Arte Magazine n°2016-10 5 mar 2016
Arte Magazine n°2016-10 5 mar 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2016-10 de 5 mar 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : le mari de la Ministre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
LUNDI 7 MARS JOURNÉE 5.25 L M MAURIZIO POLLINI JOUE LE «CONCERTO POUR PIANO N°1» DE BRAHMS Concert 6.15 L E M MÉDECINES D’AILLEURS Japon, dans le secret des sumos Série documentaire 6.45 M ARTE REPORTAGE Magazine 7.35 7 ARTE JOURNAL JUNIOR FREDERIC MAIGROT JT présenté en alternance par Carolyn Höfchen, Magali Kreuzer, Dorothée Haffner et Frank Rauschendorf (2016, 6mn) Le JT matinal et quotidien de six minutes pour les 10-14 ans. 7.45 L M SUR LES SOMMETS DE L’IRAN (1) Documentaire 8.30 7 R XENIUS Bonnes ou mauvaises habitudes ? Magazine 8.55 L E M QUAND LA CHINE VERTE S’ÉVEILLE Documentaire 9.50 M SARDAIGNE  : TERRE DE SONS Documentaire 10.40 7 R 360°-GÉO Avions portés disparus ; Pilotes du Nunavik ; Kiruna, le train du Grand Nord Reportages 13.20 7 ARTE JOURNAL 13.35 M CINÉMA L’AIGLE DES MERS Film de Michael Curtiz (1940, 2h07mn, VF) L’apogée du film d’aventures maritimes et le sommet de la complicité entre Errol Flynnet Michael Curtiz. 15.50 L 7 R LE CAUCASE EN 30 JOURS De Sotchi en Adyguée Série documentaire 16.35 E M MÉTAMORPHOSE  : LA LOI DU CHANGEMENT Documentaire 17.20 M XENIUS Bonnes ou mauvaises habitudes ? Magazine 17.45 L 7 E MÉDECINES D’AILLEURS Philippines, le massage hilot Série documentaire (2015, 20x26mn) Le médecin urgentiste Bernard Fontanille reprend son tour du monde des soins traditionnels. Vingt épisodes inédits à suivre jusqu’au 18 mars. Bonne Pioche Télévision 18.15 L M LES KÉAS DE NOUVELLE-ZÉLANDE Des héros très discrets Documentaire SOIRÉE 19.00 L 7 FEMMES DE LA MER Au secours des baleines Série documentaire 19.45 7 ARTE JOURNAL 20.05 7 28 MINUTES Magazine 20.50 L 7 E SALAIRE NET ET MONDE DE BRUTES Acteurs juniors Série d’animation 20.55 R VF/V0STF CINÉMA BOULEVARD DU CRÉPUSCULE Film 22.40 L 7 VF/V0STF CINÉMA WINTER’S BONE Film 0.15 L 7 R LA LUCARNE LES TOURMENTES Documentaire 1.35 L E M VF/V0STF THE BLING RING Film 3.00 L E M QUAND LA CARAVANE RESTE Documentaire 4.00 M METROPOLIS Magazine sous-titrage pour sourds E et malentendants arteiNF. 16 N°10 – Semaine du 5 au 11 mars 2016 – ARTE Magazine D audiovision pour aveugles et malvoyants L diffusion en haute définition disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion 7 M vidéo à la demande M multidiffusion R rediffusion version française VF/V0STF version originale sous-titrée en français version originale V0STF sous-titrée en français JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME NanHauser@AlexandraSorgenicht 19.00 FEMMES DE LA MER AU SECOURS DES BALEINES De lundi à jeudi, quatre portraits de femmes qui n’ont pas froid aux yeux et plongent au cœur des divers océans du globe. L’Américaine Nan Hauser vit aux îles Cook, dans le Pacifique. Elle étudie les parcours des baleines à bosse pour définir des zones où elles seraient protégées. Leur population a en effet beaucoup diminué, à cause de la pêche intensive pratiquée par les Soviétiques dans les années 1950-1960. Série documentaire d’Alexandra Sorgenicht (Allemagne, 2015, 4x43mn) 20.05 28 MINUTES Le magazine quotidien d’actualité 100% bimédia présenté par Élisabeth Quin. Accompagnée de la journaliste Nadia Daam, et alternativement des éditorialistes Vincent Giret, Claude Askolovitch, Guillaume Roquette, Renaud Dély et Arnaud Leparmentier, Élisabeth Quin reçoit tous les jours un invité témoin de l’actualité et mène ensuite un débat sur le sujet chaud du jour. Du lundi au jeudi, Xavier Mauduit (Personne ne bouge !) livre une chronique historique en résonance avec l’actualité. Magazine présenté par Élisabeth Quin (France, 2016, 43mn) Coproduction  : ARTE France, ALP 20.50 SALAIRE NET ET MONDE DE BRUTES ACTEURS JUNIORS Drolatique et autobiographique, une chronique à quatre mains du monde du travail temporaire. Élise et Seb n’en reviennent pas  : leur agence d’intérim leur propose une mission temporaire d’acteur. Mais le spectacle est destiné à… un goûter d’anniversaire. Série d’animation (France, 2015, 30x3mn) - Scénario  : Élise Griffon et Sébastien Marnier, d’après leur bande dessinée éponyme (éditions Delcourt) - Réalisation  : Jérémy Guiter Avec les voix de Valérie Donzelli, Jérémie Elkaïm et Marianne James - Coproduction  : ARTE France, Slow Production, La Station Animation
Paramount Pictures 20.55 CINÉMA BOULEVARD DU CRÉPUSCULE Le destin pathétique d’une star déchue du cinéma muet, obsédée par un impossible come-back. Un hommage d’une cruauté funèbre à Hollywood, signé Billy Wilder. Norma Desmond, grande actrice du muet, vit recluse dans sa luxueuse villa de Beverly Hills, en compagnie de son majordome Max von Mayerling, lui-même ex-cinéaste au rancart. Joe Gillis, un scénariste sans le sou, pénètre par hasard dans la propriété et Norma lui propose de travailler sur le film qui marquera son retour à l’écran. Entre fascination et effroi, Joe s’installe dans le monde factice de Norma et devient son amant. Mais quand celle-ci perd définitivement pied, il cherche à rompre… COMPOSITIONS SCHIZOPHRÉNIQUES Décrivant l’angoisse funèbre d’une actrice vieillissante, Billy Wilder signe l’un de ses plus grands films, oscillant en permanence entre tragique et grotesque. Dans une veine plus sombre que les légendaires comédies qui suivront (Certains l’aiment chaud, Sept ans de réflexion), Boulevard du crépuscule, extraordinaire mise en abyme de la mythologie hollywoodienne, est à la fois un hommage au cinéma et une satire féroce de ses illusions. Assumant la cruauté de son sujet, Wilder proposa le rôle de Norma à une authentique star déchue du muet, Gloria Swanson, qui accepta courageusement de s’autoparodier. Elle contemple ainsi dans le film ses propres photos de jeunesse ou un extrait de l’un de ses derniers succès, Queen Kelly, réalisé en 1929 par… Erich von Stroheim, qui endosse, lui, le rôle de Max von Mayerling. Efficacement secondés par un William Holden à la fois veule et attachant, tous deux se surpassent dans ces compositions schizophréniques. Un vertige prolongé par les apparitions du vrai Cecil B. DeMille (qui avait aussi dirigé Gloria Swanson à sa grande époque) et de Buster Keaton, en vieil acteur fantomatique. Meilleurs scénario, direction artistique et musique, Oscars 1951 (Sunset boulevard) Film de Billy Wilder (États-Unis, 1950, 1h46mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Billy Wilder, Charles Brackett, D. M. Marshman Jr. - Avec  : William Holden (Joe Gillis), Gloria Swanson (Norma Desmond), Erich von Stroheim (Max von Mayerling), Nancy Olson (Betty Schaefer), Fred Clark (Sheldrake), Llyod Gough (Morino), Jack Webb (Artie Green) et, dans leur propre rôle, Cecil B. DeMille, Buster Keaton - Image  : John F. Seitz - Montage  : Arthur P.Schmidt - Musique  : Franz Waxman - Production  : Paramount Pictures - (R. du 24/5/2009) N°10 – Semaine du 5 au 11 mars 2016 – ARTE Magazine ARD/Degeto/Elite Film 22.40 CINÉMA WINTER’S BONE La quête hivernale et éperdue d’une adolescente, frêle héroïne sur les traces de son père fugitif. Dans des montagnes aux forêts profondes, un thriller haletant, avec une magistrale Jennifer Lawrence. Dans les sombres forêts des montagnes d’Ozarks, Ree Dolly, 17 ans, veille seule sur son frère et sa sœur malade, à l’ombre d’une mère qui a perdu la raison. À peine sorti de prison, son père disparaît, alors même qu’il a hypothéqué la maison pour payer sa caution. La fratrie est désormais menacée d’expulsion. Pour sauver leur précaire existence, l’adolescente doit retrouver son père, vivant ou mort. Une quête éperdue en plein hiver, à la découverte d’une communauté de fermiers taiseux. ENTRE ENFANCE ET URGENCE Dans les pas de sa frêle héroïne, prête à tout pour sauver sa famille laminée par la crise, Winter’s bone explore en tension l’Amérique des laissés-pour-compte, ruraux reclus dans les monts Ozarks. Un thriller, doublé d’une chronique néoréaliste, où la grâce s’invite à travers la vaillance obstinée de sa protagoniste, incarnée par Jennifer Lawrence avec une époustouflante puissance. Lire aussi page 9 Grand prix du jury et meilleur scénario, Sundance 2010 – Prix spécial du jury, Deauville 2010 Film de Debra Granik (États-Unis, 2010, 1h40mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Debra Granik, Anne Rosellini, d’après le roman éponyme de Daniel Woodrell - Avec  : Jennifer Lawrence (Ree), Isaiah Stone (Sonny), Ashlee Thompson (Ashlee), Valerie Richards (Connie), Shelley Waggener (Sonya), Garret Dillahunt (le shérif Baskin), William White (Blond Milton) - Image  : Michael McDonough Montage  : Affonso Gonçalves - Musique  : Dickon Hinchliffe - Production  : Anonymous Content, Winter’s Bone Productions MARS LUNDI 17 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :