Arte Magazine n°2015-34 15 aoû 2015
Arte Magazine n°2015-34 15 aoû 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-34 de 15 aoû 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : the team.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
en couverture Justice sans frontières La série The team raconte les aventures d’une «équipe commune d’enquête». Méconnu du grand public, cet instrument européen de coopération judiciaire et policière est de plus en plus utilisé, comme pour l’enquête sur le crash, en Ukraine, du vol MH17. Le scénario de The team, nouvelle série diffusée par ARTE, dessine les contours d’une affaire aux ramifications supranationales. Pour la résoudre, des magistrats et des enquêteurs de trois pays coopèrent au sein d’une «équipe commune d’enquête» (ECE). Adopté par le Conseil de l’Union européenne en 2002, cet instrument marque une nouvelle étape dans la coopération judiciaire et policière entre les Vingt- Huit. Ces équipes associent des magistrats et des enquêteurs de différentes nationalités dans le cadre d’une affaire concernant plusieurs États. «C’est la cerise sur le gâteau en matière de coopération, résume le commandant Jean-Marie Fiquet, directeur du service des relations internationales de l’École nationale supérieure de police. Honorarfrei - nur für diese Sendung bei Nennung ZDF und Mathias Bothor [m] Christina Holzer, KNSK ARFREI - NUR FOR DIESE SENDUNG BEI NENNUNG ZDF UND MATERAS BOiHOR (M] CH 4 N°34 – semaine du 15 au 21 août 2015 – ARTE Magazine À partir du jeudi 20 août à 20.50 The team Lire pages 18-19 Les pays peuvent ainsi échanger des renseignements, mener des opérations d’investigations conjointes et coordonner des poursuites pénales dans les pays concernés. Les ECE bénéficient de soutiens financiers et logistiques de la part d’Eurojust et d’Europol (les agences européennes de justice et de police). «Cela permet d’effectuer des enquêtes qu’on n’aurait pas pu réaliser dans le seul cadre national, faute de moyens», souligne le commandant Fiquet. Vol mh17, «Horsegate»… Longtemps retardé, le processus de création de l’outil ECE a été accéléré après les attentats du 11-Septembre. «Face à un terrorisme internationalisé, il a fallu passer à la vitesse supérieure», explique Jean-Marie Fiquet. Pourtant, peu d’équipes communes d’enquête sont créées pour des problèmes de terrorisme. Leurs investigations concernent avant tout le trafic de drogues, la fraude, la traite des êtres humains ou la cybercriminalité. Parmi les plus «célèbres» affaires qui ont donné naissance à la création d’une ECE  : la tuerie de Chevaline et le scandale de la viande de cheval (Horsegate). Par ailleurs, des États non membres de l’UE peuvent désormais intégrer une ECE. C’est le cas pour l’enquête, toujours en cours, sur le crash du vol MH17 de la Malaysia Airlines, abattu au-dessus de l’Ukraine en juillet 2014. D’abord sceptiques sur l’efficacité des ECE, les États européens y recourent de plus en plus. Eurojust en a soutenu 122 en 2014, contre 102 en 2013, soit une augmentation de 20%. Pour le commandant Fiquet, ces équipes «constituent l’une des grandes réussites de l’Union européenne.» Raphaël Badache
Samedi 15 août à 20.50 Festival de Glyndebourne «L’enlèvement au sérail» de mOzart Lire page 9 Spectacle Glyndebourne Un chic sans fausse NOte À l’occasion de la diffusion de L’enlèvement au sérail, programmé cette année au festival de Glyndebourne, visite d’un rendez-vous musical bucolique qui marie le goût de l’opéra avec une élégance toute british. Qui s’habille encore pour aller au concert ? Les habitués de Glyndebourne. Tous les ans, au printemps, les habitants de la petite ville de Lewes, dans le comté de Sussex, voient débarquer des cortèges de mélomanes habillés en robe de soirée, smoking et nœud papillon, un panier et une glacière à la main. En début d’après-midi, ils ont pris un train de banlieue à la gare Victoria de Londres et s’apprêtent à pique-niquer avant de se régaler d’opéra. Aucun festival n’a réussi à rivaliser d’élégance avec Glyndebourne. Grâce à son charme bucolique, ce rendez-vous musical sur fond de collines verdoyantes apparaît comme la quintessence de la culture britannique, en alliant les plaisirs de la musique à l’art de vivre. Année après année, la programmation est à la hauteur du cadre puisque des cantatrices comme Joan Sutherland ou Felicity Lott et des chefs comme Simon Rattle ou John Pritchard y ont connu leurs premiers applaudissements. Temps suspendu La manifestation est née en 1934 de l’initiative d’un fabricant d’orgues, John Christie. Pour faire plaisir à son épouse, la chanteuse Audrey Mildmay, il avait décidé de faire jouer de la musique dans le N°34 – semaine du 15 au 21 août 2015 – ARTE Magazine manoir élisabéthain qu’un juteux héritage lui avait permis d’acquérir à la campagne. Au départ, «le développement du festival s’est fait grâce à l’exode de musiciens allemands ayant fui le nazisme, Fritz Busch et CarlEbert», resitue François Roussillon qui, depuis huit ans, effectue des captations filmées de l’événement lyrique. «De mi-mai à fin août, six productions se jouent en alternance, ce qui laisse une large diversité de choix», poursuit le réalisateur. Inauguré avec Les noces de Figaro, le festival a un temps privilégié Mozart avant de s’ouvrir à d’autres compositeurs, tels Haendel (Saul), Ravel (L’enfant et les sortilèges) ou Britten (Le viol de Lucrèce). Mais cette année, ARTE revient au génie autrichien en diffusant un alléchant Enlèvement au sérail, mis en scène par David McVicar. Si l’on y aperçoit moins de Rolls qu’autrefois et qu’un auditorium de 1 200 places a depuis remplacé la salle des débuts à la capacité quatre fois moindre, le temps reste suspendu à Glyndebourne. D’ailleurs, Gus Christie, le petit-fils du fondateur, désormais à la tête du festival, s’est marié à son tour avec une chanteuse d’opéra. Le 4 juin, la charmante soprano Danielle de Niese lui a donné un petit garçon. La relève est assurée. Ludovic Perrin 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :