Arte Magazine n°2015-23 30 mai 2015
Arte Magazine n°2015-23 30 mai 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-23 de 30 mai 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : mission Rosetta.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
mai 30 samedi 22.40 POP CULTURE Eddie Barclay, le roi du showbiz Trois décennies durant, Eddie Barclay a été le cœur et le cerveau de la chanson française. Derrière les paillettes, ce grand producteur au flair infaillible aura signé les plus grands, de Dalida à Jacques Brel. La variété française lui doit tout. Producteur, éditeur, homme à femmes et jet-setteur invétéré, Eddie Barclay (né Édouard Ruault en 1921) a révolutionné la musique des années 1950 à 1980, lançant à tour de bras les futurs grands noms de la chanson  : Eddy Mitchell, Dalida, Jacques Brel, Claude Nougaro, Henri Salvador, Léo Ferré, Daniel Balavoine… Au début des années 1950, il doit sa popularité au 33-tours qu’il introduit en France, un succès immédiat et national. Puis il se lance dans la production, entouré de talents bien choisis, comme Quincy Jones, Boris Vian ou Michel Legrand. Face aux Stones et aux Beatles, il incarne la production à la française, et impose sa signature  : le «showbiz» et les «nuits blanches», fêtes fastueuses réunissant les stars de l’époque à Saint-Tropez. Bosseur hédoniste Si le documentaire de Bruno Sevaistre revient sur les «bals» d’Eddie Barclay, réceptions quasi quotidiennes où le patron inventait fantaisie sur fantaisie pour distraire ses nombreux invités, il met aussi en lumière toute la stratégie d’un fabuleux businessman, qui a mis le personnage Barclay au service de la musique et de «ses» artistes. Un fascinant retour sur la bande son des Trente Glorieuses, à travers l’homme qui a imposé sa marque et hissé la variété française jusqu’aux sommets. Lire aussi page 6 Documentaire de Bruno Sevaistre (France, 2014, 52mn) Coproduction  : ARTE France, ITV Studios France 0.35 Tracks Cyriak Sur son logiciel de montage, Cyriak superpose les calques pour donner vie à des créatures inquiétantes. En 2010, une de ses vidéos, un kaléidoscope de vaches sous acide, a attiré plus de 31 millions d’internautes. Raiders Le documentaire Raiders de Jeremy Coon et Tim Skousen raconte l’épopée de deux ados du Mississippi qui ont recréé séquence par séquence Les aventuriers de l’arche perdue de Steven Spielberg. Une version suédée devenue culte. The Ruts Ce groupe punk antiraciste a connu la gloire à la fin des seventies puis l’oubli. Reformé en 2007, au départ pour payer les funérailles de son guitariste, The Ruts enchaîne les tournées, et s’est confié à Tracks. Art potache Tableaux à base de fiente de pigeon, sabotage…  : des créateurs foutraques mettent un grand coup de pied dans la fourmilière de l’art contemporain. Roubaix Reprazent Zoom sur la scène musicale en plein boom de Roubaix, ville industrielle en déclin qui puise aujourd’hui sa vitalité dans le rap, la pop et les drum’n’bass 1 O R 2 i, # 1 0'4 Amaranthe Rencontre électrique avec le sextet suédois Amaranthe qui réussit l’exploit de marier le death metal à la pop. Explorez le site web et téléchargez l’appli Tracks ! En partenariat avec Magazine culturel (France, 2015, 43mn) Coproduction  : ARTE France, Program33 12 N°23 – semaine du 30 mai au 5 juin 2015 – arte Magazine Gamma-Keystone via Getty Images 1.20 Singin’in the night De Lou Doillon à Zazie en passant par Julien Doré, Camélia Jordana ou IAM, la fine fleur de la chanson et du rap français défile dans le studio d’ARTE. Rendez-vous avec Lou Doillon, Albin de la Simone, Julien Doré, IAM, JP Nataf, Plaza Francia et Catherine Ringer, Camélia Jordana (photo), Mathieu Boogaerts et Zazie pour des rencontres en chansons filmées au plus près des artistes, souvent en planséquence. Les meilleurs moments de sept concerts différents filmés en public dans le studio d’ARTE ont été sélectionnés et mêlés les uns aux autres par Paul Ouazan pour constituer ce concert imaginaire. Une intimité musicale rare et festive. Concert (France, 2014, 2h) Réalisation  : Paul Ouazan Coproduction  : ARTE France, Séquence-Sdp
dimanche 31 mai JOURNÉE 5.00 LM Court-circuit n°746 Magazine 5.55 LM X:enius Arrêter de fumer  : oui mais comment ? Magazine 6.20 LMEM Secrets de longévité Documentaire 7.15 LEM La renaissance de la rivière Boteti Documentaire 8.05 L7 ARTE Junior Programmes jeunesse (2015, 1h20mn) Un rêve, un coach ; Géolino ; Qui veut manger des superhéros ? ; ARTE Journal junior 9.25 LM Je me sens disco Téléfilm (VF) 11.20 L Metropolis Magazine culturel (2015, 43mn) Au sommaire  : la cosmopolite Francfortsur-le-Main ; l’auteur de BD Marc-Antoine Mathieu ; une exposition polonaise sur l’art après la catastrophe ; la chanteuse de jazz Melody Gardot. Multidiffusion le 1er juin à 3.30 12.00 L7 Les maîtres faussaires de Berlin Documentaire Multidiffusion le 3 juin à 4.15 12.30 L7 E Philosophie Révolte Magazine présenté par Raphaël Enthoven (2015, 26mn) À quoi bon se révolter ? Avec Marylin Maeso, spécialiste d’Albert Camus. Multidiffusion le 31 mai à 4.00 13.00 Square Magazine 13.40 LM 360°-Géo Dresde, au fil de l’Elbe Reportage 14.20 LEM Mozambique  : les secrets de la lagune de Pomene Documentaire 15.05 LMEM Le mystère de la matière noire Documentaire 16.00 EM L’aventure Rosetta Aux origines de la vie Documentaire 17.00 L7 Personne ne bouge ! Spécial mauvaises mères Magazine Multidiffusion le 3 juin à 6.55 17.35 L7 Histoires de la Scala Documentaire 18.30 L7 MAestro Ravel – Stravinski, les années d’amitié Emmanuel Krivine, J.-E. Bavouzet et l’Orchestre philharmonique du Luxembourg Multidiffusion le 5 juin à 5.10 Oliver Gurr A Prime Group SOIRÉE 19.15 L7 R Cuisine royale Au château San Martino Alfieri Série documentaire Multidiffusion le 1er juin à 10.45 19.45 7 ARTE Journal 20.00 L7 Karambolage Magazine franco-allemand de Claire Doutriaux (2015, 11mn) Le cube Maggi ; d’où viennent les bébés selon les Français ; l’origine du mot «ordinateur» et, toujours, la devinette. 20.15 LE7 Vox pop Kosovo  : les millions perdus de l’Europe Multidiffusion le 2 juin à 6.50 20.40 L7 ER Portraits de voyages Québec Série d’animation 20.45 L VF/V0STF CINÉMA Un shérif à New York Film 22.20 LR VF/V0STF Cinéma Un frisson dans la nuit Film 0.00 L7 Musique classique, enfin populaire ! Documentaire 0.50 L7 Andris Nelsons dirige Brahms  : «Sérénade n°2 en la majeur» et «Rhapsodie» Concert (2014, 56mn) Réalisation  : Michael Beyer. Le concert d’ouverture du Festival de Lucerne 2014, entièrement consacré à Brahms. Avec, à la baguette, le Letton Andris Nelsons. Multidiffusion le 4 juin à 5.05 P.Fischli/L. Festival 1.50 LM Le troisième Œil L’interrogatoire Téléfilm 3.20 L7 R «Moi, je» Udo Kier, comédien Documentaire 4.05 LEM Philosophie Révolte Magazine N°23 – semaine du 30 mai au 5 juin 2015 – arte Magazine BildersturmFilmproduKTion 12.00 Les maîtres faussaires de Berlin Ce film suit l’extraordinaire travail de copiste de trois frères russes, capables de reproduire tous les styles de tableaux, y compris celui du maître italien Raphaël. Trois frères, Evguenine, Mikhaïl et Semion Posin, ont installé leur atelier dans le quartier populaire de Neukölln, à Berlin. Le trio a étudié la peinture aux Beaux-Arts de Leningrad, dans les années 1970. Considérés comme dissidents par le régime soviétique, ils ont révélé en Allemagne leurs talents conjugués dans l’art de la copie, maîtrisant tous les styles et toutes les époques. Aujourd’hui septuagénaires, ils n’ont jamais posé les pinceaux. Personnages décalés, toujours la cigarette au bec, les frères Posin ont suscité l’intérêt de nombreux collectionneurs, y compris celui de l’ancien ministre berlinois de la culture Christoph Stölz. La documentariste Anke Rebbert les a filmés alors qu’ils copiaient Saint Michel terrassant le démon, une toile de Raphaël de deux mètres de haut, de la première esquisse à la livraison. Documentaire d’Anke Rebbert (Allemagne, 2014, 26mn) 17.00 Personne ne bouge ! Spécial mauvaises mères Au programme  : mères indignes et enfants traumatisés. Gros plan sur  : les mères hitchcockiennes ; le personnage de Folcoche dans Vipère au poing d’Hervé Bazin ; «Cleanin’out my closet», rap dans lequel Eminem règle ses comptes familiaux ; la recette du supercocktail business mommy ; Morticia de la famille Addams, incarnation absolue de la mère névropathe ; le scandale causé par les photos d’Irina Ionesco montrant sa fille, Eva, dénudée ; BB racontant le mauvais souvenir qu’elle garde de la naissance de son bébé. En partenariat avec Revue culturelle de Philippe Colin, Xavier Mauduit et Frédéric Bonnaud (France, 2015, 35mn) - Coproduction  : ARTE France, Ex Nihilo 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :