Arte Magazine n°2016-06 6 fév 2016
Arte Magazine n°2016-06 6 fév 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2016-06 de 6 fév 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : trepalium.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
samedi 6 février JOURNÉE 5.05 LM Rendez-vous chez les artistes Avec Kasper König à Zurich Série documentaire 5.35 M Square L’Europe peut-elle éclater ? Magazine 6.05 M Personne ne bouge ! Spécial désir Magazine 6.40 EM Escapade gourmande Le grand-duché de Luxembourg Série documentaire 7.05 7 LR Xenius Question de goût ? ; Les multiples facettes du sel Magazine 8.00 M 360°-Géo Miyako  : vivre cent ans, vivre heureux ! ; Oman, les roses du désert ; Vivre heureux au pied de l’Olympe Reportages 10.30 LM Dans le sillage des requins Les prédateurs ; La vie secrète ; Les coulisses d’un tournage ; Au-delà des apparences Série documentaire 13.30 FutureMag Magazine 14.00 7 Yourope L’avenir de la mode en Europe ? Magazine 14.25 EM Voyage aux Amériques Panamá – L’Ouest sauvage Série documentaire 15.10 LM Carnavals Oruro, la danse sacrée ; La Nouvelle-Orléans, le Mardi gras mosaïque ; Villingen, la cinquième fernsehburo saison ; Barbagia, l’embrasement collectif Série documentaire 18.05 LM Cuisines des terroirs Le Latium Série documentaire 18.35 ARTE Reportage Magazine Présenté en alternance par Andrea Fies et William Irigoyen (2016, 52mn) Le rendez-vous du grand reportage. SOIRÉE 19.30 7 Le dessous des cartes La Mongolie à l’ombre de la Chine ? Magazine géopolitique de Jean-Christophe Victor (2016, 12mn) Quel avenir pour la Mongolie, qui entretient des relations complexes avec son voisin chinois ? 19.45 7 ARTE Journal 20.00 7 LR 360°-Géo Terre-Neuve, les chasseurs d’icebergs Reportage MedienKontor 20.45 LEM Tu mourras moins bête Études scientifiques improbables Série d’animation 20.50 7 E L’AVENTURE HUMAINE L’aube de l’humanité Documentaire 22.30 7 LE Pop culture Bettina Rheims Dans la fabrique des icônes Documentaire 23.20 7 Tracks Magazine 0.05 7 Franz Ferdinand & Sparks en concert 1.30 LM VF/V0STF Lore La jeune fille et la guerre Film 3.10 LM L’hiver de Pablo Documentaire sous-titrage pour sourds E et malentendants 10 N°6 – semaine du 6 au 12 février 2016 – arte Magazine D audiovision pour aveugles et malvoyants L diffusion en haute définition disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion 7 M vidéo à la demande M multidiffusion R rediffusion version française VF/V0STF version originale sous-titrée en français version originale V0STF sous-titrée en français 20.50 L’AVENTURE HUMAINE L’aube de l’humanité Deux découvertes extraordinaires dans des grottes sud-africaines pourraient bien réécrire l’histoire de nos origines  : l’Australopithèque sediba et l’Homo naledi. L’énigme de la transition entre l’australopithèque, proche du singe, et les premiers membres du genre homo, les tous premiers humains, est en voie de résolution. En Afrique du Sud, dans les grottes de Rising Star, des milliers de fragments d’os, issus d’au moins quatorze squelettes, ont été exhumés en 2015 par Lee Berger et son équipe. Une découverte d’une ampleur inédite, que le paléoanthropologue américain attribue à une espèce alors inconnue du genre humain, qu’il baptise Homo naledi. Coexistence simiesque Parallèlement aux préparatifs de la fouille, le film retrace l’histoire d’une autre découverte effectuée par Lee Berger cinq ans plus tôt  : l’Australopithèque sediba. Ces deux espèces permettent d’esquisser un nouveau tableau de nos origines, mettant ainsi au placard la vision d’un arbre généalogique à la lignée unique, où nos ancêtres se succéderaient un à un. Sediba et naledi prouvent qu’à l’aube de l’humanité plusieurs grands singes dotés d’un petit cerveau coexistaient. Il se pourrait même que des croisements aient eu lieu, rendant impossible la désignation de l’une de ces espèces comme étant notre unique ancêtre. Derrière cette question se profile l’épisode le plus important de notre évolution. Documentaire de Graham Townsley (États-Unis, 2015, 1h40mn) Production  : National Geographic Studios, Nova/WGBH Boston, en association avec ARTE France
Bettina Rheims 22.30 Pop culture Bettina Rheims Dans la fabrique des icônes Bettina Rheims participe depuis près de quarante ans à la construction de l’iconographie contemporaine. Ce parcours aux côtés de la photographe offre un éclairage passionnant sur son œuvre et ses visées. En France, elle est connue pour être «la photographe des stars», surnom qu’elle n’a jamais accepté. Angelina Jolie, Sharon Stone, Kate Moss, Mary J. Blige, Monica Bellucci, Juliette Binoche et bien d’autres ont posé devant son objectif. Mais Bettina Rheims est avant tout fascinée par le corps des femmes, notamment ces stripteaseuses qu’elle a photographiées durant sa jeunesse et qui allaient orienter sa carrière. Bannissant le lisse, celle qui «aime photographier à 3 heures du matin» détonne avec ses images érotiques où les femmes apparaissent souvent provocantes et sûres d’elles. Tout au long de sa carrière, Bettina Rheims a su aussi se diversifier, réalisant des publicités – dont une superbe pour Chanel –, travaillant sur le genre et photographiant des célébrités… masculines. Le portrait officiel de Jacques Chirac après son accession à la présidence de la République en 1995 ? C’est elle. Nicolas Sarkozy s’affichant dans Paris Match avec Carla Bruni ? C’est encore elle. Son dernier projet  : une série sur des femmes détenues. Cénacle et confession La réalisatrice Michèle Dominici a suivi Bettina Rheims pendant huit mois pour mettre en lumière différentes facettes de la photographe et mieux comprendre la portée de son œuvre. Ponctué de plongées dans les mondanités et de séquences incroyables, comme cette émouvante séance de photo avec la mannequin Paz de la Huerta, ce documentaire captivant donne longuement la parole à Bettina Rheims, qui se livre par à-coups et confie certains regrets. Lire aussi page 7 En partenariat avec Documentaire de Michèle Dominici (France, 2015, 50mn) - Coproduction  : ARTE France, Image et Compagnie 23.20 Tracks Le punk rap Aux États-Unis, une brochette de musiciens enragés revisite le punk et le rap à coups de batteries, d’électro agressive et de clips délirants. Harmon Brothers Austères, les mormons ? Adeptes de cette religion, les quatre frères Harmon font se poiler les Américains sur Internet avec leurs pubs à la fois scatologiques et féeriques. Wayang Une nouvelle génération de marionnettistes révolutionne le wayang kulit, le théâtre d’ombres traditionnel indonésien, en y incluant des sonorités modernes et des stars comme Lady Gaga. Adrien Raza Trop impatient pour attendre les vagues, le surfeur hollandais Adrien Raza a choisi son camp  : le skimboard, qui consiste à tenir le plus longtemps possible, avec une planche de taille réduite, sur une surface d’eau plate… Jean-Pierre Laffont Mouvement antiguerre, droits des femmes, premières Gay pride  : précurseur, le photographe a souvent posé son objectif là où il n’y avait personne d’autre que lui. Charisma.com Deux employées de bureau nippones ont fondé ce groupe de rap électro déjanté. À l’instar de «Hate», les clips de Charisma.com totalisent plus d’un million de vues sur Youtube. En partenariat avec Magazine culturel (France, 2016, 43mn) - Coproduction  : ARTE France, Program 33 0.05 Franz Ferdinand & Sparks en concert Diffusion de l’électrisant concert du duo pop formé par Franz Ferdinand et Sparks (ffs) au Bataclan, en 2015. D’un côté, Franz Ferdinand, groupe écossais, auteur d’un des plus grands tubes de ces dix dernières années, le fameux «Take me out». De l’autre, Sparks, duo pop-rock expérimental californien des années 1970. Ensemble, ils ont formé FFS. C’est sur scène que cette formation insolite aux titres incisifs s’épanouit le mieux. Costumes cintrés, mise en scène grandiose, grande précision et morceaux irrésistibles font du groupe américano-écossais l’une des plus fascinantes machines à danser d’aujourd’hui. Durant show parisien au Bataclan, en 2015, le super-groupe a enchaîné les titres de son album, des reprises des tubes des Sparks et de Franz Ferdinand et des chorégraphies improvisées, devant une foule compacte et sautillante, venue observer le phénomène FFS et sa redoutable efficacité. Concert (France, 2015, 1h19mn) Réalisation  : David Ctiborsky Production  : La Blogothèque Productions en association avec ARTE France N°6 – semaine du 6 au 12 février 2016 – arte Magazine 11 février 6 samedi



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :