Arte Magazine n°2015-18 25 avr 2015
Arte Magazine n°2015-18 25 avr 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-18 de 25 avr 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : chauvet déovoilée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
mardi 28 avril JOURNÉE 5.00 LM Tribute to Billie Holiday AVEC Cassandra Wilson 6.05 M Voyages AU bout du monde AVEC Art Wolfe L’Antarctique et les îles Malouines Série documentaire 6.30 MEM Karambolage Magazine 6.40 LM Vox pop Comment la troïka a servi les intérêts des entreprises allemandes Magazine 7.10 LM Yourope Home sweet home ! Magazine 7.40 LM Vivre avec l’animal Dauphins ambassadeurs, les messagers de la mer 8.25 L7 X:enius Du cannabis sur ordonnance ? Magazine Multidiffusion le 28 avril à 17.20 1ST. 8.55 M Nuremberg, le procès des nazis (1 & 2) Documentaire 11.10 L7 R Fleuves du monde Mékong, le fleuve nourricier Série documentaire 11.40 LM Les routes mythiques de l’Europe La Via Cassia en Italie Série documentaire 12.25 7 R 360°-Géo Dakar, les rois de la récup Réalisation  : Ines Possemeyer (2004, 52mn) 13.20 7 ARTE Journal Kerry Brown Earth-Touch AVE/J. Kartelmeyer 13.35 LM VF/V0STF CINÉMA Bel-Ami Film de Declan Donnellan et Nick Ormerod (2012, 1h38mn) Une plaisante adaptation du roman de Maupassant, avec Robert Pattinson en charmeur des boudoirs. 15.15 L7 ER Paysages d’ici et d’ailleurs Mer des Wadden Série documentaire 15.40 L7 R Chemins d’école, chemins de tous les dangers Le Kenya Série documentaire (2013, 5x43mn) Au Kenya, le trajet des écoliers Massaï s’apparente à un véritable safari. Multidiffusion le 1er mai à 8.55 16.25 LM Les chevaliers teutoniques Documentaire-fiction 17.20 LM X:enius Du cannabis sur ordonnance ? Magazine 17.50 7 R Voyages AU bout du monde AVEC Art Wolfe En Alaska – L’Arctic National Wildlife Refuge Série documentaire 18.15 LM Les plus belles routes d’Allemagne La route des allées Série documentaire SOIRÉE 19.00 L7 ER Les secrets de l’OkAVAngo Documentaire 19.45 7 ARTE Journal Journal 20.05 L7 28 minutes Magazine 20.45 L7 ER Silex and the city Risque zéro Série d’animation de Jul (2012, 40x3mn) 20.50 L7 THEMA Le souffle de la guerre chimique Documentaire 22.25 L7 HISTOIRE La vengeance des Arméniens Le procès Tehlirian Documentaire 23.20 L7 La dernière colonie Le peuple oublié du Sahara occidental Documentaire 0.20 M VF/V0STF Le mas des Alouettes Film 2.15 LM Les orgueilleux Film d’Yves Allégret (1953, 1h40mn, noir et blanc) Un film violent et sensuel pour la première rencontre entre Michèle Morgan et Gérard Philipe. 4.00 LM Yourope Home sweet home ! Magazine 18 N°18 – semaine du 25 avril au 1er mai 2015 – ARTE Magazine E D sous-titrage pour sourds et malentendants audiovision pour aveugles et malvoyants L diffusion en haute définition disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion 7 M vidéo à la demande M multidiffusion R rediffusion VF/V0STF version française version originale sous-titrée en français V0STF version originale sous-titrée en français Seppia 20.50 ‹22.25 thema Le souffle de la guerre CHimiqUE L’usage de gaz toxiques contre des civils en Syrie réveille la peur d’une guerre chimique. Enquête sur un ennemi invisible toujours menaçant, malgré les efforts de la communauté internationale en faveur du désarmement. Soirée présentée par Andrea Fies Documentaire de Fabienne Lips-Dumas (France/Canada/Belgique, 2015, 1h25mn) Coproduction  : Seppia Film, Domino Production, ARTE, RTBF, YLE Des premières attaques allemandes – au chlore puis au gaz moutarde – pendant la Grande Guerre au massacre de Halabja, en 1988, perpétré par l’armée irakienne contre la population kurde, l’usage de gaz toxiques a décimé militaires et civils tout au long du XX e siècle. Créée en 1997, l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) supervise la destruction des stocks des 190 États membres. Une mission ardue qui soulève de nombreuses problématiques. Ainsi, la province chinoise du Jilin, jonchée de bombes japonaises, a dû batailler pour obtenir de son voisin un soutien financier et logistique destiné à l’élimination de ces vestiges guerriers. Aux États-Unis, des équipements ultrasophistiqués au coût exorbitant sont nécessaires à la destruction de l’arsenal constitué. D’autres obstacles se dressent sur la route du désarmement  : les mensonges des chefs d’État (Bachar el-Assad notamment), les liens entre chimie et biologie qui amplifient la menace terroriste, l’éthique parfois douteuse de l’industrie chimique... Étayée par des images d’archives, des témoignages de survivants et des interviews exclusives – avec des responsables de l’OIAC comme Ahmet Üzümcü, son directeur général, l’ancien secrétaire adjoint à la Défense Andrew Weber, ou encore Paul Walker, directeur de l’ONG environnementale Green Cross International –, cette enquête fouillée retrace cent ans de guerre chimique et dresse un constat inquiétant  : les armes chimiques restent une lourde menace pour la sécurité et l’environnement. Suivi d’un entretien avec Paul Walker
22.25 HISTOIRE La vengeance des Arméniens Le procès Tehlirian Comment, en 1921 à Berlin, un meurtre et un procès cathartiques rendirent aux Arméniens une petite part de justice. Retour sur une page spectaculaire et méconnue de l’histoire du génocide de 1915, dont on commémore le centenaire. En 1921, Mehmet Talaat Pacha, ancien chef du gouvernement turc en exil à Berlin, est abattu en pleine rue par un jeune étudiant arménien, Soghomon Tehlirian (photo). Aussitôt arrêté, ce dernier est jugé quelques semaines plus tard. Au fil des audiences se produit un renversement inattendu  : le procès devient celui des horreurs perpétrées six ans plus tôt par l’Empire ottoman contre sa population arménienne, sous l’égide notamment de Talaat Pacha, grand ordonnateur des massacres et des déportations. En deux jours de débats sous haute tension, le jeune Tehlirian, qui a lui-même perdu une partie de sa famille dans le génocide, est reconnu innocent de meurtre avec préméditation et acquitté. Les rescapés, pour la plupart dispersés dans l’exil, se voient ainsi restituer une petite part de justice. Pourtant, ce verdict, si légitime soit-il sur le fond, est erroné  : car Soghomon Tehlirian, membre d’un réseau clandestin mis sur pied pour venger le peuple arménien, l’organisation Némésis, a en réalité minutieusement préparé son acte. artPINFO Centenaire du génocide arménien En s’appuyant sur les minutes du procès, reconstitué à travers des scènes de fiction, des images d’archives, et les analyses éclairantes de nombreux spécialistes, ce documentaire retrace aussi l’histoire terrible du génocide et du silence qui l’a entouré. En écho aux audiences sont rappelés l’histoire des massacres et le spectaculaire revirement de la Turquie qui, après avoir reconnu les faits et condamné leurs responsables, a choisi de s’enfermer dans un déni qui dure toujours. Lire aussi pages 7 et 9 En partenariat avec Retrouvez en ligne la fresque interactive L’opération Némésis. Documentaire de Bernard George (France, 2015, 52mn) Coauteurs  : Laurence Chassin et Bernard George Coproduction  : ARTE France, Cinétévé, CNRS Images Commentaire dit par Simon Abkarian N°18 – semaine du 25 avril au 1er mai 2015 – ARTE Magazine HR/Gropperfilm ai I. »... 1 23.20 La dernière colonie Le peuple oublié du sahara oCCidenTAl Occulté par des guerres plus médiatisées, le conflit du Sahara occidental n’en finit plus de sombrer dans l’oubli. « Welcome to Camp Smara »  : un panneau de tôle rouillée indique l’emplacement d’un camp de réfugiés près de Tindouf, dans l’ouest de l’Algérie. Plus de 100 000 Sahraouis vivent ici dans un dénuement extrême, comme d’autres membres de leur peuple, répartis dans cinq autres camps. Deux tiers d’entre eux ont moins de 25 ans. Certains ont suivi des études supérieures comme MohamedSulaiman, qui a pourtant choisi de revenir au camp pour travailler dans l’échoppe de son père, tailleur. Mais les Européens préfèrent fermer les yeux sur ce drame, trop intéressés par les richesses du Sahara occidental intensivement exploitées par le Maroc  : côtes poissonneuses ouvertes aux bateaux de pêche de l’UE et gisements de phosphates. Ce documentaire remarquable capte le quotidien de ces réfugiés qui croupissent aux portes de leur propre pays, tout en retraçant l’histoire doublement coloniale de la guerre larvée que Rabat livre depuis 1975 à leur principal représentant, le Front Polisario. Ancienne colonie espagnole, le Sahara occidental est en effet depuis quarante ans une colonie marocaine. Documentaire de Christian Gropper (Allemagne, 2015, 1h) avril 28 mardi 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :