Arte Magazine n°2015-41 3 oct 2015
Arte Magazine n°2015-41 3 oct 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-41 de 3 oct 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : retour d'une série culte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
WEB Ploup La websérie qui donne sa langue au «chat» C’est un ovni sans iMAGes ni acteurs. En deux minutes de dialogues et quarante épisodes, Ploup s’amuse des relations qui se tissent via nos écrans à la faveur des chats. Fou rire garanti. c’est la nouvelle création de La bLOgOThèque pour ARTE  : une fiction courte humoristique entièrement constituée de conversations par chat. Signe particulier  : Ploup est spécialement conçu pour les téléphones portables et distribué via les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, mais aussi WhatsAppet Snapchat) ou par SMS. Il suffit de s’abonner pour recevoir le «Ploup du jour». Chaque épisode présente un dialogue entre deux nouveaux personnages plus ou moins ordinaires – discussions entre amis, rupture amoureuse, annonce de grossesse, inscription à un club plutôt particulier… Le résultat est hilarant. Car comme des milliers d’autres systèmes de messagerie électronique instantanée, Ploup prétend faciliter les échanges entre les gens, mais finit toujours par tout compliquer. On y parle debriefing et brainstormentre deux community managers, découverte du symbole # (que la mère appelle «dièse» et que la fille rectifie doctement en «hashtag»), ou ASV (pour Age, Sexe, Ville) lors d’un échange sur un site de rencontres… Pour ce savoureux état des lieux de la vie contemporaine, Sylvain Gouverneur et Maxime Chamoux, les deux auteurs, ont inventé toutes les situations, ciselant chaque dialogue pour faire sourire ou rire par petites touches. Les deux auteurs ont aussi assuré la réalisation des quarante épisodes à l’efficace minimalisme. «Pour optimiser l’effet comique, il fallait régler la vitesse des échanges à la seconde près», confient-ils. Car dans la série comme dans la vie, tout est affaire de tempo. Les hésitations et les doutes existent, même à l’écrit, quand les messages (et les points de suspension) se succèdent et se corrigent ou que les smileys dissimulent opportunément une gêne. 8 N°41 – semaine du 3 au 9 octobre 2015 – ARTE Magazine Avec son dispositif réduit, Ploup laisse la part belle aux mots et à leur malléabilité. Même les fautes d’orthographe peuvent receler, à l’écrit, un vrai potentiel comique. Exemple hilarant lorsqu’une novice du web tente vainement d’écrire «swag», que le correcteur automatique transforme invariablement en «swing», la plongeant dans un désarroi surréaliste. «Nous aimons les mots. La manière dont on les écrit peut, en soi, déclencher le rire», commentent les deux «ploupistes» qui ont concocté huit grandes thématiques (débuter, se lier, gagner sa vie, subir…). De quoi devenir un expert certifié des subtilités sémantiques des chats. Nicolas Bole Ploup (France, 40x2mn) Coproduction  : arte France, La Blogothèque creative.arte.tv
Antonio Bolfo/contributeur Roberto Saviano Moine-soldat de la liberté d’expression, il vit caché depuis presque dix ans, escorté par des carabinieri sur les dents. Né à Naples en 1979, le journaliste a écumé les rues de sa ville natale pour en tirer un livre-enquête, Gomorra. Sorti en 2006, ce best-seller adapté au cinéma, pour les planches et à la télévision, s’attaque à la Camorra qui, depuis, demande la tête de Saviano. Désormais star planétaire, le chevalier blanc napolitain traîne néanmoins quelques casseroles, dont une condamnation pour plagiat. Cela ne l’empêche pas de poursuivre ses (très) nombreux combats. Sa dernière cible  : la City de Londres, qu’il accuse d’être «la tête» du trafic international de drogue. Gomorra, jeudi 8 octobre à 23.25 Ils sont sur ARTE Macarena García La Blanche-Neige revisitée, prénommée Carmen et devenue femme matador dans une Andalousie en noir et blanc, c’était elle. Dans Blancanieves de Pablo Berger (2012), cette brune piquante au regard expressif faisait alors des débuts marquants, couronnés par un Goya du meilleur espoir féminin et par un prix à San Sebastián. Formée à l’école des comédies musicales, puis passée par plusieurs séries télévisées, la jeune actrice et chanteuse est attendue dans les salles espagnoles dans Palmeras en la nievele 25 décembre prochain. Blancanieves, lundi 5 octobre à 22.30 Jón Kalman Stefánsson Ses romans empreints de poésie s’inscrivent dans une nature islandaise aussi fascinante qu’hostile, une terre aride et froide, habitée par le mystère de ses entrailles. Traduite en français, sa trilogie constituée d’Entre ciel et terre, La tristesse des anges et Le cœur de l’homme parle des tourments de l’âme, de marins perdus et d’enfants courageux. Né en 1963 à Reykjavik, il fut brièvement pêcheur et maçon, avant de construire une œuvre littéraire envoûtante, dont le dernier opus, D’ailleurs, les poissons n’ont pas de pieds, est paru récemment chez Gallimard. L’Europe des écrivains – L’Islande de Auður Ava Ólafsdóttir, Árni Thórarinsson et Jón Kalman Stefánsson, mercredi 7 octobre à 22.15 N°41 – semaine du 3 au 9 octobre 2015 – ARTE Magazine carlos ALVArez/intermittent baltel/siPA 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :