlin, Pauline confie son bébé à une inconnue. Un mélodrame intimiste de Robert Siodmak dans l’Allemagne de l’après-guerre, entre misère et miracle économique. 1954. Moins de dix ans après la fin de la guerre, le « miracle économique allemand » est patent, mais une large frange de la population vit dans la misère. Réfugiée de Pologne sans le sou, Pauline cherche à Berlin son amant, qui l’a abandonnée. Enceinte, elle est recueillie par Anna John, une blanchisseuse qui craint d’avouer à son mari une fausse couche. En échange d’une somme d’argent, Pauline lui confie son bébé, avant d’être rattrapée par son instinct maternel. Veine noire Robert Siodmak dresse ici un état des lieux subtil de la génération d’après-guerre outre-Rhin, entre gagnants et laissés-pourcompte. Le réalisateur explore aussi les espoirs et les rêves petits-bourgeois de ceux qui cherchent à enfouir leurs fêlures derrière une façade respectable. Servi par deux des plus grandes stars du cinéma allemand de l’époque, Maria Schell et Curd Jürgens, ce mélodrame renoue avec la veine noire du réalisateur. Celui-ci avait choisi l’exil pour fuir le nazisme. De retour au pays, il ira de désillusion en désillusion. Une mélancolie qui imprègne ce film d’une émouvante lucidité. Ours d’or, Berlin 1955 (Die ratten) Film de Robert Siodmak (Allemagne, 1955, 1h37mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Jochen Huth d’après la pièce éponyme de Gerhart HauptmannAvec  : Maria Schell (Pauline Karka), Heidemarie Hatheyer (Anna John), Curd Jürgens (Bruno Mechelke), Gustav Knuth (KarlJohn), Ilse Steppat (Mme Knobbe), Fritz Rémond Jr (Harro Hassenreuter) - Image  : Göran Strindberg Musique  : Werner Eisbrenner - Montage  : Klaus Eckstein, Ira Oberberg - Production  : CCC Film ARD Degeto N°14 – semaine du 2 au 8 avril 2016 – ARTE Magazine Luc Peter 0.15 la lucarne Broken land Dans le désert, à l’ombre de la barrière érigée pour freiner l’immigration clandestine venue du Mexique, des Américains racontent leur quotidien, entre peur, rage et compassion pour des migrants qu’ils ne voient jamais. C’est l’autre mur de la honte  : 1 300 kilomètres d’acier pour cinq mètres de hauteur en zone militarisée, qui scindent le désert entre les États-Unis et le Mexique pour bloquer l’immigration clandestine. Une ligne noire, hérissée de tours de contrôle, jalonnée de checkpoints et arpentée par des gardes-frontières, que franchissent encore des trafiquants de drogue et des migrants au péril de leur vie, silhouettes nocturnes et « ombres blanches » détectées par des caméras infrarouges. De ces passages ne restent que des vêtements et des jouets abandonnés, quand des ossements sous le sable – cimetière à ciel ouvert – disent le prix parfois payé. Tragédie quotidienne Sans commentaires, le film suit ces traces muettes, à travers le regard d’Américains vivant en Arizona au pied de l’omniprésente barrière. Dans cette communauté éclatée se mêlent vétérans du Viêtnam reconvertis en miliciens, ranchers se plaignant de l’« odeur des Mexicains, différente de celle des MO » (les Moyen-Orientaux). Certains se souviennent du temps d’avant le mur où fermiers des deux côtés de la frontière s’entraidaient. Militants vaillants d’une cause perdue, d’autres déplorent cette guerre sans nom, déposant des bouteilles d’eau dans le désert pour les candidats à l’exil. Le film ausculte les bouleversements à l’œuvre dans la région, restituant avec force la violence vaine de la « grande muraille » léguée par George W. Bush. Documentaire de Stéphanie Barbey et Luc Peter (Suisse/États-Unis, 2015, 1h15mn) - Coproduction  : ARTE GEIE, Intermezzo Films SA avril lundi 17 4



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :