Arte Magazine n°2015-27 27 jun 2015
Arte Magazine n°2015-27 27 jun 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-27 de 27 jun 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : qu'il en soit Asie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
juillet 3 vendredi Gilles Gustine 20.50 FICTION La dernière échappée Cet hymne à la vie retrace les dernières semaines du cycliste Laurent Fignon atteint d’un cancer en phase terminale. Un champion qui ne s’avouait jamais vaincu. En juillet 2010, atteint d’un cancer en phase terminale, le champion cycliste Laurent Fignon, double vainqueur du Tour de France en 1983 et 1984, refuse de subir ses séances de chimiothérapie et préfère sillonner les routes pour commenter comme consultant télé et radio la nouvelle édition de la course. Jeune médecin brillant, Eddy Clavel est contraint de veiller sur sa santé au fil des étapes. Entre patient et médecin, le choc est d’abord frontal avant que les deux hommes ne parviennent à s’estimer. Pour Laurent Fignon, finir ce Tour, c’est mourir debout, quitte à mourir plus tôt. Il s’éteint trois semaines plus tard, le 31 août 2010, à l’âge de 50 ans. Vaincu mythique Avec son franc-parler, ses cheveux blonds et ses petites lunettes rondes, Laurent Fignon a connu des triomphes, mais c’est une défaite mythique qui l’a fait entrer dans la légende du sport. Pour huit secondes, il laissa échapper en 1989 une troisième victoire lors de la dernière étape contre-la-montre, remportée par l’Américain Greg LeMond. Mêlant habilement fiction et images d’archives, Fabien Onteniente raconte les derniers moments d’un sportif au caractère ombrageux et provocateur, tout à la fois agaçant et attachant. La voix vacillante, le crâne chauve, le corps meurtri, Samuel Le Bihan l’incarne avec autant de justesse que de panache. Loin d’être un film sur la maladie, La dernière échappée est un hymne à la vie. Lire aussi page 9 Spécial Tour de France Le jour même du départ, le 4 juillet, arte rediffuse de grands documentaires sur la course mythique. 8.00 > 10.15 Les grands cols du Tour de France Série documentaire de Philippe Kohly (2013, 5x26mn) 10.15 Le roi du mont Ventoux Documentaire de Fons Feyaerts (2013, 1h15mn) Téléfilm de Fabien Onteniente (France, 2014, 1h24mn) Scénario  : Sébastien Mounier, Florent Muller - Avec  : Samuel Le Bihan (Laurent Fignon), Claire Keim (Valérie Fignon), Youssef Hajdi (Eddy Clavel), Olivia Cote (Pauline), Muriel Mayette (le docteur Chevalier) - Image  : Pierric Gantelmi d’Ille - Montage  : Bruno Safar - Musique  : Jean-Yves D’Angelo et Jean-Pierre Marcellesi - Coproduction  : ARTE France, France 2, Calt Production, Media 365 24 N°27 – semaine du 27 juin au 3 juillet 2015 – ARTE Magazine 22.15 SCIENCES Ce que mes gènes disent de moi Quelle est l’influence du patrimoine génétique et de l’environnement sur le comportement ? Ce documentaire original et éclairant livre des réponses en filmant l’enquête très personnelle d’une journaliste scientifique danoise. Lone Frank est une femme anxieuse. Introvertie, sujette aux insomnies et se reconnaissant volontiers « misanthrope », la journaliste danoise justifie son caractère par une douloureuse histoire familiale  : un père alcoolique, une mère dépressive, un divorce difficile, auxquels s’ajoutent de nombreux suicides chez ses aïeux. Bien décidée à changer de comportement, Lone Frank, également diplômée en neurobiologie, se soumet à divers tests, rencontre des psychologues et des généticiens renommés... Cocktail inné/acquis Nos vies sont-elles prédestinées dès la naissance ? Le matériel génétique supplante-t-il le rôle de l’éducation sur nos comportements ? Mais dans ce cas, comment changer sa personnalité ? Raconté à la première personne, ce périple scientifique et philosophique non dénué d’humour répond à ces questions. Bien construit, pédagogique, s’appuyant sur de nombreuses études, il permet de constater que ce ne sont pas les gènes ou les traumatismes de l’enfance seuls qui déterminent notre développement, mais l’interaction entre patrimoine génétique et environnement. Par exemple, la façon dont chacun mène sa vie déterminera l’activation ou non de certains gènes. Si des injustices existent dès la naissance – gènes plus ou moins « robustes » –, la bonne nouvelle vient du fait que le cerveau s’avère malléable et modulable. Il est possible de le rééduquer, et Lone Frank va s’y atteler. Documentaire de Pernille Rose Gronkjaer (Danemark, 2014, 52mn) - Production  : The Four Letter Revolution
David RiVOlier 23.10 Société Trop noire pour être Française ? Mêlant approche intimiste et analyses de spécialistes, la réalisatrice franco-ivoirienne Isabelle Boni-Claverie montre combien le passé colonial conditionne le regard de la France sur ses citoyens noirs. Approximativement, car les statistiques dites « ethniques » sont proscrites, les Français à la peau noire seraient 3,3 millions. Lointains descendants des esclaves des Antilles ou des « indigènes » de l’empire colonial français d’Afrique, ils constituent une minorité souvent discriminée. Métisse élevée dans les beaux quartiers parisiens, fille d’une femme politique ivoirienne et petite-fille d’Alphonse Boni, un Noir devenu magistrat de la République française dans les années 1930, Isabelle Boni-Claverie se penche sur ce qui bloque l’ascension sociale des Français à la peau noire et la reconnaissance à part entière de leur citoyenneté. Clichés Partant de ses souvenirs personnels, la réalisatrice fouille dans son histoire familiale. Elle fait parler ses cousins blancs sur la manière dont sa famille maternelle, originaire du Tarn, a vécu le mariage de sa grand-mère avec un Ivoirien. Pour voir ce qui a pu évoluer depuis qu’elle en a été diplômée, elle pousse à nouveau la porte de la Fémis, prestigieuse école de cinéma où elle se souvient avoir été la seule élève noire. Plaçant des jeunes hommes et femmes face caméra, elle les interroge sur leur ressenti. Enrichi par les éclairages qu’apportent sociologues et historiens, son film exhume aussi, de pubs en sketchs comiques, d’extraits de JT en polémiques racistes, des clichés qui renvoient l’image d’une France au passé colonial toujours vivace. Et, malgré de généreux discours, pas davantage qu’hier ouverte à la diversité des origines, des cultures et des trajectoires individuelles. Lire aussi page 7 Documentaire d’Isabelle Boni-Claverie (France, 2015, 52mn) - Coproduction  : ARTE France, Quark Productions N°27 – semaine du 27 juin au 3 juillet 2015 – ARTE Magazine 0.05 Court-circuit n°751 spécial système d Perrault, La Fontaine, mon cul ! Willy Pruvost, un père illettré, tente d’apprendre à lire dans l’espoir de conserver la garde de son fils. Prix Adami d’interprétation (Daniel Vannet) et Prix étudiant de la jeunesse, Clermont-Ferrand 2015 Suivi d’un making of du film Perrault, La Fontaine, mon cul !, réalisé par trois étudiants de l’École de la Cité, fondée par Luc Besson, qui forme à la réalisation et au scénario. Court métrage d’Hugo P.Thomas, Ludovic Boukherma et Zoran Boukherma (France, 2014, 19mn) K-Nada Deux frères très différents doivent se rendre à Amsterdam. Greg pour un concours de DJing, Valentin pour en ramener des kilos de marijuana. Court métrage d’Hubert Charuel (France, 2014, 22mn) Système D Le manuel vidéo du réalisateur sans le sou. Aujourd’hui  : comment réaliser des cascades spectaculaires sans se faire mal ? Magazine du court métrage (France, 2015, 52mn) juillet 25 3 vendredi



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :