Arte Magazine n°2015-46 7 nov 2015
Arte Magazine n°2015-46 7 nov 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-46 de 7 nov 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : Paris-Berlin.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
WEB Le futur au passé sel Dans Retour vers le futur 2, le film culte de Robert Zemeckis, c’est le 21 octobre 2015 que Michael J. Fox débarque dans un monde truffé d’utopies futuristes… aujourd’hui complètement rétro. Revue de détail avec la malicieuse websérie documentaire Le futur est de retour, mise en ligne le jour-même. Souvenez-vous  : Michael J. Fox sortant de la fameuse DeLorean à voyager dans le temps, émerveillé par un futur qui, vu de 1989, paraissait tellement lointain... Pour toute une génération, le 21 octobre 2015, c’était d’abord un monde d’utopies technologiques  : rêves d’hologrammes en 3D, blousons autoséchants, moteurs fonctionnant aux déchets organiques ou voitures volantes. Retour vers le futur 2 appaRTIENT, aux côtés de Star wars ou de Matrix, au club très restreint des films cultes de l’imaginaire pop et geek. Un chiffre résume cette cote d’amour inaltérée  : plus de 120 000 personnes dans le monde ont promis, sur Facebook, de se retrouver ce 21 octobre à Hill Valley pour y accueillir les deux héros du film, Marty McFly et «Doc» Emmett Brown. Impossible donc de passer à côté de cette date anniversaire. Mais le futur étant désormais advenu, un petit inventaire au présent des trouvailles futuristes de Robert Zemeckis s’impose. C’est toute l’originalité de la websérie Le futur est de retour, de Sébastien Carayol et Katie Callan, qui, en sept épisodes, surfe sur la vague rétro du film tout en décortiquant les mythes technicistes qu’il véhiculait, parfois, mais très rarement, devenus réalité. Le hoverboard, par exemple, CONSTITUE le gadget ultime que de doux dingues essayent de reproduire depuis 25 ans. Le plaisir de la planche à roulette tient justement dans le défi lancé à la gravité, dont les avatars de ce skate volant cherchent à s’affranchir. Le futur est de retour analyse aussi le mythe de la DeLorean, voiture peu vendue à l’époque, mais à la robe de métal très compatible avec la modernité futuriste, ou celui des chaussures «autolaçantes», en partant à la rencontre d’un collectionneur fou qui en conserve une paire sous verre, comme une relique. Avec une réalisation enlevée et des perles issues des archives de l’INA, la websérie constitue une véritable plongée dans le futur tel qu’on le percevait dans le passé. Le monde en 2015 imaginé par les années 1980 laissait la part belle aux vêtements d’aérobic et à la nourriture lyophilisée. Quant au fax, il devait inonder notre quotidien... Un futur complètement à côté de la plaque, donc. Mais ne serait-ce pas finalement ce que les fans adorent ? Nicolas Bole 8 N°46 – semaine du 7 au 13 novembre 2015 – ARTE Magazine Arte CRE TIVE Le futur est de retour Websérie documentaire (France, 2015, 7 épisodes de 5 à 8mn) Coproduction  : ARTE France, Petit Dragon En partenariat avec ARTE, le Grand Rex fête les 30 ans de la trilogie culte Retour vers le futur, du 21 au 25 octobre à Paris ! Projection des films, orchestre symphonique, exposition et plein d’autres surprises...
Marcus Lieberenz/bildbuehne.de Ils sont sur ARTE Louise Bourgoin Elle se prénomme Ariane, mais cette diplômée des Beaux- Arts de Rennes est devenue Louise en hommage à Louise bourgeois, lors de ses débuts en 2006 en Miss Météo loufoque sur Canal+. Avec son physique de liane aux yeux noisette, elle enjôle Fabrice Luchini dans La fille de Monaco en 2008 et s’impose en Adèle Blanc-Sec chez Luc Besson, mais c’est dans le cinéma d’auteur qu’elle s’épanouit. On la reverra le 18 novembre dans Je suis un soldat, un premier film écrit pour elle, puis début 2016 dans Les chevaliers blancs, inspiré de l’affaire de l’Arche de Zoé. Tirez la langue, mademoiselle, mercredi 11 novembre à 20.55 Anna Prohaska Teint de porcelaine et chevelure sombre, la jeune soprano autrichienne née en 1983 porte la musique dans ses gènes. Issue d’une grande famille de musiciens viennois, elle étudie le chant à l’Académie Hanns Eisler de Berlin, avant de débuter au Komische Oper en 2002. Dirigée par Daniel Barenboim en Frasquita dans Carmen en 2006 au Staatsoper Unter den Linden, elle est depuis lors membre de cette prestigieuse maison berlinoise, où elle enchaîne les rôles au gré d’un répertoire allant du baroque au contemporain. Les noces de Figaro, vendredi 13 novembre à 20.55 The Advertising Archives/Rue des Archives James Bond Attention, son vodka-Martini doit être mélangé «au shaker, pas à la cuillère» ! Voilà un peu plus d’un demi-siècle que le classieux agent secret britannique, né sous la plume de Ian Fleming en 1953, sauve le monde avec panache. Comme son créateur, qui fut officier du renseignement de la Royal Navy, l’agent 007 boit sec, mais avec style. Le Walther PPK, l’Aston Martin et la montregadget font aussi partie de sa panoplie pour, avec le même flegme, occire toute une galerie de méchants et séduire les plus belles femmes. Dans Spectre, en salles le 11 novembre prochain, Daniel Craig, 6 e Bond en titre, arbore la même veste de smoking blanche que Sean Connery dans Goldfinger en 1965. Une élégance qui tue. Mon nom est Fleming, Ian Fleming et Fleming, l’homme qui voulait être James Bond (1-4), samedi 7 novembre à 22.40 et 0.15 N°46 – semaine du 7 au 13 novembre 2015 – ARTE Magazine Corbis 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :