Arte Magazine n°2016-05 30 jan 2016
Arte Magazine n°2016-05 30 jan 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2016-05 de 30 jan 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : de l'exil à l'asile.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
en couverture Réfugiés le devoir de solidarité En marge d’une soirée documentaire qu’ARTE consacre à l’afflux en Europe de plus d’un million de migrants, Céline Schmitt, porte-parole du HCR (Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés) fait le point sur un accueil qui se coordonne peu à peu. D’où viennent les réfugiés qui arrivent aujourd’hui en Europe ? Céline Schmitt  : L’année dernière, 90% des personnes exilées sur le continent fuyaient un conflit armé ou des persécutions. Elles n’ont eu d’autres choix pour survivre que de quitter leur pays et, à ce titre, elles sont protégées par la convention de Genève de 1951. Plus de la moitié des réfugiés vient de Syrie, 20% d’Afghanistan, 10% d’Irak. Les autres sont originaires d’Érythrée, du Pakistan, du Nigeria, de Somalie et du Soudan. En 2015, l’Europe a fait face à un afflux sans précédent de réfugiés. Peut-on estimer leur nombre ? L’Europe, principalement par la Grèce et l’Italie, a vu arriver par voie maritime plus d’un million de réfugiés, ce qui est un chiffre sans précédent. Cette situation est la conséquence du conflit syrien qui entre dans sa cinquième année, et laisse peu d’espoir aux exilés installés dans des pays voisins de la Syrie de pouvoir un jour rentrer chez eux. Rappelons que 86% des 20 millions de réfugiés dans le monde restent dans les pays de premier asile, souvent voisins des conflits, et ce, malgré des conditions de vie particulièrement difficiles. Ainsi, jusqu’à 4,4 millions de Syriens se sont réfugiés dans des pays limitrophes, dont 2,2 millions en Turquie, 1,2 million au Liban et 600 000 en Jordanie. 4 N°5 – semaine du 30 janvier au 5 février 2016 – arte Magazine L’Europe est-elle en mesure d’accueillir ces centaines de milliers de réfugiés ? Oui. L’une des priorités est la mise en place de centres d’accueil, notamment en Italie et en Grèce, pour les identifier et les enregistrer, notamment les plus vulnérables  : malades et handicapés, victimes de tortures, mères seules avec enfants, etc. Bien que la mise en place en soit lente et qu’il soit trop tôt pour tirer un bilan, l’accueil s’accélère et l’installation des réfugiés s’organise depuis ces centres, avec le soutien du HCR. Combien ont déjà pu s’installer dans de nouveaux pays d’accueil ? La majorité des personnes arrivées en 2015 se trouvent aujourd’hui en Allemagne et en Suède. Après une réaction initiale chaotique qui a conduit des dizaines de milliers de gens à traverser les Balkans occidentaux en direction du nord pour se trouver bloqués à différentes frontières, une réponse européenne plus coordonnée prend forme. L’UE a organisé depuis la minovembre l’accueil par quotas d’ici à la fin 2016 de 160 000 réfugiés supplémentaires, au terme de négociations difficiles. Sur ce nombre, 200 personnes seulement ont été relocalisées, dont 19 en France, sur les 30 000 que Paris a accepté de recevoir. C’est pourquoi l’objectif est aussi de raccourcir les procédures de demande d’asile à l’échelle européenne. Les mesures ne doivent pas être individuelles, pays par pays. Rappelons que la France et l’Allemagne ont joué des rôles moteurs pour tenter de rassembler l’Europe autour de l’accueil des réfugiés.
corbis Quels sont les moyens d’action du HCR envers certains pays qui leur refusent le passage et l’accueil, comme la Hongrie ? Le HCR et le Conseil de l’Europe ont récemment rappelé à ce pays son devoir de solidarité et ses engagements envers les réfugiés car une campagne de dénigrement, faisant passer ces derniers pour des terroristes et des criminels, risque d’engendrer intolérance et xénophobie. Si cela ne suffit pas, la Cour européenne des droits de l’homme ou la Cour européenne de justice peuvent être saisies afin que les pays respectent leurs obligations internationales. Quelle est la position du HCR face à la situation à Calais ? À la mi-novembre, le nouveau camp de fortune aux abords de Calais comptait environ 6 500 personnes. Même si, du point de vue du HCR, la solution réside plutôt dans la création de centres d’hébergement ailleurs qu’à Calais, l’urgence est N°5 – semaine du 30 janvier au 5 février 2016 – arte Magazine Mardi 2 février à partir de 20.55 Réfugiés, à l’heure de l’intégration ? Lire pages 14-15 de mettre à l’abri ces personnes qui, pour l’heure, vivent dans des conditions inacceptables. Le HCR est prêt à apporter son soutien à la construction d’un camp humanitaire décidé par le gouvernement français, qui aura une capacité d’accueil de 1 500 personnes. Parallèlement, 1 500 autres ont accepté d’être relocalisés en dehors de Calais et un nombre important d’entre elles a entamé une procédure de demande d’asile en France. Quelles sont aujourd’hui les autres mesures qui permettraient une amélioration du sort des réfugiés à travers le monde ? Il faut pouvoir réinstaller en Europe ou sur d’autres continents ceux qui vivent actuellement dans les pays voisins des conflits et soutenir financièrement ces pays. Cette voie légale éviterait que des centaines de milliers de personnes risquent leur vie sur des embarcations de fortune. Propos recueillis par Laure Naimski 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :