Arte Magazine n°2 4 jan 2020
Arte Magazine n°2 4 jan 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de 4 jan 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : une île, avec Laetitia Casta.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
mardi 7 janvier ARTE MAG N°2. LE PROGRAMME DU 4 AU 10 JANVIER 2020 18 s 5.00 M « BOLÉRO », LE REFRAIN DU MONDE Documentaire 5.55 M XENIUS Produire sa propre électricité Magazine 6.25 LEM UN KILOMÈTRE À PIED... Le chemin de la Lech, Autriche Série documentaire 7.10 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 EM GEO REPORTAGE Le caviar, l’or noir de l’Italie Reportage 8.00 EM L’AUTRICHE SAUVAGE – SOUS LE SIGNE DE L’EAU Un monde de lacs et de rivières Documentaire 8.45 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 M VOLCANS, LES BRASIERS DE LA TERRE Documentaire 10.20 LM LES PARCS NATIONAUX AMÉRICAINS Grand Canyon ; Yosemite Série documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 ARTE REGARDS En Espagne, Narón veut perdre 100 000 kg Reportage 13.40 EM LES PROFESSIONNELS Film 15.45 LEM LES COULEURS DU MAROC Blanc Série documentaire 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission 17.10 R XENIUS Le patient simulé Magazine 17.45 LER MÉDECINES D’AILLEURS Australie, les médecins volants Série documentaire 18.15 EM PACIFIQUE Un océan passionné ; Un océan vorace Série documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.50 DÉCOLONISATIONS (1-3) L’apprentissage ; La libération ; Le monde est à nous Série documentaire 23.35 R LA NAMIBIE, HISTOIRE D’UNE COLONIE ALLEMANDE Documentaire 0.30 M ARTE REPORTAGE Magazine 1.20 EM LE DESSOUS DES CARTES Alimentation  : la mondialisation dans nos assiettes ? Magazine 1.35 M ARTE JOURNAL 2.00 M ARTE REGARDS L’intrigante vallée de Visoko en Bosnie Reportage Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Disponible en replay Vidéo à la demande Date de disponibilité en avant-première Disponibilité en ligne 2.35 EM VOYAGE AUX AMÉRIQUES USA, Blue Ridge Parkway, de la Virginie à la Caroline du Nord Série documentaire 3.00 ER CENTRE POMPIDOU Ceci n’est pas un musée Documentaire 3.55 M UN DIMANCHE AU MUSÉE Le réalisme ; Le romantisme Programme jeunesse 4.25 M PASSE ME VOIR ! Maiya et Maua  : vivre dans le désert Programme jeunesse Multidiffusion Rediffusion Versions linguistiques disponibles Date de fin de replay Soirée présentée par Émilie Aubry 20.50 Histoire Décolonisations (1-3) À contre-courant de l’histoire officielle des colonisateurs, cette fresque percutante inverse le regard pour raconter, du point de vue des colonisés, cent cinquante ans de combat contre la domination, et faire résonner au présent un déni qui perdure. Comment synthétiser, en moins de trois heures, cent cinquante ans d’une histoire planétaire dont les non-dits, comme les dénis, réactivent au présent fractures et polémiques ? Pour retracer ce passé occulté qui continue de concerner intimement chacun d’entre nous, les auteurs ont choisi de tisser chronologiquement grande et petites histoires, continents et événements, avec des partis pris percutants. D’abord, en racontant l’histoire du point de vue des colonisés, ils prennent le contrepied d’un récit historique qui jusque-là, si critique puisse-t-il être envers les crimes de la colonisation, reflète d’abord le regard de l’Europe colonisatrice. Ensuite, parce qu’embrasser l’essentiel des faits intervenus sur près de deux siècles dans des pays aussi différents, par exemple, que l’Inde et le Congo relève de l’impossible, ils ont préféré braquer le projecteur sur une série de destins et de combats emblématiques, certains célèbres, d’autres méconnus. De Lakshmi Bai, la princesse indienne qui mena la première lutte anticoloniale en 1857-1858, lors de la révolte des cipayes, aux vétérans Mau-Mau qui obligèrent en 2013 la Couronne britannique à reconnaître les atrocités perpétrées contre eux au Kenya soixante ans plus tôt, leur fresque en trois volets s’autorise l’ellipse pour mettre en évidence ces continuités et ces similitudes qui, d’hier à aujourd’hui, recoupent les lignes de faille de la mondialisation. Dit par l’acteur Reda Kateb – dont le grand-oncle Kateb Yacine est d’ailleurs l’une des figures du combat anticolonial ici ramenées au premier plan –, le commentaire coup de poing déroule un récit subjectif et choral. Portée aussi par des archives saisissantes et largement méconnues, des séquences d’animation, des extraits de films, de Bollywood à Nollywood, et une bande-son rock et hip-hop débordante d’énergie, cette histoire très incarnée des décolonisations met en évidence la brûlante actualité de l’héritage commun qu’elle nous a légué.
1. L’apprentissage De la révolte des cipayes de 1857 à l’étonnante République du Rif, mise sur pied de 1921 à 1926 par Abdelkrim el-Khattabi avant d’être écrasée par la France, ce premier épisode montre que la résistance, autrement dit la décolonisation, a débuté avec la conquête. Il rappelle comment, en 1885, les puissances européennes se partagent l’Afrique à Berlin, comment les Allemands commettent le premier génocide du XX e siècle en Namibie, rivalisant avec les horreurs accomplies sous la houlette du roi belge Léopold II au Congo. Il retrace aussi les parcours de l’anthropologue haïtien Anténor Firmin, de la Kényane Mary Nyanjiru, de la missionnaire anglaise Alice Seeley Harris ou de Lamine Senghor, jeune tirailleur sénégalais devenu militant communiste et anticolonialiste. 2. La libération Ce deuxième épisode, de 1927 à 1954, est celui de l’affrontement. Que ce soit à travers la plume de l’Algérien Kateb Yacine, qui découvre à 15 ans, en 1945, lors du massacre de Sétif, que la devise républicaine française, tout juste rétablie, ne vaut pas pour tout le monde, ou celle de la poétesse Sarojini Naidu, proche de Gandhi, qui verra en 1947, dans le bain de sang de la partition de l’Inde, se briser son rêve de fraternité, un vent de résistance se lève, qui aboutira dans les années 1960 à l’indépendance de presque toutes les colonies. Mais à quel prix ? Cet épisode suit aussi les combats de l’insaisissable agent du Komintern Nguyên Ai Quoc (« le Patriote ») , qui prendra plus tard le nom de Hô Chi Minh, futur vainqueur de Diên Biên Phu, ou celui de Wambui Waiyaki, intrépide jeune recrue des Mau-Mau. 3. Le monde est à nous Des indépendances à l’ère de la postcolonie, ce troisième épisode, de 1956 à 2013, s’ouvre avec les mots du psychiatre antillais Frantz Fanon (Peau noire, masques blancs, 1952), qui rejoint les maquis du FLN en Algérie. Il se poursuit dans l’Inde d’Indira Gandhi, qui se dote de la bombe atomique, dans le Congo sous influence de Mobutu ou dans le Londres de 1979, secoué par la révolte du quartier d’immigration de Southall, pour s’achever avec l’essor d’un cinéma 100% nigérian dans les années 1990 et la victoire juridique des derniers Mau-Mau face au gouvernement britannique. Lire page 8 Série documentaire de Karim Miské et Marc Ball (France, 2019, 3x52mn) - Auteurs  : Karim Miské, Pierre Singaravélou et Marc Ball Commentaire dit par Reda Kateb Coproduction  : ARTE France, Program33, AT Production, RTBF, RTS Sénégal 31/12/2019 6/3/2020 En partenariat avec ALICE SEELEY HARRIS/ANTI SLAVERY/SIMON PANNETRAT/LABRIGADE DU TIGRE/PROGRAM33 23.35 Histoire La Namibie, histoire d’une colonie allemande CHRISTEL FOMM/GRUPPE 5 Retour sur l’histoire coloniale allemande en Namibie, marquée par un massacre que les historiens qualifient aujourd’hui de génocide. L’histoire du colonialisme allemand en Namibie (1884- 1915) fut courte mais terrible. Elle a laissé des cicatrices encore profondes, plus de cent ans après le retrait de la puissance coloniale. C’est lors de la conférence de l’Afrique de l’Ouest, en 1884, que l’Allemagne se forge sa « place au soleil », en mettant la main sur le protectorat du Sud- Ouest africain. Loin de leurs volontés évangélisatrices, les colons se montrent sans pitié  : violences et abus en tous genres poussent le peuple herero à se révolter, mené par son chef Samuel Maharero. En représailles, les Allemands organisent ce qui sera considéré comme le premier génocide planifié du XX e siècle  : à partir de 1904, 85 000 personnes – hommes, femmes et enfants sans distinction – sont abattues, empoisonnées ou contraintes à mourir de soif. Aujourd’hui, nombreux sont les Namibiens qui exigent de l’État allemand un véritable travail de mémoire, à la mesure du crime perpétré en son nom. Documentaire de Christel Fomm (Allemagne, 2018, 52mn) Production  : Gruppe 5 Filmproduktion Gmbh, ZDF - (R. du 23/4/2019) 5/4 mardi 7 janvier ARTE MAG N°2. LE PROGRAMME DU 4 AU 10 JANVIER 2020 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :