Arte Magazine n°2015-40 26 sep 2015
Arte Magazine n°2015-40 26 sep 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-40 de 26 sep 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : démons.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
getty images «Quand un homme ne peut plus choisir, il cesse d’être un homme.» La websérie documentaire Hell Train, coproduite par ARTE France et Gasface Productions, pourrait s’inscrire en lettres de feu sur la carte d’identité du principal personnage de la série, le rappeur trentenaire Bodega Bamz. Car s’il trace désormais sa voie (et sa voix) dans le gangsta rap, le New-Yorkais quand il était plus jeune, se voyait prêtre ou acteur, en tout cas fan de Michael Jackson. Devenu une figure montante du rap new-yorkais, voilà Nathaniel de la Rosa (de son vrai nom) déambulant dans les rues de la Grosse Pomme, la «Mecque du hip-hop». Filmé par Nicolas Venancio et Mathieu Rochet, les deux créateurs français de Gasface, il ouvre les portes des tréfonds de la ville  : là se niche la mythologie de la violence, et seuls les mots serviront de catharsis. WEB Hell train a gasface gangsta fairytale Le hip-hop new-yorkais est de retour sur ARTE Creative ! Dans le train d’enfer du duo de réalisateurs lyonnais Gasface, l’héritage de Dante côtoie l’imaginaire noir et poétique du gangsta rap dans une websérie aux allures de road movie musical, Hell Train. Voyage dans le chaudron de la Grosse Pomme. L’artiste PORTORICain va servir de guide lors d’une véritable descente aux enfers inspirée par La divine comédie de Dante, dont il lit certains passages en voix off. Chacun des sept épisodes, de cinq à sept minutes – excepté le dernier, où l’on retrouve Bodega Bamz seul –, part à la rencontre d’un personnage au vécu emblématique de la culture gangsta. Du dealer et boxeur Frank Galarza au graffeur Ruben, d’Azie, maître de la cocaïne new-yorkaise, à Bonz Malone, le «Hunter S. Thompson du hip-hop», ces vies ont échappé à leur destin tragique. C’est tout l’art de Gasface que de sublimer cette fascination en la rapprochant des passages les plus évocateurs du chef-d’œuvre de Dante. En quelques années, le duo de Gasface est devenu une référence mondiale de l’écriture documentaire hip-hop. Nicolas Venancio et Mathieu Rochet filment 8 N°40 – semaine du 26 septembre au 2 octobre 2015 – ARTE Magazine comme ils semblent vivre leur musique fétiche  : dans un rapport fusionnel. Il y a quatre ans et sur ARTE, ils partaient déjà sur les traces de six rappeurs dans le webdocumentaire New York minute. Les deux Lyonnais avaient ensuite entrepris une quête, celle qui menait à Galt MacDermot, mystérieux compositeur de la musique de la comédie musicale la plus jouée au monde, Hair. Hell train, poème visuel à l’esthétique soignée, apporte sa part au mythe de la «ville qui ne dort jamais» et permet aux spectateurs de s’y promener, avec le hiphop en bande son. Nicolas Bole arte.tv/helltrain
piyal adhikary/corbis Ils sont sur ARTE Sophie Okonedo C’est un cas à part dans le petit monde du cinéma britannique. Actrice anglaise, née d’un père nigérian et d’une mère juive ashkénaze aux origines polonaises et russes, elle est depuis dix ans mieux connue aux États- Unis que sur sa terre natale. Celle qui a toujours fustigé la trop faible représentation des acteurs noirs sur les écrans du Royaume-Uni a dû traverser l’Atlantique pour remporter un Tony Award dès sa première apparition à Broadway, dans la pièce Un raisin au soleil. Elle reçut même les félicitations du couple Obama directement dans sa loge ! Ses revendications s’apprêtent bientôt à connaître une victoire éclatante puisqu’elle vient d’être annoncée au casting de The hollow crown, adaptation de Shakespeare par la BBC, dans le rôle de la très british reine Margaret. Hôtel Rwanda, mercredi 30 septembre à 20.55 N°40 – semaine du 26 septembre au 2 octobre 2015 – ARTE Magazine Christophe Visage de malfrat échappé d’un film de Melville, tee-shirts en V, jeans serrés, lunettes noires iconiques jamais ôtées...  : Christophe, rockeur reconverti en crooner de charme dès les années 1970, avec son tube Aline, promène son look inimitable dans le paysage de la chanson française. C’est avant tout une voix, suraiguë et fascinante, qui porte à merveille les complaintes mélancoliques. Collectionneur et cinéphile maniaque, il possède plus de cinq cents films 35 mm, et aime à rappeler que Federico Fellini en personne lui demanda un jour de lui prêter sa copie de La strada. Logique, dès lors, qu’il traîne régulièrement sa bobine sur les écrans pour des caméos aussi inattendus que jubilatoires, comme dans Quand j’étais chanteur de Xavier Giannoli. Christophe à la Villa Aperta, samedi 26 septembre à 1.40 La mousson Connue pour ses épisodes pluvieux aux dimensions bibliques, elle est la principale force météorologique d’Asie. La mousson frappe la majeure partie des territoires baignés par les océans Indien et Pacifique. Il en existe deux types  : celle d’hiver, à l’origine d’importantes sécheresses, et celle d’été, la plus connue, charriant une humidité salvatrice qui irrigue les rizières, mais également destructrice, à l’origine d’inondations meurtrières. Chaque année plus violente en raison du réchauffement climatique, elle oblige les pays concernés à se confronter à de vastes enjeux socio-économiques de développement durable. Mousson, samedi 26 septembre à 20.50 jerome de perlinghi/corbis 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :