Arte Magazine n°2016-04 23 jan 2016
Arte Magazine n°2016-04 23 jan 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2016-04 de 23 jan 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : irrespirable pollution.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
mardi 26 Janvier JOURNÉE 5.15 M Tony Bennett & lAdy Gaga Cheek to cheek 6.10 E M Voyage aux Amériques État de Washington – L’or liquide de Yakima Série documentaire 6.35 M Vox pop Brexit  : yes or no ? Magazine 7.05 M Yourope Magazine 7.35 7 ARTE Journal junior Programme jeunesse 7.40 L M Les côtes de la bAltique Les pays Baltes Série documentaire 8.25 L 7 Xenius Les primates – De fins connaisseurs des plantes médicinales ? Magazine 8.55 L M L’Église et l’argent Documentaire 10.10 L M L’attenTAT contre Jean-pAul II Qui se cache derrière Ali Ağca ? Documentaire 11.05 L M Portugal magique Documentaire 11.50 L M Tsering, bergère au lAdakh Documentaire Stanzin Dorjai 12.35 L M Corbeaux et corneilles Bandits du ciel Documentaire 13.20 7 ARTE Journal 13.30 E M CINÉMA Le magnifique Film de Philippe de Broca (1973, 1h33mn) Studiocanal Gerd Müller Une comédie culte des années 1970 avec un Bébel au meilleur de sa forme. 15.05 7 E R Voyage aux Amériques Colombie – La capitale du café Série documentaire de Dan Duncan (2013, 10x26mn) Du Brésil à l’Alaska, nouvelle saison d’une série documentaire qui part à la découverte de toutes les Amériques, en compagnie de l’ethnologue David Yetman. 15.35 7 E R Ports d’attache Boston Série documentaire 16.20 L M Les nouveaux paradis Les Bahamas Série documentaire 17.10 L M Xenius Les primates – De fins connaisseurs des plantes médicinales ? Magazine 17.35 L 7 France-Allemagne, une histoire commune (2) Du pain, de la bière et du vin Série documentaire 18.15 L M Les grands animaux d’Asie Le dragon de Komodo Série documentaire SOIRÉE 19.00 L 7 Un billet pour le bAlkan Express Croatie Série documentaire 19.45 7 ARTE Journal 20.05 7 28 minutes Magazine 20.45 L 7 E Tu mourras moins bête Études scientifiques improbables Série d’animation 20.50 7 E THEMA Irrespirable Des villes au bord de l’asphyxie ? Documentaire 22.35 L 7 Pour le bien de l’entreprise L’affaire Olympus Documentaire 23.25 L 7 Money in minutes Documentaire 0.15 M Square Carte blanche à Jean Rochefort Magazine 0.20 L E M Maria Callas AssoluTA Documentaire 0.45 Agenda coup de cœur 1.55 L 7 R Claudio Abbado dirige Mozart et Schubert Concert sous-titrage pour sourds E et malentendants 14 N°4 – semaine du 23 au 29 janvier 2016 – ARTE Magazine D audiovision pour aveugles et malvoyants L diffusion en haute définition disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion 7 M vidéo à la demande M multidiffusion R rediffusion version française VF/V0STF version originale sous-titrée en français version originale V0STF sous-titrée en français Scientifilms 20.50 THEMA Irrespirable Des villes au bord de l’asphyxie ? De Paris à Pékin, la pollution atmosphérique fait déjà des millions de morts par an. Un documentaire important, qui cartographie ses plus graves méfaits à travers le monde. Soirée présentée par Thomas Kausch Les récents débats sur le réchauffement climatique ont quelque peu éclipsé une tragédie aux conséquences immédiates  : la pollution atmosphérique. Cette tueuse de masse est responsable de 7 millions de morts prématurées par an dans le monde, et d’un nombre incalculable de maladies. Chauffage urbain, transports routiers et rejets industriels contribuent à saturer l’air des métropoles de gaz et de particules fines si toxiques que les scientifiques parlent d’«airpocalypse» en devenir. La Chine et l’Inde, par exemple, sont en alerte sanitaire permanente. Une crise d’autant plus complexe que la pollution se déplace et ignore les frontières… Nanoparticules et alerte maximale Enquête d’une portée internationale, Irrespirable… dresse le bilan de santé d’une planète malade de ses excès, avec toute la rigueur requise par la gravité de la situation. Le documentaire s’attache à expliquer très clairement les différentes formes de pollution à travers les continents et leurs répercussions sanitaires, avec notamment les effets moins connus des pesticides Scientifilms
émettant des particules déportées par les vents… vers les villes. À ce versant pédagogique répond un volet pratique, la journaliste et réalisatrice Delphine Prunault consignant certaines astuces pour échapper à l’asphyxie – notamment à Paris. S’interrogeant sur le manque de courage de certains élus, le documentaire évite le catastrophisme sans appel, mais recense les prises de conscience, qu’elles soient scientifiques ou politiques. À São Paulo, où un labo multiplie les autopsies, comme à Grenoble, où est étudié l’impact des émanations sur la natalité, le savoir progresse. Et les initiatives vertueuses se multiplient  : Mexico et Londres ont su réduire leur dangerosité grâce à des mesures de circulation drastiques, quand Berlin reste la pionnière d’une politique verte d’envergure. Autant d’actions dessinant les contours d’un paysage mondial contrasté, entre laisserfaire coupable et initiatives prometteuses. Lire aussi page 5 Documentaire de Delphine Prunault (France, 2015, 1h30mn) Coproduction  : ARTE France, Scientifilms Hyoe YamaMOTO/Vesuvius & Point du Jour 22.35 Pour le bien de l’entreprise L’affaire Olympus En 2011, le scandale financier qui frappe la firme Olympus fait vaciller le Japon. Sur fond de choc des cultures avec l’Occident, retour en détail sur une manipulation insensée. La demeure inaccessible des dieux  : pendant près d’un siècle, la société Olympus fut digne du nom mythologique qu’elle s’est choisi en 1942, vingt-trois ans après sa création. Au fil des décennies, la firme japonaise, pesant plusieurs milliards de dollars à la Bourse de Tokyo, s’est imposée comme le leader mondial de l’optique de précision (matériel médical et appareils photo). Mais en 2011, l’entreprise fleuron doit redescendre sur terre  : sa marque est désormais associée à l’un des plus grands scandales financiers de son temps. À l’origine, un article de la presse locale révélant le montant de fusions-acquisitions opérées en dépit de toute logique  : 700 millions de dollars pour des coquilles vides et presque autant en honoraires pour les intermédiaires. Nommé PDG six mois plus tôt, le Britannique Michael Woodford, qui a gravi tous les échelons de la société, demande des comptes à ses dirigeants mais se heurte à un mur du silence. Sa ténacité lui vaut un licenciement qui alerte les médias internationaux… Un chevalier blanc au pays des samouraïs Un système opaque, un jeune Occidental prêt à risquer sa vie pour défendre ses valeurs face à l’hostilité ambiante, des révélations fracassantes…  : l’affaire Olympus rassemble tous les ingrédients d’un thriller de haut vol. Nourri d’interviews de certains de ses protagonistes (dont Woodford), le documentaire égrène les tenants et les aboutissants de ce dossier explosif, avec un art consommé de la narration. Le film offre ainsi un éclairage direct sur les pratiques d’un Japon à la vision très particulière du capitalisme, entre culture du silence et dilution des responsabilités. Documentaire de Hyoe Yamamoto (France, 2014, 1h13mn) – Production  : Point du Jour, Vesuvius Film, en association avec ARTE/ZDF, BBC, SVT, DKTV N°4 – semaine du 23 au 29 janvier 2016 – ARTE Magazine Ma.Ja.de FilmproduKTions GmbH 23.25 Money in minutes Quand les migrants contribuent à enrichir les opérateurs financiers internationaux à l’heure de la mondialisation. Une enquête édifiante au cœur d’un phénomène souvent occulté. Western Union, MoneyGram…  : aux États- Unis, en Europe et dans la péninsule arabique, il suffit, pour envoyer de l’argent à l’étranger, de se rendre à un guichet et de verser une somme en liquide, laquelle est bientôt remise à son destinataire en Amérique latine, en Afrique ou en Asie. Selon la Banque mondiale, 420 milliards de dollars seraient transférés chaque année par 200 millions de personnes dont la plupart travaillent loin de leur terre natale – souvent dans d’âpres conditions – pour nourrir leur famille restée au pays. un marché lucratif Des Chinois qui confectionnent des vêtements made in Italy dans les usines de Prato aux Népalais ignorants du vertige qui entretiennent les systèmes de climatisation des gratte-ciel de Dubaï en passant par les Honduriens sans-papiers qui s’éreintent sur des chantiers en Floride, cette enquête édifiante plonge au cœur du phénomène. Ces transferts d’argent engraissent les opérateurs via les frais facturés et les spéculations autour des taux de change, en favorisant parfois au passage le blanchiment d’argent. Des milliers de sociétés se partagent ce marché lucratif de plus en plus segmenté. Les migrations économiques deviennent ainsi sources de revenus, les sommes versées constituant désormais une part importante du PIB dans certains pays, au détriment des projets de développement. Documentaire de Monika Hielscher et Matthias Heeder (Allemagne, 2014, 52mn) Janvier 26 mardi 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :