Arte Magazine n°20 9 mai 2020
Arte Magazine n°20 9 mai 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°20 de 9 mai 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : au nom du père, saison 2.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
mardi 12 mai ARTE MAG N°20. LE PROGRAMME DU 9 AU 15 MAI 2020 18 5.00 ER ASAF AVIDAN AU CHÂTEAU D’HÉROUVILLE Concert 6.00 L ER PAYSAGES D’ICI ET D’AILLEURS Bordelais Série documentaire 6.30 M XENIUS Tiny Houses Magazine 6.55 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.05 LM LA MÉMOIRE DE LA PLANÈTE Granit, face à l’océan Série documentaire 7.50 L ER AUX PORTES DE LA MER Marseille Série documentaire 8.35 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.15 EM AMÉRIQUE DU SUD, SUR LA ROUTE DES EXTRÊMES La jungle ; L’Amazone ; La cordillère des Andes ; Déserts Série documentaire 12.20 L ER PAYSAGES D’ICI ET D’AILLEURS Le Beaufortain Série documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 R ARTE REGARDS Les boues toxiques du lac de Geamana Reportage 13.40 DEM MÉLODIE EN SOUS-SOL Film 15.45 M LAC BAÏKAL, LE RETOUR DE LA FLAMME ORTHODOXE Documentaire 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission 17.10 R XENIUS Les scooters électriques Magazine 17.45 ER AVENTURES EN TERRE ANIMALE Le kéa de Nouvelle-Zélande Série documentaire 18.10 R URUGUAY – GAUCHOS, TANGO ET ÉLÉGANCE LATINE Documentaire 18.55 R URUGUAY – SUR LES RIVES DU RÍO DE LA PLATA Documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.50 L R L’IRRÉSISTIBLE ASCENSION D’AMAZON Documentaire 22.20 E L’ALCOOL L’intoxication globale Documentaire 23.50 R OPIACÉS Les États-Unis en overdose Documentaire 0.45 M ARTE REPORTAGE Magazine 1.40 EM LE DESSOUS DES CARTES Le train  : transport d’avenir Magazine 1.55 DER AU NOM DU PÈRE (8) Saison 1 Série 2.55 EM L’AUSTRALIE ROUGE ET VERTE Forêt Documentaire 3.40 M ARTE REGARDS Reportage Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Disponible en replay Vidéo à la demande Multidiffusion Rediffusion Versions linguistiques disponibles Disponibilité en ligne Date de disponibilité Date de fin de replay en avant-première RBB/PUMPERNICKEL FILMS 20.50 L’irrésistible ascension d’Amazon Jusqu’où ira Amazon, plate-forme tentaculaire de vente en ligne ? Au travers de la croissance exponentielle de ce géant, qu’a encore dopée ces dernières semaines l’épidémie de Covid-19, un décryptage de l’économie opaque d’Internet. Soirée présentée par Émilie Aubry Géant devenu incontrôlable du commerce en ligne, Amazon a transformé en moins d’un quart de siècle la société. Fondée à l’aube de l’explosion des affaires sur Internet par Jeff Bezos – lui-même grandi dans l’ombre de David Elliott Shaw, un génie de la finance et de l’informatique –, l’entreprise commence modestement dans un pavillon des faubourgs de Seattle  : l’aube d’un rêve américain. Car la petite plate-forme de vente en ligne ne tarde pas à être capitalisée par des investisseurs auxquels le pressé Jeff Bezos, obsédé par la croissance, fait miroiter de juteux profits. Jaloux de sa situation prédominante, Amazon prétend aussi émanciper l’individu, quitte à rompre avec les relations sociales traditionnelles – et à exploiter ses employés sans visage, précaires et souspayés (dont le salaire horaire vient cependant d’être revalorisé). Un modèle ultralibéral bien loin du projet des précurseurs de la Silicon Valley. Collectant et analysant au passage de précieuses données individuelles, le monstre tentaculaire, omniprésent dans les foyers, ambitionne en outre, via son pôle Amazon Web Services, de s’imposer en fournisseur de services, y compris publics, des renseignements aux prestations santé. Pratiquant une optimisation fiscale féroce, cet acteur majeur de l’approvisionnement et de l’intelligence artificielle refuse aussi de financer des infrastructures, notamment routières, qu’il utilise pourtant abondamment. Amazon excelle enfin à contourner les lois antitrust, même si son essor international est aujourd’hui freiné par la règlementation européenne et, en Asie, par les appétits de son rival Alibaba. Mais Jeff Bezos a déjà d’autres perspectives  : coloniser l’espace avec son projet Blue Origin. JOUEUR DE FLÛTE Filant la métaphore avec Le joueur de flûte de Hamelin, ce documentaire éclairant retrace la fulgurante ascension d’Amazon, pur produit de l’idéologie libérale, et montre combien Internet a été bâti sur une vision américaine et capitaliste du monde. Émaillé d’analyses d’experts, dont le très pertinent journaliste américain Noam Cohen ou la commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager, une plongée glaçante dans les méandres opaques de la société numérique, qui alerte sur l’urgence d’instaurer des instances de contrôle. Documentaire de David-Carr Brown (Allemagne, 2018, 1h26mn) - Coproduction  : ARTE/RBB, Pumpernickel Films - (R. du 11/12/2018) 9/8
22.20 L’alcool L’intoxication globale Dans une grande enquête menée autour du monde, Andreas Pichler explore les raisons qui nous poussent à abuser de l’alcool, un fléau aux conséquences dévastatrices. Vertiges assurés. EIKON FILMPRODUKTION & MIRAMONTE FILM/RBB À petite dose, elle met de bonne humeur et réduit l’angoisse. La molécule de l’alcool a en effet la particularité d’inhiber ou de stimuler un certain nombre de zones du cerveau, libérant de la dopamine, des endorphines ou de la sérotonine. Qui, pourtant, à l’exception de quelques scientifiques, la dénonce comme une drogue capable d’affecter nos 200 milliards de neurones ? Pas l’industrie de l’alcool, trop attachée à faire fructifier un marché en hausse de 1 300 milliards de dollars annuels. Ni les pouvoirs publics, qui, même s’ils appellent dans certains pays à le consommer avec modération, se réjouissent des taxes que l’alcool fait entrer dans les caisses de l’État, au détriment des coûts de santé à long terme, dix fois supérieurs en Allemagne, par exemple. Pourquoi laisse-t-on périr de ses ravages, chaque année dans le monde, 3 millions de personnes – bien plus que le nombre d’homicides, de morts sur la route et de décès imputables aux drogues illégales réunis ? MARKETING ENIVRANT Partant d’histoires individuelles (une supportrice anglaise de foot, un journaliste allemand renommé), Andreas Pichler (La planète lait) décrypte les mécanismes physiologiques et psychiques induits par la consommation d’alcool, avec l’appui d’experts  : neuropsychopharmacologue, chercheurs en addictions ou professeur en psychologie cognitive. Il explore aussi l’influence de nos cultures et des industriels sur nos comportements et ceux des décideurs. De l’Allemagne à l’Angleterre en passant par l’Afrique, le documentariste met en lumière les pratiques commerciales agressives des grandes marques, en quête permanente de nouveaux marchés, quitte, comme le fait au Nigeria un grand brasseur, à recruter des prostituées pour vanter les mérites aphrodisiaques de sa bière. C’est en Islande, fleuron de l’ivresse traditionnelle, notamment chez les jeunes, qu’il achève sa captivante enquête. Aujourd’hui, les boissons alcoolisées n’y sont plus vendues que dans les magasins d’État, la publicité les concernant est interdite, et, surtout, on propose aux adolescents des alternatives procurant une «ivresse naturelle» telles que le sport, les activités créatives ou de groupe. Une nouvelle approche sanitaire qui semble encore loin, hélas, de faire école. Documentaire d’Andreas Pichler (Allemagne, 2019, 1h27mn) Production  : Eikon Filmproduktion, Miramonte Film, RBB, en association avec ARTE 9/8 ZDF/MEDEA FILM 23.50 Opiacés Les États-Unis en overdose Une enquête sur les médicaments antidouleurs à base d’opioïdes, qui font des ravages aux États-Unis et ailleurs. En cinq ans seulement, la consommation excessive d’antidouleurs a causé quelque 200 000 morts aux États-Unis. Ces substances à base d’opioïdes – de la morphine de synthèse – redoutablement efficaces pour calmer la douleur s’avèrent en effet très addictives. Faute de suivi, une épidémie d’overdoses s’est déclarée outre-Atlantique, ravageant des familles et des communautés entières, jusqu’à peser sur l’économie du pays. Tous les âges et toutes les couches sociales sont concernés. Depuis le pic de l’épidémie, les plaintes se sont multipliées contre des médecins, cliniques et pharmaciens qui ont prescrit et délivré ces molécules sans discernement, mais surtout contre les laboratoires pharmaceutiques qui dopent leurs ventes à coups de publicités mensongères. Celles-ci minimisent le caractère addictif des opioïdes. En première ligne  : le laboratoire Purdue, dont le produit phare, l’Oxycontin, lui a rapporté plus de 35 milliards d’euros. Si le marché est mieux contrôlé, c’est désormais auprès de dealers et sur le Darknet que les consommateurs s’approvisionnent, avec des conséquences parfois dramatiques. Cette crise des opioïdes n’est pas circonscrite à l’Amérique. En Allemagne, les prescriptions ont grimpé d’un tiers entre 2006 et 2015. Et il semblerait que la France soit aussi touchée par ce phénomène. Documentaire de Carmen Butta (Allemagne, 2019, 52mn) - Production  : Medea Film (R. du 2/4/2019) 9/8 mardi 12 mai ARTE MAG N°20. LE PROGRAMME DU 9 AU 15 MAI 2020 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :