Arte Magazine n°2016-09 27 fév 2016
Arte Magazine n°2016-09 27 fév 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2016-09 de 27 fév 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : total K. Dick.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
EN COUVERTURE PHILIP K. DICK UN DISSIDENT PRÉCURSEUR Avec sa sombre (et prémonitoire ?) vision d’un avenir confisqué par la technologie, l’écrivain, référence majeure de la science-fiction, est au centre d’une riche programmation sur ARTE. Portrait. Mercredi 2 mars à 22.40 LES MONDES DE PHILIP K. DICK Lire page 21 4 N°9 – Semaine du 27 février au 4 mars 2016 – ARTE Magazine Effigie/Leemage Aujourd’hui, des centaines de scénaristes s’échinent à imaginer des mondes futurs où l’humanité est en passe d’être terrassée par des machines. Mais il n’en a pas toujours été ainsi. Le point de départ de cette mode «tech-noire» se situe en 1982. Dans les salles de cinéma, Blade runner, de Ridley Scott, rencontre un succès qui ira grandissant. C’est l’adaptation libre d’un roman de 1966 au titre évocateur, Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? Son auteur, auquel le film est dédié  : un certain Philip Kindred Dick, décédé quelques semaines auparavant dans un relatif isolement. CARTONS POSTHUMES Né à Chicago en 1928, Philip K. Dick commence à écrire au début des années 1950, après avoir avalé un nombre incalculable de romans. «Complètement accro», selon ses mots, à la science-fiction depuis l’âge de 12 ans, il s’ouvre peu à peu à d’autres formes de littérature  : «Je lisais ce que lisaient les intellos de Berkeley, Proust et Joyce. Je naviguais dans deux mondes qui ne se croisent pas normalement.» Agoraphobe et stimulé par les amphétamines, il échafaude des visions chargées de peur, qu’il couche sur le papier  : sociétés totalitaires, technologies asservissantes et désastres écologiques hantent ses récits. Autant de thèmes qui révolutionnent la science-fiction, à une époque où la technologie est présentée comme joyeuse. «C’était un dissident dans un monde d’utopie technologique», résume son biographe Gregg Rickman. Au cinéma, cela donne quelques cartons hollywoodiens posthumes  : Total recall, Planète hurlante, Minority report, tous adaptés de ses œuvres. Philip K. Dick est aussi l’un des premiers auteurs à imaginer des fictions dans lesquelles la plupart des «méchants» l’emportent. Exemple avec son plus grand succès, Le maître du haut château, uneuchronie dans laquelle l’Allemagne nazie et son allié japonais ont gagné la Seconde Guerre mondiale et se partagent le territoire américain. Le géant Amazon s’en est emparé pour coproduire sa première série à gros budget, dont la saison inaugurale vient d’être diffusée en ligne triomphalement outre-Atlantique. Aux manettes, côté production, un admirateur de longue date de Philip K. Dick  : Ridley Scott. Lequel n’a pas manqué d’être consulté pour un autre grand projet dickien aux ambitions de blockbuster  : Blade runner 2, avec Ryan Gosling et, toujours, Harrison Ford. Raphaël Badache arta cREC)TivE Philip K. Dick a inspiré aussi le jeu vidéo Californium (lire page 5) et la fiction I, Philip (lire page 6).
NOVA PRODS JEU VIDÉO QUAND PHILIP K. DICK DÉRÈGLE LE JEU Pour comprendre la vie hors norme de l’écrivain, mieux vaut en faire l’expérience  : le jeu vidéo Californium plonge l’internaute au centre de l’imaginaire dickien. Une aventure hallucinée disponible à partir du 16 février sur ARTE Creative. Oubliez tous vos repères et plongez dans l’atmosphère seventies de la ville américaine de Berkeley, où Philip K. Dick a vécu. Pour comprendre le monde, ou plutôt les mondes, de l’auteur d’Ubik, le jeu vidéo Californium fait le pari d’une aventure à la première personne du singulier, vertigineuse et hallucinée. Elle se vit dans la peau de l’écrivain Elvin Green, sorte de double de Dick. Ruiné, esseulé après le départ de sa femme et rongé par les psychotropes et l’alcool, Elvin Green n’est plus que l’ombre de lui-même, à l’instar de Dick au début des années 1970. Dans cet environnement instable, entre en scène Thêta, une entité secrète qui va guider le joueur dans les différentes strates des univers imaginés et écrits par Philip K. Dick… LABYRINTHE MENTAL Où est la réalité ? Qui suis-je vraiment ? Le jeu pioche ses références dans le corpus de l’écrivain de SF et joue avec malice à désorienter l’internaute. Porté par un univers coloré entièrement réalisé en 3D avec le logiciel Unity, Californium est une exploration en quatre chapitres des simulacres de réalité chers à Philip K. Dick. Grâce à un gameplay simple et intuitif, l’internaute peut ainsi progresser dans l’histoire et traverser les différents mondes, où paranoïa et hallucinations se mêlent à la science-fiction. Après deux premiers chapitres à Berkeley, Californium emmène ainsi le joueur sur Mars, où Philip K. Dick avait situé l’action de Total recall. De découvertes en énigmes à déchiffrer, l’internaute s’enfonce de plus en plus profondément dans le labyrinthe mental d’Elvin Green. Il peut savourer au passage l’humour mordant présent dans les œuvres de Dick mais souvent oublié dans des adaptations cinématographiques comme Blade runner ou Minority report. Trois ans après le coup d’éclat Type  : rider, ARTE coproduit à nouveau avec Californium un jeu vidéo d’envergure, qui peut revendiquer le titre d’œuvre à part entière, se plaçant ainsi à la pointe des nouvelles formes de narration ludique à expérimenter en ligne. Destiné à un public international, le jeu est également proposé en anglais et en allemand. Il est accessible gratuitement en quatre épisodes sur ARTE Creative et en téléchargement payant sur la plate-forme Steam. Nicolas Bole N°9 – Semaine du 27 février au 4 mars 2016 – ARTE Magazine arta CREOTIVE Californium Jeu vidéo en quatre épisodes (1h20mn à 4h de jeu) Directeur créatif  : Brice Roy Directeur artistique  : Olivier Bonhomme Chef développeur  : André Berlemont Coproduction  : Darjeeling, ARTE France, Nova Production Disponible à partir du 16 février sur arte.tv/californium 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :