Arte Magazine n°2016-11 12 mar 2016
Arte Magazine n°2016-11 12 mar 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2016-11 de 12 mar 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : Peaky Blinders, saison 2.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
mardi 15 mars JOURNÉE 5.00 M Square Carte blanche à Nicolas Wild 5.30 LM Rolando Villazón présente les stars de demain 6.15 LEM Médecines d’ailleurs Australie, les médecins volants 6.40 7 M Vox pop Europe  : coup de tabac sur l’e-cigarette Magazine 7.10 LM Yourope Sida  : le syndrome oublié ? Magazine 7.40 7 ARTE Journal junior Programme jeunesse 7.45 LM Le Caucase en 30 jours Sur l’Elbrouz, le plus haut sommet d’Europe Série documentaire 8.30 Xenius Dépressions  : les thérapies ont-elles progressé ? Magazine 9.00 LEM Une vie de moine zen Documentaire 9.50 LM Le paradis solaire des Tokelau Documentaire 10.35 LM Le bonheur du berger abkhaze Documentaire 11.20 LM Le bonheur est dans l’alpage Un paradis entre terre et ciel Documentaire 12.05 LM En Ouzbékistan, sur la route de la soie Documentaire 12.50 EM Voyage aux Amériques Brésil – Favelas & samba Série documentaire 13.20 7 ARTE Journal 13.35 LDEM Cinéma Maigret tend un piège Film 15.40 L7 R Le Caucase en 30 jours En Arménie Série documentaire 16.25 Terrorisme islamique  : la haine du patrimoine Documentaire de Georg Graffe, Heike Schmidt et Kay Siering (2015, 43mn) Depuis la destruction des bouddhas de Bamiyan en 2001, les fondamentalistes islamistes n’ont cessé de s’en prendre aux biens culturels. Martin PapirOWski 17.10 M Xenius Dépressions  : les thérapies ont-elles progressé ? Magazine 17.35 L7 E Médecines d’ailleurs Philippines – Siquijor, l’île qui soigne Série documentaire 18.05 L7 La Corée du Sud, le pays aux multiples miracles Les îles Jeju et Wando Série documentaire Les Films d’Ici 2 SOIRÉE 19.00 L7 R L’Allemagne sauvage Le lac Stechlin Série documentaire 19.45 7 ARTE Journal 20.05 7 28 minutes 20.50 7 LE Salaire net et monde de brutes Roller boy Série d’animation 20.55 ‹ 2.55 L7 thema cinq ans de guerre en syrie 20.55 L7 DaeCh, paroles de déserteurs Documentaire 21.50 7 R Disparus, la guerre invisible en Syrie Documentaire 22.55 L7 R Homs, chronique d’une révolte Documentaire 0.25 L7 R Eau argentée, Syrie autoportrait Documentaire 2.00 7 R Syrie  : instantanés d’une histoire en cours Documentaire (2013, 52mn) Tourné trois ans après le début de l’insurrection syrienne, un hommage aux voix et aux visages oubliés de la guerre. 2.55 M Square Vers un nouvel Holocauste ? Magazine 3.25 LEM Ports d’attache Hambourg Série documentaire 4.15 LM Le silence de la mer Court métrage artel% INF. Retrouvez nos dossiers spéciaux consacrés à la Syrie. 18 N°11 – semaine du 12 au 18 mars 2016 – ARTE Magazine 20.55 ‹ 2.55 thema cinq ans de guerre en syrie Cinq ans après le soulèvement d’une partie de son peuple, la Syrie est en état de mort clinique  : Bachar el-Assad s’accroche à ce qu’il lui reste de pouvoir alors que les groupes extrémistes, État islamique en tête, pullulent. De la révolte au chaos, cinq documentaires reviennent sur la récente actualité de ce pays devenu terrain de jeu des grandes puissances. Soirée présentée par Andreas Fies 20.55 DaeCh, paroles de déserteurs Des transfuges de l’organisation État islamique témoignent. Un document exceptionnel sur la vie quotidienne au sein de Daech et sur les conditions de ce périlleux travail d’exfiltration. Dans une ville du sud-est de la Turquie, située à seulement 60 kilomètres de la Syrie en guerre, un réseau clandestin prend les plus grands risques pour exfiltrer des combattants qui souhaitent quitter le groupe état islamique (EI). Sous couvert d’anonymat, ces déserteurs, des hommes originaires de Syrie ou de Jordanie, ont accepté pour la première fois de raconter leur vie sous le joug de Daech, ainsi que les raisons qui les ont poussés à le rejoindre puis à le fuir. Ils ont pour la plupart vécu à Raqqa, la capitale politique et militaire du groupe terroriste. Des témoignages exceptionnels, car en général les déserteurs de Daech se cachent et ne parlent pas – s’ils ne sont pas rattrapés par l’EI puis exécutés. Un remède au djihad Le réseau d’exfiltration, constitué de combattants historiques de l’Armée syrienne libre (opposée à Bachar el-Assad), a accepté de dévoiler quelques-unes de ses méthodes de travail. «Daech a essayé de nous piéger avec de faux déserteurs», explique l’un des membres de cette cellule spécialisée. Pour éviter toute tentative de manipulation, l’exfiltration ne se produit qu’après une longue enquête. En aidant les déserteurs à fuir et en recueillant leurs témoignages, les membres du réseau veulent dénoncer les mensonges de Daech et son culte de la violence. Ils pensent ainsi décourager les futurs candidats au djihad. Documentaire de Thomas Dandois et François-Xavier Tregan (France, 2016, 52mn) - Coproduction  : ARTE GEIE, Memento Memento
21.50 Disparus, la guerre invisible en Syrie Une enquête glaçante sur l’arme invisible du régime de Bachar el- Assad  : l’enlèvement, la torture puis le meurtre de milliers de Syriens. Les images des premiers rassemblements pacifiques de mars 2011 sont devenues un souvenir presque chimérique. La Syrie a depuis sombré dans le chaos absolu. Chaos provoqué par la barbarie de l’autoproclamé État islamique. Chaos provoqué, aussi et avant tout, par l’arme invisible et méconnue du régime de Bachar el-Assad  : l’enlèvement, la torture puis le meurtre, depuis 2011, de dizaines de milliers de Syriens – jusqu’à 200 000 selon les sources. Adolescents raflés dans leurs écoles, manifestants envoyés dans des camions aux destinations inconnues, passants arrêtés arbitrairement  : ces innombrables disparitions révèlent l’implacable machine de mort secrètement mise en place par Damas. Passionnante et glaçante, cette enquête lève le voile sur l’armée de l’ombre de la dictature syrienne. Pour la première fois, des familles en exil, des survivants mais aussi des complices du régime alaouite mettent à nu la stratégie de la dictature syrienne pour se maintenir au pouvoir coûte que coûte. Documentaire de Sophie Nivelle-Cardinale et Étienne Huver (France, 2015, 52mn) Coproduction  : ARTE GEIE, What’s Up Films (R. du 3/11/2015) 22.55 Homs, chronique d’une révolte Tourné sur près de deux ans à Homs, du début de l’insurrection à la quasidestruction de la ville, un journal de guerre déchirant dans l’intimité de jeunes rebelles. Été 2011. Abdel Basset Sarout *, footballeur de 19 ans déjà renommé, devient à Homs l’un des leaders des manifestations pacifiques qui, tous les vendredis, dans les rues, bravent le régime de Bachar el-Assad. Ses chansons improvisées contre la dictature enflamment la jeunesse de la ville. Il est le meneur d’une fougueuse bande de chabab (jeunes) décidés à en découdre avec le régime. Peu à peu, sous ses yeux et ceux du réalisateur Talal Derki, alors que le régime cible la population civile, les jeunes dissidents se transforment en guerriers. Journal de guerre Près de deux années durant, jusqu’en avril 2013, Talal Derki nous fait vivre de l’intérieur la lente agonie d’un pays où la mort règne sans partage. Ces jeunes soldats qui rêvaient de conquérir la démocratie au bout de leurs fusils n’ont plus qu’un seul espoir  : être tués avec honneur, en martyrs, dans le champ de ruines que sont devenus leur ville, leur vie, leur pays. Grand Prix du jury, Sundance 2014 Grand Prix, FIFDH 2014 Documentaire de Talal Derki (Syrie/Allemagne, 2014, 1h29mn) - Coproduction  : ARTE/SWR, Proaction Films, Ventana Film und Fernsehproduktion - (R. du 4/3/2014) SWR What’sup films * Contrairement aux rumeurs, Abdel Basset Sarout n’a pas rejoint les rangs de Daech mais s’est battu aux côtés d’autres groupes contre le régime de Bachar el-Assad. N°11 – semaine du 12 au 18 mars 2016 – ARTE Magazine D.R. 0.25 Eau argentée, Syrie autoportrait À partir des vidéos amateurs et de sa rencontre avec une jeune Syrienne sur Internet, le cinéaste en exil Ossama Mohammedcompose une ode terrible et magnifique à son peuple en lutte. Depuis mai 2011, le cinéaste syrien Ossama Mohammed(Étoiles de jour, Sacrifices) s’est exilé en France pour avoir critiqué le régime de Bachar el-Assad. À travers les vidéos postées sur les réseaux sociaux par les cinéastes amateurs, il suit pas à pas l’évolution de la révolution syrienne. Décidé à retracer leur histoire et la sienne, il compose peu à peu un film à partir de cette mosaïque d’images et de sons… Jusqu’à ce Noël 2011, où un message parvient sur son ordinateur  : celui d’une jeune Kurde syrienne appelée Simav («eau argentée» en kurde). Commence alors un échange extraordinaire  : celui d’un exilé avec une révolutionnaire, celui d’un maître avec une élève. Le documentaire d’Ossama Mohammedest à la fois terrible et beau  : terrible, en ce qu’il renvoie à la violence dans toute son absurdité ; beau en ce qu’il porte encore l’espoir d’un avenir meilleur. Documentaire d’Ossama Mohammedet Wiam Simav Bedirxan (France, 2014, 1h30mn) - Musique  : Noma Omran - Production  : Les Films d’Ici, Proaction Film, en association avec ARTE France-La Lucarne - (R. du 15/9/2014) mars mardi 19 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :