Arte Magazine n°2015-07 7 fév 2015
Arte Magazine n°2015-07 7 fév 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-07 de 7 fév 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : virage nord.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
In limbo Mémoire vive WEB Depuis la création de l’internet, la sauvegarde de nos moindres mouvements contribue à établir une nouvelle mémoire de l’humanité. Le webdocumentaire In limbo nous numérise pour mieux nous raconter. « Qui êtes-vous ? » L’interrogation reste en suspens, en amorce d’In limbo, nouveau webdocumentaire d’Antoine Viviani. Son propos ? La question ouverte de notre identité pourrait avoir trouvé sa réponse sous une forme inattendue  : nos données. Ces éléments numériques, en circulation constante, s’assimilent en effet à une empreinte, un reflet de notre ego. Les spécialistes y voient une source d’information fiable, capable de dresser le portrait exhaustif de chacun. Ces milliards de données recueillies à chaque instant livrent pour In limbo un état des lieux de la mémoire d’Internet. L’expérience, interactive, amène le spectateur à se connecter au webdocumentaire, autorisant un algorithme à accéder à tous ses comptes et autres profils de réseaux sociaux. Preuve par l’exemple  : tout au long du visionnage, des fragments de ses propres archives Internet seront incorporés à l’écran. Grâce à un travail colossal sur le graphisme, on n’appréhende l’image qu’à travers ces données. Les intervenants, filmés grâce à une caméra Kinect, se voient numérisés et transformés en lignes de code, dans un aller-retour constant entre le web et la réalité. Un scientifique interrogé constate  : « Mon ordinateur me connaît mieux que ma mère ! » 8 N°7 – semaine du 7 au 13 février 2015 – arte Magazine Nous sommes de la mémoire vive, sous forme de pixels et d’octets. Aussi obscurs que puissent paraître ces nouveaux langages, les interrogations qui gravitent autour de ce phénomène sont d’une humanité touchante. Pourrons-nous faire subsister nos défunts grâce à leur image numérique ? Mieux nous connaître, vivants, dans la brutalité objective de nos données ? Et, surtout, que contribuons-nous à inventer, avec cet apport intarissable d’informations ? Une nouvelle mémoire de l’humanité, collective et indestructible ? Certains y voient déjà une religion, un havre vers lequel se tourner à la recherche de réponses sur nos vies et nos aspirations. Privilégiant l’homme à la machine, le regard d’Antoine Viviani sur ces bouleversements futurs est d’une tendresse désarmante. À l’heure du tout-numérique, il nous rappelle que des humains respirent encore entre les lignes de code. François Pieretti arte.tv/inlimbo En partenariat avec Arte.tv
2014 Ricardo DeArATANha/getty iMAGe Brendan Gleeson Corps massif et inoubliable « gueule » d’acteur, il a enchaîné les seconds rôles dans les plus grands blockbusters, de Braveheart à Kingdom of heaven, en passant par la case Scorsese avec Gangs of New York. Cet Irlandais massif était pourtant peu destiné à une carrière hollywoodienne  : diplômé de la prestigieuse Royal Academy of dramatic art de Londres, il a passé plusieurs années sur les planches au sein de la Royal Shakespeare Company. Nommé aux Golden Globes pour Bons baisers de Bruges, où il incarnait un tueur à gages contraint de supprimer son partenaire, Brendan Gleeson a récemment tenu le premier rôle de Calvary et sera bientôt à l’affiche d’Au cœur de l’océan, dont l’intrigue retrace le périple de l’Essex, baleinier anglais qui inspira Moby Dick à Herman Melville. L’Irlandais, lundi 9 février à 23.00 Kevin Ils sont sur ARTE Asaf Avidan À la suite d’une rupture amoureuse, il a quitté le cinéma d’animation pour s’emparer d’une guitare. Bien lui en a pris. Huit ans et trois albums plus tard, la voix féminine et éraillée de ce grand chanteur originaire d’Israël a conquis le public et la critique en un concert unanime de louanges. Disque de platine pour The reckoning, Asaf Avidan a véritablement percé grâce au remix de la chanson « One day/Reckoning song » par le DJ allemand Wankelmut. Après une tournée solo entièrement acoustique, il sort un nouvel album, Gold shadow, le 21 janvier. Le thème  : une nouvelle rupture. À cœur brisé, disque de platine ? Asaf Avidan aux Folies Bergère, samedi 7 février à 0.05 Spacey Révélé par son rôle de tueur psychopathe dans Seven de David Fincher, Kevin Spacey est aujourd’hui un monstre sacré, révéré par la critique et par ses fans. Que ce soit sur les planches avec le Richard III de Sam Mendes, au cinéma (American beauty, Usual suspects...) ou sur le petit écran (le carton de Netflix House of cards), ce marathonien du jeu – cinquante-deux rôles en vingt-huit ans de carrière, rien que pour le cinéma, et plus de quarante récompenses – n’a plus grand-chose à prouver en matière d’art dramatique, discipline qu’il enseigne d’ailleurs depuis 2008 à l’université d’Oxford. En 2015, pour la huitième fois, il était en lice pour le Golden Globe du meilleur acteur, cette fois dans la catégorie série dramatique, mais ne l’a pas obtenu. À charge de revanche ? Margin call, dimanche 8 février à 20.45 N°7 – semaine du 7 au 13 février 2015 – arte Magazine 2013 Vera Anderson/getty iMAGe sadaka edmond/siPA 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :