Arte Magazine n°19 6 mai 2000
Arte Magazine n°19 6 mai 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°19 de 6 mai 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 1,5 Mo

  • Dans ce numéro : le théâtre, passionnément.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
m erc re d i10 mai 9.00 Connaissance es jeux à travers e monde (2) ocumentaire en trois parties e Rolf Stephan et Sabine Willkop 9.45 ARTE Info 0.10 Météo 0.15 Reportage a lutte es intouchables éalisation : Christian Daumal 0.45 Les mercredis de l’histoire e naufrage u Lusitania ocumentaire de John Wright Linda McDermot 1.40 lash Bach 1.45 Musica oseph Kosma ocumentaire de Serge Le Peron 2.40 Adieu à Mechovoje (1) Musiques secrètes e la Russie ocumentaire de Jochen Kraußer 3.10 Profil inéma, de notre temps Robert Bresson, i vu ni connu ortrait d’un créateur cumentaire de François We y e r g a n s 0.15 La lucarne Poètes de Mongolie ocumentaire de Peter Brosens, eter Krüger, Sakhya Byamba 1.05 ritz the Cat (r) lm d’animation de Ralph Bakshi 2.20 Cartoon Factory 3.00 in des programmes es horaires correspondentux codes PDC, 19.00 Les jeux à travers le monde (2) Documentaire en trois parties de Rolf Stephan et Sabine Willkop (Allemagne, 2000-43mn) SWR Les jeux collectifs sont aussi vieux que l’humanité. Cette série documentaire en trois volets propose de découvrir des jeux méconnus, qui sont aussi le reflet de mythes, de légendes et de traditions ancrés dans leurs cultures respectives. 2. Polo au Pakistan et pato en Argentine Le polo est sans doute le plus ancien jeu d’équipe au monde. Il aurait été inventé six siècles avant Jésus-Christ en Asie centrale pour former les guerriers à cheval. La réputation de bravoure et d’adresse des joueurs t r a n s f orma le polo en passe-temps de ro i s : A l e x a n d re le Grand et Gengis Khan s’y e s s a y è rent. Les Anglais découvrirent ce s p ort en colonisant l’Inde, puis l’adaptère n t (ils le trouvaient un peu sauvage à leur goût). A u j o urd’hui encore, ce jeu est très populaire dans le nord du Pakistan, sur les versants de l’Himalaya et de l’Hindoukouch. En Argentine, c’est un autre sport à cheval qui est populaire : e l p a to. Mentionné dès 1610, son principe est simple : des gauchos montés à cheval se disputent un canard vivant ! Ce spectacle souvent sanglant fut off i ci e l l e- ment interdit en 1822. Pratiqué un cert ai n temps dans la clandestinité, il a re s s urg i sous une forme moins violente. Le canard a été remplacé par une balle en cuir munie de qu a t re poignées… 20.15 La lutte des intouchables Réalisation : Christian Daumal (2000-26mn) Coproduction : ARTE, Théopresse ARTE G.E.I.E. Connaissance Reportage Chaque année, au Pakistan, un match légendaire oppose deux villages au col de Shandour (3 800 m). Cela fait plus de quarante ans que les castes sont officiellement abolies en Inde. Dans les faits, c’est une autre affaire. Les intouchables, sous-hommes juste bons à travailler et à mourir en silence, existent toujours bel et bien. Ce ne sont même pas des esclaves puisqu’ils n’existent pas. P o urtant, ils travaillent, ils triment même, pour des salaires de misère. Hommes femmes, enfants. De l’aube au crépuscule… Et quand les membres des castes supérieures ont envie de s’amuser, ils n’hésitent pas à violer, battre ou tuer ces noncitoyens. En toute impunité, bien sûr. Depuis quatre ans, avec l’énergie du d é s e s p o ir, des femmes intouchables ont commencé à se défendre en montant un syndicat de travailleuses. Avec les moyens du bord, elles expliquent le droit, montent des écoles, essaient tout simplement d’apprendre aux autres que si elles ne peuvent prétendre à la justice ou à l’égalité, elles ont droit au moins à un peu de dignité. Les intouchables ne sont même pas considérés comme des esclaves puisqu’ils n’existent pas !
Documentaire de John Wright et Linda McDermot (Grande-Bretagne, 2000-52mn) Production : BBC NDR 20.45 Le naufrage du Lusitania Crime allemand ou conspiration britannique ? Le 7 mai 1915, 1 200 passagers périssent dans le naufrage du paquebot L u s i t a n i a, torpillé par un sous-marin allemand. S’appuyant sur des re c h erc h e s récentes, ce documentaire avance une hypothèse : et si les Britanniques avaient provoqué la tragédie pour obliger les États-Unis à entrer en guerre ? C’est l’une des plus grandes tragédies maritimes. Au début du mois de mai 1915, le paquebot de luxe britannique L u s i t a n i a quitte New York. À son bord, 2 000 passagers qui se rendent en Angleterre. Le 7 mai, un sousmarin allemand torpille le navire. 1 200 passagers périssent dans le naufrage, parmi lesquels 124 Américains. La Grande-Bretagne ne se prive pas, alors, de dénoncer la barbarie allemande. Or, un certain nombre de faits troublants engagent aujourd’hui à porter un a u t re re g ard sur la catastrophe. Pourqu o i c ertaines personnalités furent-elles dissuadées de faire ce voyage ? Pourquoi le bateau transportait-il clandestinement 173 tonnes de munitions ? Pourquoi le commandant a-t-il ignoré les mesures de prudence qui s’imposent à tous en temps de guerre ? Pourquoi, enfin, les conclusions de la commission d’enquête ne fure n t - e l l e s jamais rendues publiques ? Le documentaire tente de répondre à ces questions en se fondant sur des arc h i v e s inédites et des re c h erc h e s récentes d’historiens de la marine. Il avance que le naufrage du Lusitania aurait pu être une manœuvre stratégique diabolique imaginée par le gouvernement britannique. En effet, L on d res souhaitait que Washington entre en guerre à ses côtés. Le décès de citoyens américains embarqués sur le L u s i t a n i a pouvait-il en fournir le prétexte ? Présenté par Alexandre Adler



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :