Arte Magazine n°2015-50 5 déc 2015
Arte Magazine n°2015-50 5 déc 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-50 de 5 déc 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : Jésus et l'Islam.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
décembre 6 dimanche rue des archives 18.40 Personne ne bouge ! Spécial danse Infidèle à son titre, Personne ne bouge ! invite à la danse dans tous ses états. Story Numéros fantaisistes, claquettes, patins à roulettes...  : Fred Astaire et Ginger Rogers ont composé un duo romantique de danseurs aux ahurissants jeux de jambes. Garde-robe Les ballerines sont aujourd’hui adoptées par les citadines pour des sauts boulot/métro. Clipologie Compositrice pour les stars, Sia se garde «Chandelier», un titre prévu pour Beyoncé. Carton au box-office avec un clip où la danseuse Maddie Ziegler, 11 ans, crève l’écran. Star system Découvrez la méthode de la star qui danse bien pour de vrai. Icône En 1957, un ovni dynamite la comédie musicale  : chorégraphie de Jerome Robbins et musique de Leonard Bernstein, West side story est porté à l’écran quatre ans plus tard par Robert Wise. Scandale En 1961, Rudolf Noureev profite d’une tournée du Kirov à l’Ouest pour fuir à grands pas la Russie communiste. Perle rare Gene Kelly, roi des musicals hollywoodiens des années 1950, fait le point sur sa carrière à la télévision britannique. En partenariat avec 5 Revue culturelle de Philippe Collin, Xavier Mauduit et Frédéric Bonnaud (France, 2015, 35mn) Coproduction  : ARTE France, Ex Nihilo À Pittsburgh, ville rongée par le chmage, Alex, soudeuse le jour, danseuse de cabaret au Mawby’s Bar la nuit, travaille durement. Comme son amie Jeanie, passionnée de patinage artistique, elle rêve de voir un jour son nom figurer en haut de l’affiche. Mais elle hésite à se présenter au concours de la prestigieuse école de danse qui pourrait l’y aider. Alex ne veut compter sur personne, pas même sur Nick Hurley, son patron, séduit par son charme. Enfin convoquée à une audition, elle fuit quand elle apprend qu’elle doit cette opportunité à ce dernier. Partition revigorante «What a feeeeeling...» Le tube chanté par Irene Cara qui envahit les charts à l’aube des années 1980 est resté dans les mémoires. Sur un motif classique de la comédie musicale hollywoodienne, version disco, Flashdance met en scène le rêve américain d’une jeune danseuse timide. 14 N°50 – semaine du 5 au 11 décembre 2015 – ARTE Magazine 2014 Paramount Pictures 20.45 CINÉMA Flashdance Chorégraphies virevoltantes, BO culte, esthétique clip et couleurs acidulées...  : un irrésistible hymne à la danse, récemment adapté en comédie musicale, qui marqua les années 1980. Emmené par les chorégraphies de Jeffrey Hornaday, qui lui insufflent une énergie contagieuse, le film décline une partition revigorante sur fond de crise industrielle, et révèle Jennifer Beals en étoile valeureuse. Un hymne acidulé à la danse, qui remporta un triomphe planétaire. Lire aussi page 9 Oscar et Golden Globe 1984 de la meilleure musique de film - Meilleur montage, BAFTA 1984 Film d’Adrian Lyne (États-Unis, 1983, 1h35mn, VF/VOSTF) - Scénario de Thomas Hedley et Joe Eszterhas - Avec  : Jennifer Beals (Alex Owens), Michael Nouri (Nick Hurley), Lila Skala (Hanna Long), Sunny Johnson (Jeanie Szabo), Kyle T. Heffner (Richie), Lee Ving (JohnnyC.), Ron Karabatsos (Jake Mawby), Belinda Bauer (Katie Hurley) - Image  : Donald Peterman Montage  : Walt Mulconery - Musique  : Giorgio Moroder - Production  : Paramount Pictures, PolyGram FilmedEntertainment crazy horse paris
Journée danse 22.15 Forever crazy Dix danseuses se produisent dans un show époustouflant et sexy, hommage au Crazy Horse. Un hommage pétillant au fondateur du Crazy Horse, Alain Bernardin, qui avait lancé ce temple du nu chic en 1951. Les classiques du légendaire répertoire maison, comme God save our bareskin, côtoient des créations impertinentes de Philippe Decouflé, qui mêlent humour, glamour et modernité. Un «best of» où dix danseuses, habillées de lumière, déploient une irrésistible sensualité au fil d’une vingtaine de tableaux chorégraphiques sur le thème de l’éternelle féminité. Union entre un art exigeant de la danse et le divertissement éphémère, le show, délice visuel, se veut un kaléidoscope où tourbillonnent beauté, grâce et passion. Réalisation  : Denis Caïozzi et Dick Walsh (Belgique, 2011, 1h16mn) (R. du 31/12/2011) H. Kiyonori 23.35 «La Neuvième» de Maurice Béjart Beethoven au Japon Cinquante ans après sa création par le Ballet du XX e siècle, la Neuvième symphonie de Beethoven a été dansée au Japon par le Tokyo Ballet et le Béjart Ballet Lausanne. La saison 2014-2015 du Béjart Ballet Lausanne a été marquée par la recréation grandiose à Tokyo de la Neuvième symphonie, spectacle présenté pour la première fois en 1964 par le grand Maurice Béjart. Avec les danseurs de la compagnie, associés à ceux du Tokyo Ballet, les solistes, l’orchestre et les choristes, quelque deux cents artistes sont réunis sur la scène du NHK Hall. Directeur artistique du Béjart Ballet Lausanne depuis 2007, Gil Roman est ici également narrateur de deux textes poétiques de Nietzsche, qu’il lit sur scène, accompagné des percussions de Jean- Bruno Meier et Thierry Hochstätter. L’un des artisans de cette renaissance a été Piotr Nardelli, un ancien danseur qui a permis à la troupe de retrouver la chorégraphie telle qu’elle avait été pensée par son créateur. Ballet (Allemagne, 2014, 1h30mn) - Chorégraphie et mise en scène  : Maurice Béjart, d’après la IX e Symphonie de Beethoven Direction artistique et narration  : Gil Roman - Direction musicale  : Zubin Mehta - Avec  : le Béjart Ballet Lausanne, le Tokyo Ballet, les chanteurs Kristin Lewis, Mihoko Fujimura, Kei Fukui et Alexander Vinogradov, les percussionnistes Jean-Bruno Meier et Thierry Hochstätter, l’Israel Philharmonic Orchestra et le Ritsuyukai Choir - Réalisation  : Mari Inamasu - Coproduction  : EuroArts Music, NHK, WDR/ARTE, en collaboration avec RTS et Sintonia Media - Enregistré au NKH Hall en novembre 2014 N°50 – semaine du 5 au 11 décembre 2015 – ARTE Magazine Gert Weigelt 1.00 La truite Une version chorégraphiée Une chorégraphie aérienne et pleine d’humour, inspirée de la célèbre partition de Schubert. Élu par la critique chorégraphe de l’année 2010, Martin Schläpfer a fait du Ballet du Rhin (Düsseldorf/Duisbourg) l’une des institutions les plus en vue d’Allemagne. Très acclamé, son ballet Forellenquintett (en référence à La truite de Schubert) a pour décor une forêt – un univers féérique qui n’est pas sans évoquer le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare. Une sorte de labyrinthe où se croisent des êtres de toutes sortes. Les couples se font et se défont en un clin d’œil, tandis que d’étranges créatures, kobolds ou elfes, font irruption, et que fusent ici et là des réminiscences de Schubert. (Forellenquintett) Ballet de Martin Schläpfer - Réalisation  : Roger Bisson (Allemagne, 2012, 52mn) (R. du 27/1/2013) décembre dimanche 15 6



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :