Arte Magazine n°2015-21 16 mai 2015
Arte Magazine n°2015-21 16 mai 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-21 de 16 mai 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : les frères Coen, présidents du jury du festival de Cannes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
artPCRE TIVE WEB LET’S plaY ! ARTE Creative met le jeu vidéo indépendant sur le devant de la scène dans Let’s play !, sa nouvelle websérie. Un hommage à la création vidéoludique, qui en démontre les vertus artistiques. AvEC 66 milliards d’euros de chiffre d’affaires mondial en 2013, le jeu vidéo s’impose comme le premier marché du secteur culturel, loin devant le cinéma. Une industrie très structurée, avec ses acteurs phares, ses conventions et ses codes. Mais quid de la créativité au sein de cette machine bien rodée ? En fait, le jeu vidéo est LOIN de n’être qu’une usine à cash. Depuis une dizaine d’années, en réaction à l’industrialisation massive du secteur, la création indépendante y a connu un essor retentissant. Soucieux de proposer des expériences saisissantes et inattendues, des artisans inspirés cherchent des échappatoires aux recettes marketing. Le jeu indépendant s’est ainsi constitué en genre à part et clairement identifié. En témoignent les rubriques «indie games» sur toutes les plates-formes de téléchargement. Let’s play !, la nouvelle websérie d’ARTE Creative, revient sur cette branche annexe du secteur vidéoludique, mettant en exergue son inventivité foisonnante. Dimension politique du jeu vidéo, gameplays expérimentaux, plus proches de l’essai interactif que du jeu à proprement parler, réflexions sur le jeu au-delà de l’écran et de la traditionnelle manette...  : autant de thématiques abordées tout au long des cinq épisodes de huit minutes de la série. Let’s play ! est ainsi un hommage à ces bricoleurs bouillonnants de créativité qui tordent le cou aux codes en vigueur pour mieux les réinventer, et ainsi élever ce média encore trop méprisé au rang d’art à part entière. Partez à la découverte de jeux hors normes sur arte.tv/letsplay 8 N°21 – semaine du 16 au 22 mai 2015 – ARTE Magazine 36 000 ANS plus tard À l’occasion de l’inauguration de la Caverne du Pont-d’Arc, ARTE Creative propose une collection de quinze films d’animation d’une minute, où des artistes contemporains dialoguent avec ceux qui furent, peut-être, les premiers de l’humanité. Des plasticiens, issus du studio Folimage, ont en effet eu le privilège de visiter la grotte historique, fermée au public depuis sa découverte. Chacun a traduit dans un court métrage l’émotion cinématographique née de cette rencontre avec leurs lointains prédécesseurs. Entre poésie, contemplation et humour, chaque film s’inspire avec simplicité et sensibilité des œuvres peintes sur les parois de la grotte Chauvet il y a 36 000 ans et fait écho à ces dessins fragiles, si anciens et pourtant si proches de nous. arte.tv/36000-ans-plus-tard
chris schwegler/retna ltd/corbis Lorde Avec Pure heroine, son premier album d’indie pop, Lorde a décroché le jackpot. Sacré meilleure chanson de l’année aux Grammy Awards 2014, son tube «Royals» a fait le tour du monde. Sous contrat depuis ses 13 ans avec Universal, la jeune auteure-interprète-compositrice néo-zélandaise est née Ella Yelich-O’Connor à Auckland en 1996. Rousse flamboyante dotée d’un sacré tempérament, Lorde vient d’entrer en studio pour enregistrer son deuxième – et très attendu – opus. Faiseurs de tubes, samedi 16 mai à 22.35 Ils sont sur ARTE Émilie Dequenne Elle est en guerre, Rosetta. En guerre contre le chômage, la misère et un destin écrit d’avance. Dans le drame social des frères Dardenne, Palme d’or en 1999, Émilie Dequenne, jeune inconnue de 17 ans, crève l’écran dans le rôletitre, et le jury, présidé cette année-là par David Cronenberg, lui décerne aussi le Prix d’interprétation féminine. En 2012, l’actrice belge a reçu un nouveau prix cannois pour son rôle dans À perdre la raison de Joachim Lafosse, dans la sélection «Un certain regard». Mythomane dans La fille du RER d’André Téchiné en 2009, coiffeuse pas si écervelée que cela l’an dernier dans Pas son genre de Lucas Belvaux, elle incarnera prochainement une femme inquiétante dans Par accident, le premier long métrage de la scénariste Camille Fontaine. Rosetta, suivi d’Il était une fois... «Rosetta», mercredi 20 mai à partir de 20.50 Samir Hussein/getty images photo 12/emanuele scorcelletti N°21 – semaine du 16 au 22 mai 2015 – ARTE Magazine The Specials Formé à Coventry en 1977 et politiquement engagé, le groupe a été révélé en 1979 par «Gangsters», titre phare de Specials, leur premier album produit par Elvis Costello. Dissoute en 1981 avec le départ de son leader Jerry Dammers, la formation, qui conjugue rythmes ska et culture punk, a repris du service entre 1994 et 1999. D’éclipses en embellies, The Specials se retrouvent désormais autour du chanteur Terry Hall. Avec, entre autres, Lynval Golding au chant et à la guitare, John Bradbury à la batterie, Tim Smart au trombone, Jessica Cox au violoncelle et Pablo Mendelssohn à la trompette, ils se sont produits en novembre dernier à Paris. The Specials en concert au Bataclan, samedi 16 mai à 0.10 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :