Arte Magazine n°19 6 mai 2000
Arte Magazine n°19 6 mai 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°19 de 6 mai 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 1,5 Mo

  • Dans ce numéro : le théâtre, passionnément.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
19.00 Histoire parallèle Semaine du 6 mai 1950 Autour et à propos du 1 er -Mai Marc Ferro reçoit Jean-Luc Godard et Éric Hobsbawm 19.45 ARTE Info’émission d’actualité de la rédaction d’ARTE 20.00 Le dessous des cartes Magazine géopolitique de Jean-Christophe Victor gentine 20.10 Météo s a me d i 6 mai 20.15 Paysages Série documentaire de Jean-Loïc Portron et Jacques Bidou Eisenhüttenstadt Brandebourg, Allemagne) Réalisation : Jean-Loïc Portron 20.45’aventure humaine Les chemins de Samarcande (1) Documentaire en trois parties de Rolf Lambert et Bernd Ginbach. Sur les traces du prophète 21.45 Metropolis Magazine d’actualité culturelle 22.45 Fiction Mariage à trois Téléfilm d’Olaf Kreinsen 00.15 Music Planet Santana Documentaire musical de Nils Folta 01.15 Les aventures d’Arsène Lupin (r) Film de Jacques Becker 03.00 Fin des programmes es horaires correspondentux codes PDC, 19.00 Histoire parallèle Semaine du 6 mai 1950 Autour et à propos du 1 er -Mai Marc Ferro reçoit Jean-Luc Godard et Éric Hobsbawm Une émission proposée par Louisette Neil Réalisée par Didier Deleskiewicz (2000-43mn) LASEPTARTE N°561 P re m i è re semaine de mai 1950 : l’Étoile Rouge est à son zénith. Elle scintille à Pékin, et Moscou fête ce 1 e r -Mai comme une vict o i re pour la paix. À Washington, la nerv o s i- té gagne, comme en témoigne le maccarthysme ambiant. Mais qui se doute qu’avant un mois ce sera au tour de la Corée du Sud d’ê t re l’enjeu du communisme ? Actualités du 1 er mai 1950 Actualités soviétiques (Novosti n°21) : – Le pays entier célèbre le 1 er -Mai à Moscou. Actualités américaines (Paramount n°73) : May Day : parade des démocrates à Union Square. Loyalty Day : marche des républicains le long de la 5 e Avenue. Actualités françaises (Éclair Journal n°18) : Le défilé du 1 e r -Mai de la Nation à la Bastille. – Le général de Gaulle à Bagatelle. Actualités d’Allemagne de l’Est (DEFA n°18) : Défilé du 1 er -Mai à Berlin-Est. – Incidents à Hambourg (Ouest). Jean-Luc Godard Filmographie : À bout de souffle (1 9 6 0) , U ne femme est une femme, Vi v re sa vie (1 9 6 2) , le Petit Soldat (1 9 6 3) , les Carabiniers, l e M é pr is, Bande à part, Une femme mariée (1 9 6 4) , Alphaville (1 9 6 5) , P i errot le fou, Masculin féminin, Made in USA, 2 ou 3 choses que je sais d’elle, la Chinoise (1 9 6 7) , Week-end (1 9 6 8) , Vent d’est, Tou t va bien, N u m é ro deux, Sauve qui peut (la v i e), Ici et ailleurs (1 9 8 0) , P a s s i on, P r é n o m C armen (1 9 8 3) , Je vous salue Marie (1 9 8 4) , D é t e c t i ve, Soigne ta droite (1 9 8 7) , N ou v e l l e vague (1 9 9 0) , Hélas pour moi (1 9 9 3) , J L G par JLG (1 9 9 4) , 2 fois 50 ans de cinéma f r a n ç ai s (avec Anne-Marie Miéville, 1995). Éric J. Hobsbawm Spécialiste des questions économiques et sociales en histoire contemporaine. B i b l i o g r a p h i e : l’Âge de la révolution, 1789- 1 8 4 8 (F a y ard), l’Âge du capital, 1848-1875 (F a y ard), l’Âge de l’empire, 1875-1914 (F a y ard), l’Âge des extrêmes : le XX e s i è c l e, 1 9 1 4 - 1 9 9 1 (Complexe), Nations et nationalisme depuis 1780 (G a l l i m ard). 20.00 Le dessous des cartes Magazine géopolitique de Jean-Christophe Vi c t o r Réalisation : Frédéric Ramade (2000-10mn) LA SEPTARTE Argentine L’Argentine a élu son nouveau président à l’automne 1999. Le Dessous des cartes fait le bilan des dix ans de pouvoir du président Carlos Menem en rappelant l’histoire originale et captivante de ce pays européen du bout du monde. En partenariat avec Rediffusion sur La Cinquième lundi 8 mai à 9h45. 20.15 Paysages Série documentaire de Jean-Loïc Portron et Jacques Bidou Coproduction : La Sept ARTE, JBAProduction, INA LASEPTARTE En partenariat avec Eisenhüttenstadt (Brandebourg, Allemagne) Réalisation : Jean-Loïc Portron (2000-26mn) Inédit Eisenhüttenstadt est située aux confins du B r a n de b o urg, à 100 km à l’est de Berlin. La ville doit son nom au EisenhüttenKombinat Öst, la plus grande usine métallurg i qu e d’Allemagne de l’Est. Après la guerre, on rêve de constru i re une cité modèle où se f orgerait une société nouvelle. La pre m i è re ville socialiste. Après la chute du mur de Berlin, le monde s’est ret o urné, mais le paysage ne semble pas avoir bougé. En dépit des apparences, la ville n’est pas sort i e indemne d’un pareil chambard e me nt.
L’artiste et l’historien Jean-Luc Godard À propos des actualités soviétiques Jean-Luc Godard : « Quand je regarde ça, j’essaie de voir. Non pas de parler mais de voir d’abord ce que ça me dit ; comme à la morgue, peut-être. Je remarque qu’il y a des dirigeants, une foule. Je remarque que la foule est relativement gaie, bon enfant, que les dirigeants sont tristes. Je remarque que les dirigeants saluent la foule comme de la famille, comme à l’arrivée ou au départ d’un train. Je vois que les dirigeants font à peu près le même geste qu’autrefois en Allemagne. Je remarque qu’il y a de la musique partout, comme à Hollywood. (…) On peut dire qu’ils y croyaient. On compare souvent aujourd’hui les morts du communisme et les morts du nazisme. Il faudrait prendre des images simples – un mort à côté d’un mort, un vivant à côté d’un vivant – et voir les visages. Voir que le sourire communiste n’est pas la même chose que le sourire du jeune nazi. » À propos des actualités d’Allemagne de l’Est Eric Hobsbawm : « Devant ces images, j’ai d’abord une réaction de tristesse. En 1950, la situation de l’Allemagne de l’Est était absolument misérable. Elle s’était appauvrie ; c’était un pays qui manquait de légitimité – sauf peut-être auprès des jeunes. Il y a là un énorme effort pour faire semblant, pour se faire croire que ça ira, que ça marchera. Or on sait que ce n’était pas ça. Tout le monde était conscient que ce n’était pas le moment d’être optimiste. Exclusif ! Ce soir, dans Histoire parallèle, les regards croisés de Jean-Luc Godard et Eric Hobsbawm sur les actualités du 1 er mai 1950. Morceaux choisis. Éric Hobsbawm Histoire parallèle Jean-Luc Godard : On voit peu d’individualités. Quand on voit les dirigeants, c’est des copies des Russes. (…) On ne dit jamais que tous les dirigeants d’Allemagne de l’Est sont venus des camps de concentration. Passer par le parti communiste, puis par les camps, il y a de quoi être eff royablement triste après ! » Perspectives Marc Ferro : « À Jean-Luc Godard, on re c o n- naît le trait d’avoir été prophétique : P i errot le f ou (1960) décrit la société de consommation ; les Carabiniers (1964) montre que les États nous font croire tout ce qu’ils veulent ; la Chinoise (1967) est une mise en garde contre la manipulation idéologique. Qu’est-ce que vous nous annoncez pour demain ? Jean-Luc Godard : La Nouvelle Vague était une réaction à un cinéma français qui récitait. Quand j’ai fait le Petit Soldat, la guerre d’Algérie venait de finir. Le cinéma n’en parlait pas. La règle, c’était de faire ce qui ne se faisait pas. Le cinéma m’a permis, par la bande, de réfléchir sur la réalité. Aujourd’hui, je me demande plutôt ce qui s’est passé il y a cinquante ans et qu’on ne m’a pas dit… Éric Hobsbawm : Je ne peux pas faire de prophéties ; je laisse ça aux artistes ! Mais les faits sont là. Il y a le problème du milieu naturel, de la destruction de la biosphère. Il y a aussi la globalisation et cette tendance à l’accroissement des inégalités. Elle ne sera peut-être pas permanente, mais pour le moment elle est effrayante. »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :