Arte Magazine n°2015-32 1er aoû 2015
Arte Magazine n°2015-32 1er aoû 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-32 de 1er aoû 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : guitar hero.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
arty'INFO Mémoires de Srebrenica À l’oCCasion du vingtième anniversaire du massacre de Srebrenica, point culminant des atrocités de la guerre de Bosnie (1992-1995), ARTE Info met en ligne une BD-reportage, Srebrenica, vivre avec, qui esquisse et interroge le souvenir du conflit. À l’été 2014, les journalistes Delphine Tayac et Céline Bagault choisissent de transporter leurs appareils photo et carnets de notes à Srebrenica. Environ huit mille Bosniaques, hommes et adolescents, abandonnés par les Casques bleus chargés d’assurer la protection des enclaves musulmanes, y furent exécutés par les forces serbes de Bosnie en juillet 1995. « C’est le génocide le plus important commis en Europe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Pourtant, on en parle très peu. Nous avons cherché à savoir comment la population vit avec le traumatisme, toujours vivace, du conflit », précise Delphine Tayac. Avec sa consœur, elles prend part à la Marš mira *, une marche de paix fédérant plus de cinq mille personnes – dont de nombreux jeunes –, organisée par un survivant, Djile Omerovic. Ce solide gaillard mène un double combat  : pour la perpétuation du souvenir, et contre des discriminations ethniques toujours latentes, notamment dans le domaine éducatif. C’est à leur retour en France que germe l’idée d’une transcription en bande dessinée. « Nous avions envie de raconter notre expérience autrement que par le texte. Le dessin nous semblait la forme la plus adaptée pour donner à voir le déroulement de la marche, mais aussi les souvenirs de Djile », explique Delphine Tayac. La partie graphique est confiée au trait rond et précis de Théophile Navet. Jouant sur le contraste des couleurs, celui-ci s’appuie sur les clichés, écrits, archives et conseils de Delphine Tayac et Céline Bagault pour recomposer passé et présent, avec un remarquable souci de rigueur historique. web 6 N°32 – semaine du 1er au 7 août 2015 – ARTE Magazine Découpé en onze planches à scroller, le récit présente également, sous forme d’illustrations accompagnées de textes, des éléments de contextualisation  : une carte exposant la partition, issue des accords de Dayton, de la Bosnie-Herzégovine en deux entités (Fédération de Bosnie-Herzégovine et Republika Srpska) ou des éclairages sur le fonctionnement politique et éducatif du pays. Une manière originale d’entretenir la mémoire d’une extermination récente mais menacée par l’oubli, alors que tous les morts de Srebrenica ne reposent pas encore au mémorial de Potočari et que la Serbie réfute toujours la caractérisation de génocide. Manon Dampierre * Fondée en 2005 par l’association suisse Solidarité Bosnie, cette marche annuelle de 80 km relie Nezuk à Potočari/Srebrenica, dans le sens inverse du parcours emprunté par les habitants de Srebrenica en fuite. f11//wn PIM NZ$ lunx ç OM#uWI MJIpgRJ1,Y P011 R No Int (.yJl.14 IS IWr irmüfoy u lui 2JitlYF wLLaLI Iy gym,mt9f ü L- dn 666.402 fiWNl,uMMl- kl IC1AwrE 1144w1 mow JUMUW) K KI U+arM1l NUN4kM hRMIr, tMi uMi4 t+ 41114+.a Î0 Y Row 1MrtPrs wutlr, tt A YA-iT ety RiOK u YW ayh w nix MA n 04.11 WK. Srebrenica, vivre avec En ligne le 10 juillet sur info.arte.tv
Corbis/rick friedman Ils sont sur ARTE Elisabeth Moss Elle est de cette famille d’acteurs, de plus en plus nombreux, qui construisent leur carrière à la télévision. Après des personnages d’enfant auxquels son physique peu banal donnait du caractère, c’est avec le rôle de la fille du président dans la série À la maison blanche qu’Elisabeth Moss a définitivement attiré l’attention. On connaît la suite  : elle a été Peggy Olson, la secrétaire naïve qui s’émancipe au long des sept saisons de Mad men, puis Robin Griffin, la flic qui se perd dans les mystérieux paysages de Top of the lake. C’est ainsi, avec une tranquille modestie, qu’Elisabeth Moss, 33 ans, rejoint les meilleures de sa génération, avec pour modèle une grande actrice à qui elle ressemble un peu  : Bette Davis. Top of the lake, mercredi 5 août à 20.50 Denis Lavant Louis-FerdINANd CéLINE, deux CLowns dANS LA CATASTRophe  : voici le titre du quatrième film d’Emmanuel Bourdieu, dont le tournage s’est achevé il y a peu. Centré sur le voyage de Céline au Danemark, il donne l’occasion à Denis Lavant d’incarner l’un de ses écrivains fétiches. Avant la sortie du nouveau film des frères Larrieu, 21 nuits avec Pattie, on le retrouvera cet automne, sur arte dans Austerlitz, un objet cinématographique aussi singulier que passionnant, à travers lequel il poursuit sa collaboration avec le documentariste Stan Neumann. L’œil de l’astronome, vendredi 7 août à 0.45 Ray Kurzweil Authentique génie ou savant fou ? Ray Kurzweil est probablement un peu des deux. La révolution numérique a inspiré à ce pape du transhumanisme les prédictions les plus sensationnelles, notamment sur notre devenir d’hommesmachines et notre immortalité prochaine. Ce futurologue est aussi un pionnier et inventeur surdoué dont les travaux imprègnent notre quotidien. Aujourd’hui à la tête de l’ingénierie chez Google, il est certain qu’il ne prêche pas dans le désert... John von Neumann– Prophète du XXI e siècle, mardi 4 août à 22.30 N°32 – semaine du 1er au 7 août 2015 – ARTE Magazine corbis 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :