Arte Magazine n°2015-30 18 jui 2015
Arte Magazine n°2015-30 18 jui 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-30 de 18 jui 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : peace, love & reggae.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
mardi 21 juillet JOURNÉE 5.00 L M Patricia Petibon Airs baroques italiens Concert 5.45 E M Escapade gourmande L’île de Malte et ses sœurs ; Madrid – Espagne ; Saragosse et l’Aragon – Espagne Série documentaire 7.40 L M Les nouveaux paradis Costa Rica, la pure nature Série documentaire 8.25 L 7 X:enius Comment atténuer les séquelles d’un AVC ? Magazine 8.50 L M Sherpas Les véritables héros de l’Everest Documentaire 10.30 L M E M Madagascar Survivre à la saison sèche Série documentaire de Mike Gunton et Mary Summerill (2011, 3x43mn) Dans le sud de l’île, seules les espèces animales les plus endurcies survivent à la sécheresse, usant parfois de stratégies ingénieuses. 11.10 L 7 E R Détour(s) de Mob En Camargue Série documentaire 11.40 L M Le Caucase en 30 jours En Arménie Série documentaire (2015, 10x43mn) Étape caucasienne en Arménie, à la découverte de ses rites et de ses traditions. 12.25 L 7 R 360°-Géo Australie, les cow-girls tiennent les rênes Reportage Medienkontor FFP 13.20 7 ARTE Journal Touchstone Pictures  Off the Fence 13.45 L M VF/V0STF CINÉMA Good morning, Vietnam Film de Barry Levinson (1987, 1h55mn) En pleine guerre du Viêtnam, un animateur radio subversif brave la censure pour remonter le moral des troupes. 15.40 L 7 R V0STF CINÉMA 13 semestres Film de Frieder Wittich (2009, 1h37mn) Une comédie allemande sur les frasques de deux copains à l’université. 17.20 L 7 VF/V0STF El capitán (12) Le prétendu assassin Série (2014, 18x51mn) L’Espagne décadente du XVII e siècle se raconte dans une virevoltante série de cape et d’épée. 18.15 L 7 R Un train d’exception À la découverte des Highlands écossais Documentaire (2014, 43mn) Nature sauvage et rencontres étonnantes tout au long de la West Highland Line. SOIRÉE 19.00 L 7 R Le ventre de Lyon La Croix-Rousse Série documentaire (2012, 10x43mn) À la découverte des plus beaux marchés d’Europe. 19.45 7 ARTE Journal 20.05 7 E R Au cœur du monde arctique La taïga Série documentaire (2012, 4x43mn) Les superbes paysages du cercle polaire se dévoilent on the rocks. 20.50 L 7 E La minute vieille Il était temps ! Série de Fabrice Maruca (2015, 30x1mn30) Pour divorcer, il faut savoir choisir le bon moment. 20.55 L 7 E Qui contrôle la mer ? Documentaire Multidiffusion le 23 juillet à 8.55 22.20 L 7 M E HISTOIRE Brésil, l’éveil d’un géant Documentaire Multidiffusion le 24 juillet à 8.55 23.55 L 7 M R Pacifier Rio Documentaire 1.15 M ARTE Reportage Nous, réfugiés palestiniens... Magazine 2.10 M VF/V0STF Le conformiste Film 4.00 L M 360°-Géo L’authentique panama Reportage 18 N°30 – semaine du 18 au 24 juillet 2015 – ARTE Magazine E D sous-titrage pour sourds et malentendants audiovision pour aveugles et malvoyants L diffusion en haute définition disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion 7 M vidéo à la demande M multidiffusion R rediffusion VF/V0STF version française version originale sous-titrée en français V0STF version originale sous-titrée en français 20.55 Qui contrôle la mer ? Le commerce maritime est devenu le laboratoire mondial de l’ultralibéralisme, et la mer le berceau de toutes les dérégulations. Un panorama édifiant des pratiques des armateurs et de l’impact du offshore sur notre avenir. Soirée présentée par Andrea Fies Des cargos de plus en plus imposants déchargeant des conteneurs en nombre exponentiel dans des ports démesurés...  : en démultipliant les échanges, la mondialisation a radicalement transformé le visage du commerce maritime. Le ballet incessant de 53 000 navires sur les mers du globe – plus de 90% du commerce planétaire – est ainsi devenu une figure obligée de l’économie contemporaine. Et pourtant, le monde du shipping (de l’anglais « ship », bateau) est mal connu, voire invisible  : privatisés de façon croissante, se développant à l’écart des centres urbains, les ports sont de plus en plus interdits au public. Ce qui, ajouté à la dérégulation impulsée par les armateurs, renforce l’opacité d’un univers ne révélant ses failles que lors des catastrophes, des marées noires pour l’essentiel. « Celui qui commande la mer commande le commerce ; celui qui commande le commerce commande la richesse du monde, et par conséquent le monde lui-même. » S’inspirant de cette
sentence de sir Walter Raleigh, célèbre explorateur britannique du XVI e siècle, le documentaire de Baudouin Koenig multiplie les angles de vue pour radiographier un univers complexe. Des conditions de travail des marins jusqu’à l’invention des conteneurs, de Shanghai à Rotterdam en passant par le Pirée ou Marseille, Qui contrôle la mer ? éclaire les multiples facettes d’une « libéralisation heureuse » et « d’une main qui régule le profit pour le bonheur de tous »... si l’on en croit le discours lénifiant des armateurs. Pavillons noirs sur l’avenir Mais le scepticisme l’emporte car, dans le monde du shipping, qui impose sa loi aux États, les zones d’ombre sont nombreuses. Les trois quarts de la flotte sont enregistrés sous des pavillons de complaisance, aux couleurs de pays (les îles Caïmans, Malte, Panama, etc.) qui ont compris l’intérêt de pratiquer l’optimisation fiscale et la souplesse administrative. Ce qui rend parfois impossible l’identification des responsables en cas de naufrage. La course au profit peut pousser les navires à violer les règles en matière de sécurité et de respect de l’environnement. Le terrorisme sur mer se développe, prenant le commerce maritime comme cible d’autant plus tentante que la surveillance est quasi inexistante. Le film prend la mesure de ces données fondamentales et prédit un futur sombre  : si les règles du shipping changent, cela sera uniquement après « The Big One », l’attentat ou la catastrophe qui paralysera le commerce mondial. Portée par de nombreux témoignages, une enquête approfondie sur notre avenir maritime. Lire aussi page 6 ArtPINFO Documentaire de Baudouin Koenig (France, 2013, 1h30mn) – Auteur  : Michel Koutouzis – Coproduction  : ARTE France, Mano a Mano Alegria 22.20 HISTOIRE Brésil, l’éveil d’un géant De l’oligarchie à la démocratie en passant par la dictature militaire, un émouvant voyage dans l’histoire récente du Brésil à travers les destins de deux familles, l’une riche et l’autre pauvre. « Un géant endormi », c’est ainsi que les Brésiliens eux-mêmes ont longtemps appelé leur pays. De l’abolition de l’esclavage, en 1888, au mouvement social qui a secoué le gouvernement de Dilma Rousseff, au printemps 2013, Pascal Vasselin déroule le fil tumultueux de son « réveil » – la démocratisation progressive, interrompue par une dictature militaire de près de vingt ans, de 1965 à 1984 – à travers l’histoire de deux familles de Rio de Janeiro. L’une est issue de grands propriétaires terriens, l’autre du monde de l’esclavage et des serviteurs, mais leurs membres se sont retrouvés côte à côte dans la rue, il y a deux ans, pour dénoncer la corruption et les inégalités. LES VOIX DU PEUPLE Archives à l’appui, trois générations témoignent, racontant le long chemin du peuple brésilien pour faire entendre sa voix. Ce voyage dans le temps permet de mesurer combien l’élection du syndicaliste Lula, en 2002, a marqué un tournant décisif, entre autres parce qu’il a fait du Brésil un acteur international majeur. Aujourd’hui, une partie de ceux qui l’ont élu remettent en cause son Parti des travailleurs, secoué par l’immense scandale Petrobras... Le « géant » brésilien, 201 millions d’habitants désormais, n’entend plus se laisser endormir. Documentaire de Pascal Vasselin (France, 2014, 1h31mn) – Coproduction  : ARTE France, Alegria Productions, Cine Group N°30 – semaine du 18 au 24 juillet 2015 – ARTE Magazine Rodrigo Torres 23.55 Pacifier Rio Une enquête saisissante sur la manière dont Rio a entrepris d’arracher ses favelas à la mainmise des trafiquants, dans la perspective des JO 2016. Aussi célèbre pour sa vibrante culture populaire que pour sa violence, Rio de Janeiro est depuis 2008 le lieu d’une expérience unique. Le gouvernement de la ville s’est lancé dans une vaste campagne de sécurisation des favelas, en vue de la Coupe du monde de football 2014 et des Jeux olympiques de 2016. Dans une quarantaine de favelas, les trafiquants ont cédé la place à une police de proximité spécialement créée, les « unités de police pacificatrice ». Pour la première fois, ces quartiers « reconquis » ont vu débarquer des investisseurs publics et privés pour installer le téléphone, Internet, l’électricité ou encore l’eau courante. Mais si les résidents saluent la diminution de la violence liée à la drogue, beaucoup restent sceptiques, craignant le retour des gangs une fois ces grand-messes sportives passées. Le réalisateur Gonzalo Arijón a filmé pendant deux ans dans les favelas « pacifiées » de Babylonia et Providencia et dans celle de Vigario Géral, toujours sous l’emprise du narcotrafic. ArtPV QOD-DVD Deux précédents films de Gonzalo Arijón, Naufragés des Andes (également édité en DVD) et Lula – La gestion de l’espoir sont disponibles en VOD sur ARTE Boutique. Documentaire de Gonzalo Arijón (France, 2013, 1h18mn) – Coproduction  : ARTE France, Pumpernickel Films – (R. du 10/6/2014) juillet mardi 19 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :