Arte Magazine n°2015-10 28 fév 2015
Arte Magazine n°2015-10 28 fév 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-10 de 28 fév 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : un nouveau visage au JT.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
WEB World wide brain ARTE Creative vous invite à un voyage dans le monde des données à travers World brain, un site interactif autour d’un film-essai sur l’architecture du «cerveau mondial» forgé par Internet. «Nous sommes devenus Internet. Nous nous sommes externalisés», énonce une voix off masculine, tandis qu’un long travelling dévoile les allées froides d’un data-center, ces centres de traitement de données qui stockent et redistribuent l’ensemble des informations transitant sur le web, jusqu’à former un véritable cerveau mondial. Le concept rejoint celui de «noosphère», cette idée de conscience collective d’une espèce humaine unifiée, forgée depuis plus d’un siècle par des philosophes, des scientifiques ou des penseurs New Age. Tel est le sujet de World brain, film-essai de Stéphane Degoutin et Guenda Wagen, proposé de manière délinéarisée sur le site interactif éponyme. Formellement, ce site se présente LUi-même comme une noosphère  : une immense mosaïque, segmentée en une quinzaine de zones, pour autant de fragments de vidéos qui composent le film, et autour desquelles gravitent les nombreux contenus annexes  : articles, photos, vidéos, en lien avec chacun des chapitres. La narration linéaire se lance automatiquement en se connectant, mais il est possible de sortir à tout moment du récit pour naviguer à sa guise sur cette vaste toile de données, et ainsi personnaliser son expérience. Une expérience qui se veut à l’image d’Internet  : une source quasi infinie de données sur lesquelles l’utilisateur tombe par sérendipité, au hasard de sa navigation et de ce qui le pousse à cliquer. 8 N°10 – semaine du 28 février au 6 mars 2015 – ARTE Magazine Véritable odyssée dans le monde des données, World brain explore à la fois le folklore du net (par exemple les très populaires vidéos de chats) et les lieux ou objets physiques qui constituent l’architecture des réseaux data-centers, câbles sous-marins, satellites... En parallèle se superpose une enquête sur les utopies et les idéologies liées à l’émergence d’une intelligence collective et à l’hypothèse d’un cerveau mondial, d’une noosphère numérique. À l’heure de la réduction du vivant en données, quelle place pour le véritable lien social ? Des historiens, des neuroscientifiques ou des écrivains de science-fiction croisent leurs analyses pour interroger non seulement Internet et son expansion, mais aussi et surtout l’humanité elle-même. worldbrain.arte.tv
corbis Ils sont sur ARTE Pharrell Williams À Davos, en janvier, face aux décideurs du monde entier, la star du R’n’B est venue plaider aux côtés d’Al Gore pour la signature d’un accord ambitieux sur le climat. Afin de sensibiliser l’opinion, l’interprète du tube planétaire «Happy» a annoncé pour le 18 juin plusieurs grands concerts auxquels participeront une centaine d’artistes des cinq continents. Né en Virginie en 1973, compositeur-interprète, acteur et styliste à ses heures, Pharrell Williams sera aussi en tournée en France cet été. Personne ne bouge ! – Spécial couture, dimanche 1er mars à 17.00 N°10 – semaine du 28 février au 6 mars 2015 – ARTE Magazine Birgitte Nyborg En chef de parti ou en pRemier ministre, elle bouscule le tranquille royaume du Danemark. Incarnée par l’actrice Sidse Babett Knudsen, cette idéaliste pragmatique, reine de Borgen (le «Château») fait trois saisons durant l’apprentissage des rudesses et des bassesses du combat politique. Explorant à travers elle les relations complexes entre pouvoir et médias, la série danoise créée par Adam Price, Fipa d’or 2011, n’omet rien des obstacles qui empêchent les femmes de concilier engagement professionnel et vie personnelle. Des choix cornéliens dont Birgitte Nyborg accepte, et cela fait sa force, de ne pas toujours sortir grandie. L’intégrale Borgen, à partir du mercredi 4 mars à 23.20 Sylvie Testud Gamine, elle a poussé à la Croix-Rousse, le populaire quartier lyonnais. Formée au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris, César 2001 du meilleur espoir féminin pour Les blessures assassines de Jean-Pierre Denis et de la meilleure actrice trois ans plus tard pour Stupeur et tremblements d’Alain Corneau, vibrante Sagan pour la télévision, Sylvie Testud, 44 ans, s’est taillée, en près de soixante films, une place à part dans le cinéma d’auteur. Scénariste, réalisatrice et auteure de cinq romans, parmi lesquels C’est le métier qui rentre, sorti l’an dernier, elle mène avec grâce toutes ses vies parallèles. Prochainement à l’affiche de Notre fils, un drame d’Yves Angelo, elle est annoncée aussi au casting des Visiteurs 3, que Jean-Marie Poiré tournera au printemps. Surprendre, encore. Les déferlantes, vendredi 6 mars à 20.50 mike kolleffel 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :