Arte Magazine n°2015-37 5 sep 2015
Arte Magazine n°2015-37 5 sep 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-37 de 5 sep 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,6 Mo

  • Dans ce numéro : l'homme à failles.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
mardi 8 septembre JOURNÉE 5.05 LM Wacken Open Air 2015 Concert 6.05 LEM Les superpouvoirs des animaux Les oiseaux de proie Série documentaire 6.45 M Vox pop La sécurité alimentaire  : fraude à tous les étals Magazine 7.10 LM Yourope Magazine 7.40 ARTE Journal Junior Programme jeunesse 7.45 MEM La vie secrète des lacs Le lac Nasser – L’eau au cœur du désert Série documentaire 8.30 L7 Xenius Quelles sont les caractéristiques d’un bon pneu ? Magazine Multidiffusion le 8 septembre à 17.20 9.00 LMEM «U-455», le sousmarin disparu Documentaire 9.55 LM Aptes au service Les recrues fascistes et nazies de la CIA Documentaire 10.45 LEM Enquête d’ailleurs La Réunion, la marche sur le feu Série documentaire 11.15 E7 R Les aventures culinaires de Sarah Wiener Savoie  : là-haut sur la montagne Série documentaire 11.40 LM Douces France(s) En Bretagne Série documentaire 12.25 L7 R 360°-Géo Les chiens sauveteurs du lac de Garde Reportage 13.20 7 ARTE Journal 13.35 LEM CINÉMA La traversée de Paris Film 15.10 7 E Humanima Témoin de la nature Série documentaire (2008, 11x26mn) À la rencontre de passionnés qui entretiennent une relation privilégiée avec la nature. 15.35 L7 R Sénégal Ladies’turn – Le foot au féminin Documentaire 16.30 MEM «Voyager»  : aux confins du Système solaire Documentaire 17.20 LM Xenius Quelles sont les caractéristiques d’un bon pneu ? 17.45 L7 E Enquête d’ailleurs Rome, les premiers chrétiens Série documentaire (2015, 15x26mn) 18.15 M La Hongrie sauvage Le delta intérieur du Danube Documentaire AVE Axel Schneppat SOIRÉE 19.00 L7 Aux portes de la mer Hong Kong Série documentaire (2015, 5x43mn) À la découverte de cinq grandes villes portuaires. 19.45 7 ARTE Journal 20.05 7 28 minutes Magazine 20.50 L7 E Objectivement Lames d’un tueur Série d’animation. 20.55 › 22.50 THEMA La liberté de la presse au pays de Poutine 20.55 L7 La propagande selon Poutine Documentaire Multidiffusion le 9 septembre à 8.55 21.50 L7 En Poutine nous croyons La Russie et son président Documentaire Multidiffusion le 9 septembre à 9.50 22.40 Entretien Débat 22.50 L7 HISTOIRE Klaus Altmannalias Barbie La seconde vie du «boucher de Lyon» Documentaire 23.40 L7 Laogai, le goulag chinois Documentaire 0.45 M Woodstock Three days of peace and music Documentaire 4.20 LM Yourope Magazine 4.30 Agenda coup de cœur 18 N°37 – semaine du 5 au 11 septembre 2015 – arte Magazine 20.55‹22.50 thema La liberté de la presse au pays de Poutine Depuis le début de la crise ukrainienne, la cote de Vladimir Poutine n’a jamais semblé aussi haute en Russie. Deux documentaires dévoilent l’étendue de sa propagande et montrent l’influence redoutable que celle-ci exerce sur l’écrasante majorité des Russes. Lire aussi page 5 Soirée présentée par émilie Aubry 20.55 La propagande selon Poutine Voilà deux ans que Vladimir Poutine et son équipe règnent sans partage sur la Russie grâce à un appareil de propagande bien rodé. Depuis l’annexion de la Crimée, le conflit en Ukraine et les sanctions de l’Union européenne, le ton s’est durci dans les médias russes. Une rhétorique guerrière et nationaliste est à l’œuvre, visant à la fois les États-Unis – «à réduire en cendres radioactives» –, l’UE et le gouvernement ukrainien. Émission après émission, des journalistes à la solde du Kremlin, d’où émanent la plupart des informations, cimentent l’adhésion du peuple russe à la politique de Poutine. Internet, seul espace de liberté Le propagandiste en chef se nomme Dmitri Kisselev. Tous les dimanches soir, sur la chaîne d’État Rossia 1, il anime une émission dite d’actualité où se succèdent interviews racoleuses, reportages simplistes et séquences dédiées au culte de la personnalité de Poutine. Le tout pendant plus de deux heures. Qu’il s’agisse du meurtre de Boris Nemtsov, des prix du pétrole ou de la «junte» au pouvoir à Kiev, le manichéisme est au rendez-vous. Aujourd’hui, les rares journalistes qui critiquent encore le chef de l’État ne peuvent plus compter que sur Internet pour se faire entendre. Ce documentaire plonge au cœur du système de désinformation mis en place par Poutine. Son réalisateur, le journaliste Stephan Kühnrich, sait de quoi il parle  : il a été, de 1986 à 1991, correspondant permanent à Moscou pour la télévision de la RDA. Lire aussi page 5 Documentaire de Stephan Kühnrich (Allemagne, 2015, 52mn)
21.50 En Poutine nous croyons La Russie et son président Décrié en Europe, Vladimir Poutine jouit d’un soutien massif des Russes, toutes catégories sociales confondues. Comment l’expliquer ? Rencontre avec des citoyens ordinaires. En Russie, une forte majorité de la population approuve la politique de Vladimir Poutine. À leurs yeux, les quelque 15% d’esprits critiques qui réclament le pluralisme sont des traîtres à la patrie, une «cinquième colonne» à la solde de l’Occident. Revenu dans son pays natal après quinze années passées aux États-Unis, Sacha Manilow est l’un de ces citoyens avides de changements. C’est à l’aune de sa double culture politique qu’il observe ses concitoyens d’un œil acéré. Qui sont ces Russes fiers de leurs dirigeants, et comment la propagande du pouvoir peutelle garder sur eux une telle emprise ? Au nom de la «Grande Russie» Sacha rencontre des citoyens ordinaires, issus de divers milieux sociaux, qui tiennent peu ou prou le même discours pro-Poutine. À travers ces portraits, on découvre l’essence du nationalisme russe, stimulé par la virilité du chef et nourri par une vision biaisée de la «Grande Russie» et de son histoire. Pourtant, le culte de Vladimir Poutine trouve aussi ses limites  : les imposantes manifestations consécutives à l’assassinat de l’opposant Boris Nemtsov prouvent que la propagande du Kremlin n’est pas invincible. Suivi d’un entretien à 22.40 Documentaire de Malgorzata Bucka et Eugene Izraylit (Allemagne, 2015, 52mn) kremlin Peter F. Müller 22.50 HISTOIRE Klaus Altmannalias Barbie la seconde vie du «boucher de lyon» Après 1945, l’ancien chef de la Gestapo de Lyon Klaus Altmann, alias Barbie, a poursuivi ailleurs ses activités criminelles, au service des anciennes puissances alliées. En 1983, Klaus Barbie, extradé de Bolivie et détenu à la prison de Montluc, à Lyon, rédige sa biographie à la demande de son avocat Jacques Vergès. Serviteur de plusieurs maîtres, il a été impliqué dès 1945 dans des missions souvent criminelles au bénéfice de services secrets internationaux, de dictatures d’Amérique latine, de filières d’anciens nazis et de trafiquants d’armes, de devises et de drogues, à la faveur du double jeu joué par les puissances occidentales, notamment l’Allemagne, la France et les États-Unis. Protégé deS AMÉRICAINS Barbie a beau figurer sur deux listes de criminels nazis recherchés, il est protégé par le CIC (Counter Intelligence Corps) américain au nom de la lutte contre le communisme. Au printemps 1951, il gagne ainsi l’Amérique du Sud par le réseau Ratline, filière notoire d’exfiltration des nazis sous l’égide de la CIA. En Bolivie, il se lance avec succès dans les affaires, notamment comme expert ès répression et torture auprès des juntes militaires du continent. Grâce à des archives inédites, les activités de Barbie et les complicités dont il a bénéficié sont reconstituées avec précision. Le film révèle enfin comment un réseau d’anciens nazis avait projeté de faire évader Barbie de sa prison lyonnaise. Documentaire de Peter F. Müller et Michael Mueller (Allemagne, 2015, 52mn) N°37 – semaine du 5 au 11 septembre 2015 – arte Magazine Bernd Meiners 23.40 Laogai, le goulag chinois En Chine, les camps de rééducation par le travail, dont la production est destinée à l’Occident, restent une réalité intolérable. D’anciens détenus témoignent. Aujourd’hui en Chine, il existe encore plus de mille laogai, ces camps de «rééducation par le travail». Près de quatre millions de personnes, parfois arrêtées sur de simples soupçons – opposants politiques, dissidents, petits délinquants ou militants tibétains –, y seraient emprisonnées, sans procès ni assistance juridique. Les laogai sont en réalité des usines immenses qui génèrent un profit considérable pour la République populaire. On y retrouve des ateliers de fabrication, des mines ou des plantations, dont la production est destinée principalement au marché étranger  : ces produits made in China se retrouvent à bas prix dans nos supermarchés. Des «hommes nouveaux» Le réalisateur Hartmut Idzko revient sur l’histoire dramatique des laogai. Il a pu recueillir des témoignages édifiants de militants ou d’anciens détenus vivant aujourd’hui en exil  : l’écrivain Liao Yiwu, arrêté après les manifestations de la place Tian’anmen, le dissident Harry Wu, emprisonné durant vingt ans pour ses positions «contre-révolutionnaires», la Tibétaine Ama Adhe, et même un ancien prisonnier américain. Tous racontent les violences, les tortures et le conditionnement politique destiné à former des «hommes nouveaux». Ils évoquent aussi les exécutions sommaires et le vaste trafic d’organes qui existent dans les laogai. Documentaire de Hartmut Idzko (Allemagne, 2014, 52mn) septembre mardi 19 8



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :