Arte Magazine n°2015-21 16 mai 2015
Arte Magazine n°2015-21 16 mai 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-21 de 16 mai 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : les frères Coen, présidents du jury du festival de Cannes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
mai 17 dimanche Felix Broede 18.30 MAestro Igor Levit interprète Haydn et Chostakovitch Le pianiste germano-russe Igor Levit, 28 ans, prouve son étonnante maturité dans un concert réunissant deux concertos aux colorations bien différentes. Avec la Deutsche Kammerphilharmonie de Brême, il interprète le Concerto pour clavier et orchestre n°11 en ré majeur de Haydn (1784), ainsi que le Concerto pour piano, trompette et orchestre à cordes en ut mineur de Chostakovitch, brillante œuvre de jeunesse composée en 1933. Concert (Allemagne, 2015, 44mn) – Réalisation  : Henning van Lil 20.05 Karambolage Au sommaire, portrait d’un grand comédien français de l’après-guerre  : Fernandel ; l’onomatopée en une question  : comment meuglent une vache allemande et une vache française ? Suivi d’un petit cours d’anatomie bovine ; et toujours, la devinette. Magazine franco-allemand de Claire Doutriaux (France, 2015, 11mn) – Production  : Atelier de recherche d’ARTE France 20.15 Vox pop Le business de la restauration collective Chaque semaine, Vox pop enquête dans les coulisses de la société européenne. L’enquête  : le fructueux business de la restauration collective en Slovaquie et en France. Des cantines scolaires aux selfs d’entreprise en passant par les plateaux repas des avions et les menus des maisons de retraite, tout le monde goûtera un jour à ce type de restauration... Trois grands groupes – Sodexo, Elior et Compass – se partagent à eux seuls 80% du marché en France et en Europe... Des géants cotés en Bourse, dont le chiffre d’affaires en 2014 se compte en millions d’euros. Sodexo présente un résultat net de plus de 490 millions d’euros, le britannique Compass 900 millions et 100 millions pour Elior. Mais pour rester leader sur ce secteur très lucratif, les méthodes employées sont loin d’être transparentes  : collusion voire corruption avec les élus locaux, marges arrière, accords tacites... Des pratiques qui ont des répercussions immédiates sur la qualité des repas et le service rendu aux citoyens. L’interview  : Xavier Denamur, le restaurateur «anti-industriels», qui milite pour le «fait maison» et le retour à des repas sains. Le «Vox report»  : à Londres, aperçu de la manne financière du tourisme chinois. La Grande-Bretagne déroule le tapis rouge à ces visiteurs qui dépensent quatre fois plus que les autres. Sans oublier le tour d’Europe des correspondants. Magazine présenté par John Paul Lepers (France, 2015, 26mn) – Coproduction  : ARTE France, Magneto Presse 14 N°21 – semaine du 16 au 22 mai 2015 – ARTE Magazine 2000 Orion Pictures corporation Spécial frères Coen 20.45 CINÉMA cannes 2015 Fargo Un enlèvement bidontourne à la tragédie sanglante. Dans leur sixième film, adapté d’un fait divers, l’humour décapant et subtil des deux frères est plus que jamais à l’œuvre. Hiver 1987, à Minneapolis. Jerry Lundegaard, directeur commercial chargé de la vente de voitures dans la société de son beau-père Wade Gustafson, est un homme roublard et veule. Ne parvenant pas à soutirer à Wade l’argent nécessaire à ses fumeux projets, il fomente avec deux hommes de main l’enlèvement de sa propre femme pour toucher du beau-père une rançon d’un million de dollars. Avec une maladresse consternante, les deux malfrats kidnappent l’épouse. Mais sur la route, arrêtés par un policier, ils l’abattent... Humour acide La nervosité des protagonistes, leur balourdise et leur amateurisme transformeront un banal enlèvement en une spirale meurtrière et absurde. Autour des deux malfrats règne une atmosphère loufoque, faite de dialogues hargneux et décalés, marquée d’actes violents et stupides. L’humour acide des frères Coen rend ces séquences savoureuses. En
- contrepoint, le milieu de la police est d’une rare humanité ; on y parle peinture, pêche et états d’âme. La commissaire enceinte jusqu’aux yeux, Frances McDormand – épouse d’Ethan Coen –, cache sous des abords rustiques des trésors de perspicacité. Au chaos des événements répond une facture classique. Cadrées par Roger Deakins, certaines images rappellent les photographies d’André Kertész. Un savant mélange de raffinement et de trivialité pour un film capital (et hautement comique). Prix de la mise en scène, Cannes 1996 – Meilleure actrice (Frances McDormand) et meilleur scénario original, Oscars 1997 Lire aussi page 4 Film de Joel Coen (États-Unis, 1996, 1h37mn, VF/VOSTF) Scénario  : Ethan et Joel Coen – Avec  : William H. Macy (Jerry Lundegaard), Frances McDormand (Marge Gunderson), SteveBuscemi (CarlShowalter), Peter Stormare (Gaear Grimsrud), Harve Presnell (Wade Gustafson), Kristin Rudrud (Jean Lundegaard), John Carroll Lynch (NormGunderson), Steven Reevis (Shep Proudfoot), StevePark (Mike Yanagita) – Image  : Roger A. Deakins – Musique  : Carter Burwell – Production  : Ethan Coen – (R. du 29/4/2002) CQNEMA Le quotidien des «Kids» sur la Croisette (Vie rapide by les Kids), des interviews de réalisateurs et d’acteurs, un portrait multimédia d’Orson Welles, un test sur les frères Coen (Quel loser êtes-vous ?) , des sujets du webzine Blowup... 1991 Universal City sTUDios, Inc/Tele München Spécial frères Coen 22.20 Cinéma cannes 2015 Barton Fink Un scénariste accroché à sa machine à écrire, un producteur rivé à son cigare... Pastiche des archétypes d’Hollywood, la Palme d’or de 1991 consacre le cinéma indépendant et John Turturro, en écrivain incertain. Barton Fink est un jeune dramaturge new-yorkais. Le succès de sa pièce lui vaut un contrat avec Hollywood  : il est engagé par le nabab d’un grand studio pour écrire le scénario d’un film de catch. Dans la chambre d’un immense hôtel, Barton Fink affronte l’angoisse de la page blanche. Ni les encouragements de son producteur tyrannique ni les démonstrations de catch de son étrange voisin, ni même sa jolie secrétaire ne parviennent à dissiper son malaise... N°21 – semaine du 16 au 22 mai 2015 – ARTE Magazine Impitoyable milieu Dans la lignée de Sunset Boulevard ou de Hammett, Barton Fink s’amuse à démonter les mythes du «milieu» du cinéma, dans une atmosphère de film noir. Le film épingle Hollywood et ses pratiques, ses commandes absurdes, ses scénaristes serviles et ses producteurs hystériques. Les frères Coen font directement allusion à des personnages ayant existé  : Barton Fink serait Clifford Odets, le scénariste du Grand couteau ; l’écrivain démoli par l’alcool est sans doute William Faulkner ; le producteur tyrannique est un mélange de Darryl F. Zanuck et Samuel Goldwyn... Un succès puisque Barton Fink est récompensé par la Palme d’or et le Prix de la mise en scène. John Turturro, lui, rafle le Prix d’interprétation. Plongée drôle et inquiétante dans un univers kafkaïen, ce film énigmatique détonne par son étrangeté. Palme d’or, Prix d’interprétation masculine (John Turturro), Prix de la mise en scène, Cannes 1991 Lire aussi page 4 Film de Joel et Ethan Coen (États-Unis, 1991, 1h57mn, VF/VOSTF) – Avec  : John Turturro (Barton Fink), John Goodman (Charlie Meadows), Judy Davis (Audrey Taylor), Michael Lerner (Jack Lipnick), SteveBuscemi (Chet) – Scénario  : Joel et Ethan Coen – Musique  : Carter Burwell – Image  : Roger A. Deakins – Production  : Ethan Coen, Circle Films, Working Title Films – (R. du 19/5/1997) CQNEMA Plutôt Barton Fink, The big Lebowski ou Serious man  : quel loser des frères Coen êtes-vous ? Sur arte.tv/coen, un test de personnalité interactif ! mai dimanche 15 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :