Arte Magazine n°2015-29 11 jui 2015
Arte Magazine n°2015-29 11 jui 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-29 de 11 jui 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : ciel, mon mérou !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
juillet 16 jeudi 20.55 CINÉMA Le secret des poignards volants Ce film de sabre à la fascinante sophistication visuelle offre à son interprète principale, Zhang Ziyi, le rôle poignant d’une rebelle au cœur brisé. Voyages en asie En 859, la dynastie Tang est sur le déclin en Chine. Le gouvernement corrompu doit lutter contre des armées révolutionnaires, dont la plus puissante est la Maison des poignards volants. Ce groupe de bandits justiciers vole les riches pour donner aux pauvres et nargue le pouvoir. Celui-ci envoie deux capitaines, Jin et Leo, mettre un terme à l’affront et démasquer le chef de ce groupe. Ils élaborent alors un plan pour arrêter ou éliminer l’importun  : Jin se fera passer pour un combattant solitaire, portera secours à la belle révolutionnaire aveugle Mei – qu’il pense être la fille de l’ancien chef – et la libérera de la geôle où Leo la maintiendra prisonnière. La confiance de Mei acquise, il l’escortera jusqu’au quartier général du groupuscule pour y débusquer son nouveau leader. Le plan marche à la perfection, mais Jin et Mei tombent amoureux l’un de l’autre... Déchirante histoire d’amour Depuis ses débuts avec Le sorgho rouge, Ours d’or à Berlin en 1987, Zhang Yimou a acquis une réputation de cinéaste d’envergure internationale. Voguant sur le renouveau du wuxia, ou film de sabre, lancé par Tigre et dragon (2000) d’Ang Lee, 22 N°29 – semaine du 11 au 17 juillet 2015 – ARTE Magazine il réalise Hero (2002) puis Le secret des poignards volants, tous les deux avec la belle et talentueuse Zhang Ziyi, qui manie ici aussi bien l’art de la danse que celui du lancer de poignards à l’aveugle. Grand spectacle mâtiné d’effets spéciaux, joute amoureuse à l’incontestable puissance visuelle, le film est magnifié par des combats virtuoses dont le plus extraordinaire se joue dans une forêt de bambous, à la fois sur terre et dans les airs. Les décors et les costumes sont somptueux, la forêt flamboie des mille feux d’un automne qui cède soudain la place à une tempête de neige, bientôt souillée du sang des amants voués à une passion impossible. Car cet opus, au-delà des codes du film de sabre, met avant tout en scène une déchirante histoire d’amour. Lire aussi page 9 (Shi mian mai fu) Film de Zhang Yimou (Chine/Hong Kong, 2004, 1h55mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Zhang Yimou, Li Feng, Wang Bin - Avec  : Takeshi Kaneshiro (Jin), Andy Lau (Leo), Zhang Ziyi (Xiao Mei), Song Dandan (Yee) - Image  : Zhao Xiaoding - Montage  : Cheng Long - Musique  : Shigeru Umebayashi - Costumes  : Emi Wada - Production  : Edko Films, Zhang Yimou Studio, Beijing New Picture Film Co., China Film Coproduction Corporation En partenariat avec
Icon Films/lORNe KRAMer universal 22.50 Reliques du bouddha Sommes-nous sur le point de percer le secret de la sépulture du Bouddha ? Nourri des dernières avancées scientifiques, un film captivant sous forme de jeu de piste archéologique. Tout commence avec une boîte minuscule, dénichée dans un placard du bureau londonien de la Société bouddhiste. À l’intérieur, on découvre douze bijoux qui, à en croire une inscription à l’encre pâlie, feraient partie des reliques du Bouddha mises au jour sur le site indien de Piprâwâ, en 1898. Quelques semaines plus tard, une lettre adressée à la Société bouddhiste par le petit-fils d’un archéologue amateur conduit au recensement de nouveaux joyaux dans le comté de Suffolk. Ces objets rares proviennent-ils réellement de la sépulture du Bouddha ? Pour l’historien Charles Allen, le chef spirituel aurait bel et bien été incinéré au stupa de Piprâwâ et les bijoux retrouvés seraient des présents offerts par le grand empereur indien Ashoka après sa conversion au bouddhisme. Si ces hypothèses venaient à être vérifiées, nous serions face à une découverte aussi importante que celle du Saint-Sépulcre pour les chrétiens... Chasse aux trésors Des fouilles initiales aux derniers rebondissements en passant par le cas Alois Führer, un archéologue allemand qui se rendit coupable de faux, ce film traverse plusieurs époques pour retracer le destin des reliques du Bouddha. Éclairée par les témoignages d’experts reconnus, une histoire passionnante pétrie d’aventures, de déceptions et d’intrigues, dont le dénouement reste encore à écrire. Documentaire de Charles Allen (Royaume-Uni, 2013, 52mn) - Production  : Icon Films, en association avec ARTE France et National Geographic International - (R. du 14/9/2013) 23.40 Les samouraïs Les techniques de combat et le code d’honneur des samouraïs ont inspiré la littérature et le cinéma. Ce documentaire-fiction révèle la réalité occultée par le mythe. Masa est un jeune paysan recruté de force comme fantassin par Araki, un vieux maître samouraï ruiné. Ce dernier l’initie à l’art du combat avant de l’emmener prendre part au conflit qui, en 1584, oppose les deux plus puissants seigneurs de guerre du Japon. Ils s’affrontent lors d’une bataille mémorable à Nagakute. Pour Masa, c’est l’occasion de prouver sa bravoure en exhibant la tête coupée d’un général. Il accède au titre de samouraï et peut alors épouser Okyo, son amour de jeunesse jusque-là inaccessible. Mais l’ancien maître de Masa noue une funeste intrigue contre son trop brillant élève. Extrême cruauté Depuis le VIII e siècle, les samouraïs sont des guerriers d’élite redoutés. En faisant témoigner un spécialiste de l’histoire nipponne, un expert en arts martiaux et l’un des derniers grands maîtres de sabre japonais, le réalisateur met en lumière l’extrême cruauté des samouraïs et écorne l’imagerie idéaliste attachée à ces guerriers, dont des animations en 3D et des mises en scène reconstituent l’univers. Documentaire-fiction de John Wate (Royaume- Uni, 2013, 52mn) - (R. du 25/1/2014) N°29 – semaine du 11 au 17 juillet 2015 – ARTE Magazine Hiromichi Nakatani/Urban cANYONs Ltd, Les films Hatari 0.35 Cinéma Entre deux mondes Dans cette fable contemporaine au récit poétique et mystérieux, les légendes anciennes s’entrechoquent avec un présent chaotique. Dans un pays jamais nommé, un jeune homme semble tomber du ciel directement dans la mer et s’échoue sur le rivage. Il se retrouve errant dans les rues d’une ville inconnue jonchées de postes de télévision et d’écrans d’ordinateur abandonnés par des émeutiers. Sous ses yeux, des hommes armés de bâtons en attaquent un autre habillé d’un costume de Mickey. Plus tard, l’inconnu tombé du ciel vient au secours d’une jeune femme et parvient à la mettre à l’abri dans la jungle. Conte sensoriel Le cinéaste sri-lankais Vimukthi Jayasundara a remporté la Caméra d’or à Cannes en 2005 pour son premier long métrage, La terre abandonnée, qui traitait de la guerre civile ensanglantant son pays. Ce deuxième film, plus impénétrable, construit sur des séquences poétiques qui sont autant de tableaux symboliques, s’inspire du Mahavamsa, une histoire en vers des rois légendaires de Ceylan. Conte sensoriel et énigmatique, Entre deux mondes rappelle les fulgurances visuelles du cinéma d’Apichatpong Weerasethakul. (Ahasin-Wetai) Film de Vimukthi Jayasundara (France/Sri Lanka, 2008, 1h23mn, VOSTF) Scénario  : Vimukthi Jayasundara - Avec  : Thusitha Laknath (Rajith), Kaushalaya Fernando (Kanthi), Lu Huang (la jeune femme chinoise) - Image  : Channa Deshapriya - Montage  : Gisèle Rapp-Meichler - Musique  : Lakshman Joseph de Saram - Coproduction  : ARTE France Cinéma, Les Films Hatari, Film Council Productions, Unlimited, Le Fresnoy-Studio national des Arts contemporains, Poly-Son-Post-Production i juillet 23 16 jeudi



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :