Arte Magazine n°2015-36 29 aoû 2015
Arte Magazine n°2015-36 29 aoû 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-36 de 29 aoû 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : l'avis des objets.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
À partir du lundi 31 août vers 20.45 Objectivement Lire pages 16 et 22 en couverture Théâtre du quotidien Quand l’homme n’est pas là, les objets dansent. C’est le postulat d’Objectivement, la nouvelle et hilarante série courte d’ARTE, qui prête à nos ustensiles quotidiens des facultés humaines. Interview de ses deux scénaristes, Guillaume Le Gorrec et Hadrien Cousin. Quelle a été la genèse du projet ? Guillaume Le Gorrec et Hadrien Cousin  : Nous nous sommes rencontrés à l’arrière d’une salle de classe et dans le bureau de la dirlo qui nous passait des savons. Depuis, nous n’avons pas beaucoup grandi. Antonin Ehrenberg, le producteur de la série, avait envie de faire parler des objets. Nous avons accepté le projet et nous y avons mis un peu de notre quotidien, de notre humour et de notre univers, auxquels se sont ajoutées les idées farfelues et la mise en scène inventive des deux réalisateurs, Grégoire Sivan et Mikaël Fennetaux. En comptant le producteur associé d’Antonin, Pierre-François Piet, nous formons maintenant une bande de six barbus qui jouent avec des brosses à dents et des cafetières… En quoi a consisté l’écriture de la série ? On s’est mis d’accord sur une idée de départ qui maintient la cohérence des 39 épisodes. Un trentenaire patachon se met en couple…  : oui, ça sent le vécu. Puis nous avons opté pour un lieu, l’appartement, lui-même composé de microcosmes (le plan de travail d’une cuisine, la table de chevet, etc.), et enfin sur des objets emblématiques. On a doté chaque pièce d’une ambiance  : 4 N°36 – semaine du 29 août au 4 septembre 2015 – ARTE Magazine l’entreprise pour la cuisine, la mafia pour la salle de bains… Ensuite, on a imaginé ce qu’on avait envie de faire vivre à ces objets. Ça mène parfois à de gros moments de solitude quand on écrit dans un café et qu’on échange à bâtons rompus et à voix haute sur les états d’âme d’une éponge syndicaliste… Comment vous est venue l’idée des personnalités des objets ? Nous sommes partis de nos microcosmes  : qui pourrait jouer la DRH dans une cuisine ? Une cafetière, première arrivée le matin, qui bat le rappel et vérifie que tout le monde pointe bien à l’heure. Qui pourrait s’opposer à des horaires toujours plus rudes ? Un travailleur, un vieux de la vieille… Un coup d’œil autour de l’évier sur une éponge à la triste allure et c’était décidé ! Parfois, nous avons tenté de jouer le contre-pied  : et si le balai à chiottes était un majordome anglais plein d’abnégation, très propre sur lui ? Ce petit théâtre de marionnettes d’un genre nouveau établit une mise en perspective qui permet de regarder les êtres humains que nous sommes avec un œil neuf. Si on peut faire réfléchir tout en divertissant, le pari est gagné ! Propos recueillis par François Pieretti
Photo Josse/Leemage Signé Louis XIV Par son amour – et son contrôle – des arts, Louis XIV a laissé un immense héritage culturel. À l’occasion de la diffusion du documentaire Louis XIV, roi des arts, retour sur les pépites magnanimement léguées à la postérité par le Roi-Soleil. Programmation spéciale Tricentenaire de la mort de Louis XIV Samedi 29 août Louis XIV, roi des arts à 20.50 Opération Lune – L’épave cachée du Roi-Soleil à 22.15 Dimanche 30 août Le mobilier de Versailles – Du Roi-soleil à la révolution à 17.35 Soirée baroque à la Philharmonie de Paris à 18.30 Un jardinier à Versailles à 20.15 La nuit Louis XIV de William Christie à 0.10 documentaire L’Opéra de Paris «Louis XIV va inventer la culture de la danse», souligne la chorégraphe Béatrice Massin. Excellent danseur, le roi se produira en public durant près de vingt ans. Il attache une telle importance à cette discipline qu’à peine parvenu au pouvoir, en 1661, il la dote de sa propre académie. Il veut, à travers celle-ci, codifier la danse  : répertorier chaque mouvement, afin que cet art puisse se transmettre. Sous son règne, on invente des noms de pas (jeté, entrechat, pirouette...). Grâce à ce travail titanesque, aujourd’hui encore, à travers le monde, on enseigne le classique avec un vocabulaire français. Le roi décidera aussi de la création, en 1713, d’une école de danse, l’ancêtre de celle de l’Opéra de Paris. L’Académie de danse, et celle de musique, créée en 1669 par Colbert, aboutiront, elles, après bien des transformations, à l’Opéra de Paris et à son ballet. La comédie musicale Le monarque sait s’entourer de talents et les associer. Il décide un jour que Lully et Molière devront collaborer. Les «deux Baptiste» créeront ensemble douze comédies-ballets (dont L’amour N°36 – semaine du 29 août au 4 septembre 2015 – ARTE Magazine Samedi 29 août à 20.50 Louis XIV, roi des arts Lire page 12 médecin, Le bourgeois gentilhomme), genre joyeux qui enchantera la cour lors de fêtes somptueuses. S’y mêlent chants, danse et théâtre  : la comédie musicale est née ! Mais, Lully, d’une ambition dévorante, finit par évincer Molière. En 1671, il obtient du roi le monopole du théâtre chanté, ce qui lui permettra de jeter les bases de l’opéra à la française. Molière, lui, bataille pour faire jouer sa comédie-ballet, Le malade imaginaire, et meurt au bout de quatre représentations. En 1680, sa troupe rejoint l’hôtel de Bourgogne, ce qui donnera naissance à une célèbre maison  : la Comédie-Française. La mode de la guitare Le jeune Louis a appris à jouer d’instruments chics comme le clavecin et le luth. Or, ce dernier l’ennuie et, à 12 ans, il désire se mettre à la guitare comme son idole Scaramouche. À l’époque, l’instrument est considéré comme vulgaire mais le cardinal Mazarin, son parrain, finit par céder. Il s’ensuit une grande vogue de la guitare. Grâce au caprice de Louis, elle a gagné ses lettres de noblesse. Noémi Constans 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :