Arte Magazine n°2015-28 4 jui 2015
Arte Magazine n°2015-28 4 jui 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-28 de 4 jui 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : objectif Mont-Blanc.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
f. maigrot dimanche 5 juillet JOURNÉE 5.00 L M Court-circuit n°751 Magazine 6.00 L M E M Orphelins du Tibet Documentaire 6.45 E M Tibet – Les nourritures spirituelles Documentaire 8.30 L 7 ARTE Junior Programmes jeunesse Petites bêtes ; Géolino ; Captain Club ; Il était une fois... notre Terre ; ARTE Journal junior 10.00 L D E M La dernière échappée Téléfilm de Fabien Onteniente (2014, 1h24mn) Un hymne à la vie qui retrace les dernières semaines du cycliste Laurent Fignon, atteint d’un cancer en phase terminale. 11.25 L Metropolis Magazine 12.10 L E 7 Coutures La robe vichy de Jacques Estérel Documentaire 12.35 L M 360°-Géo Le secret des montres suisses Reportage de Caterina Klusemann(2008, 43mn) En Suisse, une école forme les meilleurs restaurateurs en horlogerie. 13.20 L M D’Outremers À Tahiti Série documentaire (2014, 5x52mn) Des joyaux d’outre-mer contemplés du ciel, puis explorés par voie terrestre. 14.15 L D’Outremers La Réunion Série documentaire 15.10 L M Objectif MONT-BLANC Sur les traces d’un géant Documentaire 16.40 L 7 R Les nouveaux paradis Chili – Sur une terre douce et brute Série documentaire (2009, 10x43mn) En Patagonie, découverte de paysages montagneux spectaculaires. Multidiffusion le 10 juillet à 10.25 17.25 L 7 Les plus beaux jardins d’Europe centrale aux xviii e et XIX e siècles Le parc de Muskau Série documentaire 18.20 L 7 R ARTE Lounge Antje DittmannConcert (2014, 52mn) La star du violon Daniel Hope et Alice Tumler reçoivent des grands noms de la musique classique, du monde lyrique et de la pop. Multidiffusion le 9 juillet à 5.00 SOIRÉE 19.15 L M Cuisines des terroirs La Bourgogne Série documentaire (2009, 26mn) Réalisation  : Alois Berger Chez la famille Rousseau, le vin occupe une place de choix dans la cuisine. 19.45 7 ARTE Journal 20.00 7 ARTE Reportage Magazine Ji w'S ; ti- 20.45 L 7 E La minute vieille En plein marathon Série de Fabrice Maruca (2015, 40x1mn30) Nos mamies sont de retour avec de nouvelles blagues piquantes et inédites ! 20.50 L Cinéma Collision Film (VF) Multidiffusion le 9 juillet à 13.35 22.35 L 7 R Lord of the dance Spectacle 0.10 L 7 E Orlando ou l’iMPAtience Spectacle 3.30 L M M Une présidente pour l’Amérique Mode d’emploi Documentaire 10 N°28 – semaine du 4 au 10 juillet 2015 – ARTE Magazine E D sous-titrage pour sourds et malentendants audiovision pour aveugles et malvoyants L diffusion en haute définition 7 disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion M vidéo à la demande M multidiffusion R rediffusion VF/V0STF version française version originale sous-titrée en français V0STF version originale sous-titrée en français 11.25 Metropolis Porto La ville de Porto dévoile sa vie culturelle dynamique, de la Casa da Música, salle de spectacle, à la Fundação de Serralves, musée d’art contemporain. La « Globale » de Karlsruhe Programmée de juin 2015 à avril 2016, la « Globale » de Karlsruhe, en Allemagne, s’annonce comme « la » manifestation artistique de ces dernières années. Magazine culturel (Allemagne, 2015, 43mn) 12.10 Coutures La robe Vichy de jAcques Estérel Une histoire en deux volets de pièces phares de notre garde-robe. Aujourd’hui  : la robe vichy. Certains vêtements traversent les époques sans prendre une ride, à l’instar de la robe vichy. En 1959, avec une robe de mariée taillée dans une cotonnade à rideau bon marché, B.B. et le couturier Jacques Estérel défient les conventions en offrant aux femmes un glamour enfin abordable. Lire aussi page 7 Consacré à la chemise polo, le second volet est diffusé le dimanche 12 juillet à 12.05. Documentaire de Muriel Edelstein et Anna-Célia Kendall, sur une idée d’Anna-Célia Kendall (France, 2014, 26mn) Coproduction  : ARTE France, Idéale Audience 17.25 Les plus beaux jardins d’Europe centrale aux xviii e et XIX e siècles Le parc de Muskau Un voyage à la découverte des plus beaux jardins d’Europe centrale. Grand voyageur, le prince von Pückler fut aussi un paysagiste inventif. Passionné par les jardins à l’anglaise, il a laissé à la postérité le magnifique parc de Muskau, à cheval sur la frontière entre l’Allemagne et la Pologne. Série documentaire (Allemagne, 2015, 4x52mn) – Réalisation  : Matthias Schmidt
Bull’s Eye Entertainment/lORey Sebastian/Jim Sheldon 20.50 Cinéma Collision Une galerie de personnages dont les destins s’entrechoquent, une mise en scène magistrale... Avec ce film choc, récompensé par trois Oscars, Paul Haggis frappe fort, et juste. À Los Angeles, le procureur Rick Cabot et Jean, son épouse, sont attaqués par deux jeunes qui s’emparent de leur voiture. Bouleversée par l’événement, Jean se met à se méfier de tout le monde, même du jeune employé mexicain qui vient changer leur serrure. Suspecté de rouler avec sa femme dans le véhicule volé, Cameron, un réalisateur noir à succès, est arrêté par la police. Ryan, l’un des policiers blancs, se montre particulièrement raciste... Violence et racisme ordinaires À travers le destin, durant trente-six heures, d’une mosaïque de personnages, d’origines et de milieux sociaux différents, Paul Haggis tricote le portrait d’une Amérique paranoïaque, encore traumatisée par la tragédie du 11-Septembre. Repliés sur leur environnement familier, tous laissent libre cours à leur hostilité et à leur racisme ordinaire envers ceux qui ne leur ressemblent pas. Meilleur film, meilleur scénario, meilleur montage, Oscars 2006 (L.A. crash) Film de Paul Haggis (États-Unis, 2005, 1h48mn, VF) Scénario  : Paul Haggis, Robert Moresco – Avec  : Sandra Bullock (Jean Cabot), Brendan Fraser (Rick Cabot) Don Cheadle (Graham Waters), Matt Dillon (John Ryan), Karina Arroyave (Elizabeth) – Image  : James M. Muro, Dana Gonzales Montage  : Hughes Winborne Musique  : Mark Isham – Production  : Bob Yari Productions, DEJ Productions, Blackfriars Bridge Films, Harris Company, ApolloProScreen Filmproduktion, Bull’s Eye Entertainment stephan schraps 22.35 Lord of the dance La star Michael Flatley dans son célèbre spectacle de danses celtiques. Depuis 1996, Lord of the dance parcourt la planète  : avec plus de treize millions de spectateurs, c’est l’un des spectacles les plus vus de tous les temps. Treize ans après avoir quitté la troupe, le fondateur et danseur star Michael Flatley a fait son retour sur scène alors que la production revenait à Dublin. Ce show spectaculaire évoque de manière intemporelle le folklore irlandais et la lutte entre le bien et le mal. La dimension universelle de l’histoire est sublimée par les chants, la musique et les danses gaéliques. Lumières, décors, effets spéciaux et costumes sont supervisés par le charismatique créateur, producteur, et directeur Michael Flatley. Spectacle (Royaume-Uni, 2011, 1h30mn) – Réalisation  : Marcus Winer (R. du 19/2/2012) N°28 – semaine du 4 au 10 juillet 2015 – ARTE Magazine La Compagnie des Indes 0.10 Orlando ou l’iMPAtience Un Olivier Py très en verve pour une tumultueuse déclaration d’amour au théâtre. L’énergie créative d’un rebelle. Un jeune homme cherche à retrouver un père dont il ne connaît pas l’identité. Sa mère, une grande actrice, lui fait plusieurs révélations successives qui le mènent sur de fausses pistes. Il fera la rencontre de plusieurs pères potentiels, tous metteurs en scène et représentant chacun une facette du théâtre  : tragédie politique, comédie érotique, poésie religieuse, épopée historique, farce philosophique... Lyrisme débridé Cette pièce-fleuve, bien dans la veine d’un Olivier Py en grande forme, fait renaître un texte magnifique grâce à son lyrisme débridé et ses acteurs survoltés. La générosité de l’ancien patron de l’Odéon ne tourne jamais dans le vide  : l’énergie de la mise en scène est au service d’un manifeste pour un théâtre libre et offensif, à rebrousse-poil des pouvoirs en place. Olivier Py en profite pour régler quelques comptes, notamment avec les récents ministres de la Culture, et, sous l’extravagance créative, émerge une réflexion existentielle liant l’art à la politique. Revigorant. Pièce d’Olivier Py (France, 2014, 3h20mn) – Mise en scène  : Olivier Py – Avec  : Jean-Damien Barbin (le professeur de diction fou et autres rôles), Laure Calamy (Ambre), Eddie Chignara (le ministre), Matthieu Dessertine (Orlando), Philippe Girard (le père), Mireille Herbstmeyer (la grande actrice), Stéphane Leach (le pianiste), François Michonneau (Gaspard) – Réalisation  : Julien Bechara Scénographie, décor, costumes et maquillage  : Pierre-André Weitz – Musique  : Stéphane Leach Lumière  : Bertrand Killy – Coproduction  : ARTE France, La Compagnie des Indes juillet dimanche 11 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :