Arte Magazine n°2015-17 18 avr 2015
Arte Magazine n°2015-17 18 avr 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-17 de 18 avr 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : l'esprit 28 minutes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
mercredi 22 avril JOURNÉE 5.00 L M Tribute to Billie Holiday avec Cassandra Wilson Concert 6.00 M Voyages au bout du monde avec Art Wolfe Éthiopie – La vallée de l’Omo Série documentaire 6.25 L M X:enius Tout savoir sur le parachutisme Magazine 6.55 L M Personne ne bouge ! Spécial Frank Sinatra Magazine 7.45 L 7 R Villes en déclin En Chine Série documentaire 8.30 L 7 X:enius Neige artificielle  : quel impact écologique ? Magazine (2015, 26mn) Multidiffusion le 22 avril à 17.20 8.55 L M Tendresses animales Un jour dans la savane ; Un jour en Australie Série documentaire 10.25 L M Les nouveaux paradis Maroc – La magie du Grand Sud Série documentaire 11.10 L 7 R Fleuves du monde Orénoque, le fleuve conquête Série documentaire 11.40 L 7 R Vivre avec l’animal Deux gorilles à la maison Série documentaire Q. Russell/M. Lisa 12.25 L 7 R 360°-Géo Cap Cod, le temps des cranberries Reportage 13.20 7 ARTE Journal 13.35 L M CINÉMA Les orgueilleux Film d’Yves Allégret (1953, 1h40mn, noir et blanc) Un film violent et sensuel pour la première rencontre entre Michèle Morgan et Gérard Philipe. 15.40 L 7 R Les merveilles de la nature Les dragons de Komodo Série documentaire 16.20 M Nuremberg, le procès des nazis (1) HermannGoering Documentaire 17.20 L M X:enius Neige artificielle  : quel impact écologique ? Magazine (2015, 26mn) 17.50 7 R Voyages au bout du monde avec Art Wolfe Au Brésil – Le Pantanal Série documentaire 18.15 L M Les couleurs du désert Rose Wadi Rum Série documentaire Petra Haffter SOIRÉE 19.00 L 7 Les routes mythiques de l’Europe La Via Aquitania en France Série documentaire (2015, 5x43mn) Étape dans le sud de la France, des Pyrénées à l’Aquitaine, à la découverte des principales voies romaines de l’Europe. 19.45 7 ARTE Journal 20.05 L 7 28 minutes Magazine 20.45 L 7 E R Silex and the city Troisième âge de pierre Série d’animation 20.50 L 7 D E CINÉMA Les égarés Film 22.25 L 7 LE DOCUMENTAIRE CULTUREL Dans la fièvre des années 20 Le Berlin de Tucholsky Documentaire 23.15 L 7 R Camp 14 – Dans l’enfer nord-coréen Documentaire 1.00 L M E M VF/V0STF Peaky Blinders (1 & 2) Série II 2.55 L 7 E R VF/V0STF Capitaine Nakara Téléfilm de Bob Nyanja (2011, 1h27mn) 20 N°17 – semaine du 18 au 24 avril 2015 – ARTE Magazine Tiger AsPECT E D sous-titrage pour sourds et malentendants audiovision pour aveugles et malvoyants L diffusion en haute définition disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion 7 M vidéo à la demande M multidiffusion R rediffusion VF/V0STF version française version originale sous-titrée en français V0STF version originale sous-titrée en français Family Films 20.50 CINÉMA Les égarés En 1940, une maison en forêt abrite une femme, ses deux enfants et un étrange adolescent. Un récit envoûtant signé André Téchiné. Paris, 1940. Fuyant l’approche de l’armée allemande, Odile, institutrice et veuve depuis peu, se joint avec ses deux enfants à l’exode des civils. Alors que leur convoi est attaqué en rase campagne par des stukas, Yvan, un étrange adolescent au crâne rasé, les aide à gagner la forêt proche. Il les convainc ensuite de forcer la porte d’une demeure déserte, où tous quatre s’installent, pour une parenthèse vertigineuse. Temps suspendu Pour vivre heureux, vivons caché. Mais une urgence indéfinissable menace ce temps suspendu, sa paix et sa beauté, magnifiés par la photographie d’Agnès Godard. Qui est Yvan, ce sauveur ambigu que le jeune Philippe commence par acheter avec la montre de son père ? Les barrières sociales peuventelles jamais tomber entre les êtres ? Dans une
Family Films nature idyllique, que n’atteint pas le tumulte du monde, André Téchiné installe un huis clos envoûtant, aidé par l’interprétation sans faille de son quatuor  : auprès d’Emmanuelle Béart et Gaspard Ulliel, tous deux bouleversants, le jeune Grégoire Leprince- Ringuet et la petite Clémence Meyer composent des personnages à part entière. Une réussite. Sélection officielle, Cannes 2003 Film d’André Téchiné (France, 2003, 1h31mn) – Scénario  : Gilles Taurand, d’après le roman de Gilles Perrault, Le garçon aux yeux gris Avec  : Emmanuelle Béart (Odile), Gaspard Ulliel (Jean Delgas alias Yvan), Grégoire Leprince-Ringuet (Philippe), Clémence Meyer (Cathy), Samuel Labarthe (Robert), Jean Fornerod (Georges), Éric Kreikenmayer (le garde) – Image  : Agnès Godard – Montage  : Martine Giordano – Musique  : Philippe Sarde – Production  : Fit Productions, France 2 Cinéma, Spice Factory C-Films Deutschland/G. Gronau/S. Müller 22.25 LE DOCUMENTAIRE CULTUREL Dans la fièvre des années 20 Le Berlin de Tucholsky Entre archives et reconstitutions, ce premier épisode d’une série sur les Années folles plonge dans un Berlin en effervescence, à travers le regard d’une de ses plus flamboyantes figures  : Kurt Tucholsky. À peine relevée de la Première Guerre mondiale, l’Europe se grise de la paix retrouvée au rythme effréné des Années folles. Son cœur bat à Berlin, capitale débordante de vitalité de la timide République de Weimar, qui succède à l’Empire allemand déchu. Un carrefour des avant-gardes où fleurissent cabarets et music-halls, temples de nouvelles icônes scandaleuses, mais où, dès janvier 1919, sont assassinés Rosa Luxemburg et KarlLiebknecht. Tout à la fois journaliste au magazine culturel Weltbühne et auteur de chansons libertines, Kurt Tucholsky, fils d’une famille juive aisée, navigue en virtuose entre ces mondes, dandy poète la nuit, socialiste et antimilitariste le jour. Cité star des arts Entre extraits de ses œuvres, archives – Berlin s’aime et se filme – et scènes reconstituées, c’est à travers le regard et la plume acérée de Tucholsky que ce docu-fiction jubilatoire revisite une époque d’intense bouillonnement culturel. Expressionnisme, dadaïsme, Nouvelle Objectivité  : la capitale allemande joue la métropole star des arts du XX e siècle. Fil rouge de ce voyage, Kurt Tucholsky compte aussi parmi les premiers à détecter, derrière le voile de l’insouciance, les signes des ténèbres à venir. Car si Joséphine Baker et sa Revue nègre échauffent les esprits, la crise de 1929 met un terme brutal à l’effervescence, précipitant l’Allemagne dans le chaos et ouvrant la voie aux nazis. Lire aussi page 6 Série documentaire (Allemagne, 2015, 3x52mn) Réalisation  : Christoph Weinert – Production  : C-Films (Deutschland) GmbH N°17 – semaine du 18 au 24 avril 2015 – ARTE Magazine Engstfeld Film 23.15 Camp 14 – Dans l’enfer nord-coréen Les témoignages glaçants de Nord- Coréens qui ont fui leur pays après des années en camp de travail. Un documentaire qui révèle l’ampleur des crimes perpétrés par cet État. Shin Dong-hyuk est né en 1983 d’un mariage arrangé entre deux détenus, dans un camp de travail de Corée du Nord. Il a vécu dans l’ignorance absolue du monde extérieur, croyant que la vie se résumait aux coups, à la faim, à la torture et à la délation. Shin Dong-hyuk a miraculeusement réussi, à 23 ans, à s’échapper de son enfer. Réfugié à Séoul, il réapprend à vivre libre. Oh Young Nam et Kwon Hyuk, quant à eux, étaient de l’autre côté  : jeunes gradés de l’armée, ils étaient chargés de surveiller, de torturer ou de tuer les prisonniers réfractaires. À travers les témoignages douloureux de ces trois personnes, dont les silences sont complétés par des images d’animation, se dessine une organisation totalitaire et auto-génocidaire, capable de transformer des hommes en tortionnaires et d’annihiler chez les victimes comme chez les bourreaux toute notion d’empathie, d’entraide ou de famille. Aujourd’hui, près de 200 000 personnes survivent dans ces conditions cauchemardesques, dans l’indifférence du reste du monde. précision Début 2015, Shin Dong-hyuk a reconnu que des parties de son récit étaient inexactes. Il a passé le plus clair de son enfance non pas dans le camp 14, mais dans le camp 18, où la répression était un peu moins féroce. Selon Blaine Harden, auteur du best-seller Rescapé du camp 14, ses « mensonges » s’expliquent par le traumatisme qu’il a subi et ne changent rien au fond de son récit. Documentaire de Marc Wiese (Allemagne, 2012, 1h30mn) – (R. du 6/3/2014) avril 22 mercredi 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :