Arte Magazine n°20 13 mai 2000
Arte Magazine n°20 13 mai 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°20 de 13 mai 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 1,5 Mo

  • Dans ce numéro : Depardieu dans thema.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
lundi 15 mai « L’incapacité à communiquer devient pour moi le sujet essentiel. » (Michael Haneke) Spécial Cannes 22.20 Court-circuit - 1 re partie Talents Cannes 2000 & Frères Court métrage d’Eric Guirado (France, 2000-4mn) Avec : Benoît Giros, Benoît Di Marco LASEPTARTE Deux frères se séparent et l’entreprise du père risque de faire faillite… Dans une petite imprimerie familiale, deux f r è res terminent leur journée. L’un annonce à l’autre qu’il a décidé de quitter l’entre pr i- se du père et de rompre l’association avec son frère. Il prétend que, sans machines, l’e n t reprise est vouée à réaliser des imprimés de second ordre… En attendant le palmarès Organisée par l’Adami avec le soutien d’ARTE, l’opération Talent Cannes 2000 est destinée à promouvoir de jeunes comédiens. Cette année, quatre réalisateurs (Éric Guirado, Guillaume Bréaud, Patrick G r a n d p erret et Emmanuel Finkiel) ont sélectionné dix comédiens parmi des centaines de candidatures et ont chacun réalisé cinq c o urts métrages. Les vingt films seront présentés à Cannes le 20 mai (dix d’entre eux s e ront ensuite diffusés sur ART E). 14 - ARTE MAGAZINE n°20 - 13 mai > 19 mai 2000 22.25 Benny’s Video Film de Michael Haneke (Autriche, 1992-1h45mn) - VOSTF Scénario : Michael Haneke Avec : Arno Frisch (Benny), Angela Winkler (la mère), Ulrich Mühe (le père), Ingrid S t r a s s ne r (la jeune fille), Stephanie Brehme (Evi) Photographie : Christian Berger Son : KarlSchlifelner Montage : Marie Homolkova Production : Wega-Film, Austrian Film Fund, Austrian Television, DRS LASEPTARTE Sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs, Cannes 1992 Pour Benny (Arno Frisch), la réalité est ce qui apparaît sur un écran. Benny est fou de vidéo. Un jour, il convie une jeune fille chez lui et l’abat froidement. Avec Benny’s Video, Michael Haneke entame une réflexion sur le mal, la violence et les images, qu’il poursuivra avec F un n y G a mes. Un film dur réalisé avec un talent immense. B en n y, un adolescent issu d’une famille b o urgeoise autrichienne, comble un grand vide affectif en se noyant dans l’univers de la vidéo. Il loue des films, en enre g i s t re et se sert constamment de la caméra off ert e par ses parents. Imperceptiblement, les images dont il se gave occultent son sens des réalités et de la morale. Un jour, il ramè-
ne une fille de son âge chez lui, et la tue b rutalement. Il montre la cassette de son crime à son père et sa mère qui décident de faire disparaître le corps… Les éléments du crime Avec B en n y’s Vi deo, Michael Haneke interroge notre position morale face à la violence. Sous le flot indiff é rencié des nouvelles du monde distillées par la radio ou la télé, dans le monde des images, seule la mort est réelle. Benny occupe une chambre dont les f en ê t res sont condamnées. L’extérieur lui p arvient par l’intermé d i ai re d’une caméra vidéo. La réalité est pour lui ce qui apparaît sur un écran : il peut la répéter, la copier ou la faire disparaître dans l’oubli infini de l’élect ronique. Au cours d’un jeu stupide, il abat une jeune fille (rencontrée devant un magasin de vidéo) qu’il a fait entrer dans son monde personnel. Quelle diff é rence entre la vidéo familiale qu’il contemple à loisir, où sa m è re et son père tuent un cochon, et celle qu’il réalise en filmant son meurt re ? La mort ne peut pas s’eff a c er, même si on parvient à enfouir les traces du crime. La mort fait intervenir le réel. Tout le talent de Haneke consiste à laisser entier le mystère « psychologique » du geste meurt r i er, à conserver intact l’e ff roi inspiré par un acte aussi brutal. Dans un climat de boucherie froide, les dialogues minimalistes tranchent comme une lame de r a s o ir. Le réel, c’est aussi le silence, et derr i è re les volets de la chambre enfin ouvert s, un mur, une rue vide. Perdu, cherc h a n t inconsciemment un re p è re, peut-être un p è re, Benny s’en remet aux autorités administratives : des êtres enfin capables de morale, mais socialement pro g r a m m és. Voir également la Thema « Faut-il avoir peur des jeux vidéo », jeudi 18 mai à 20.45. Une gourmandise sélectionnée au Festival de Cannes 2000. ARTE MAGAZINE n°20 - 13 mai > 19 mai 2000 - 15 00.10 Court-circuit - 2 e partie La pomme, la figue et l’amande Court métrage de Joël Brisse (France, 2000-35mn) Photographie : Pascal Lagriffoul et Olivier Dessalles Avec : Christine Murillo, Zinedine Soualem Production : Nosy Be LASEPT ARTE Sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs, Cannes 2000 Une pomme pour réconforter, une figue pour s’aimer et une amande pour se dire adieu. Une fable méridionale sucrée, simple et légère comme la vie. Un ouvrier viticole immigré re n c on t re une femme d’un milieu plus aisé dans un champ de vigne. Ils tombent amoureux sans rien savoir l’un de l’autre. En partageant un fru i t récolté dans le verg er, elle lui avoue qu’elle est en fuite, après avoir commis un meurt re o d i e u x … Voir-goûter Cette histoire est le dernier volet d’un ensemble de quatre courts métrages consacrés aux cinq sens. Après les Pinces à linge (v o i r- en t en d re), l e Songe de Constantin (v o i r- sentir) et la Gardienne du B (v o i r-toucher), Joël Brisse conclut par cette fable méridionale où la confiance et la p a role s’installent par le goût. La re n c on t re entre les deux protagonistes est celle de deux mondes qui s’ignorent. La femme bourg e o i s e avance en terre inconnue, communique avec l’étranger, revient sur des idées préconçues (« Je ne pensais pas que vous parliez comme ç a ») et re d é c ou v re des sensations vraies. Le goût des choses simples ?



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :