Arte Magazine n°19 5 mai 2018
Arte Magazine n°19 5 mai 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°19 de 5 mai 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : le festival de Cate.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ARTE MAG N°19. LE PROGRAMME DU 5 AU 11 MAI 2018 6 Blue Jasmine La vie d’Adèle – Chapitres 1 & 2 Festival de femmes Alors que Cate Blanchett s’apprête à présider le jury de la 71 e édition du festival, ARTE célèbre les héroïnes cannoises en diffusant quatre magnifiques portraits féminins, portés par des actrices au sommet. Cate Blanchett dans Blue Jasmine La trajectoire de l’héroïne de ce Woody Allen cru 2013 est celle d’une vertigineuse chute sociale et mentale. Passée sans transition du luxe de son existence new-yorkaise au logement encombré de sa sœur caissière à San Francisco, Jasmine se heurte au monde réel avec, pour dérisoire bouclier, ses valises Vuitton, sa veste Chanel et ses cocktails vodka-Martini-tranquillisants. Épouse ruinée d’un richissime homme d’affaires arrêté pour escroquerie, cette Blanche DuBois de Park Avenue se raccroche désespérément à une identité factice, elle qui en réalité ne s’appelle pas Jasmine mais Jeannette et a été adoptée. Dans ce rôle de femme assaillie par des attaques de panique mais incurablement snob, névrosée jusqu’à soliloquer en public sans pour autant se départir d’une élégance naturelle, Cate Blanchett, présidente du jury de la prochaine édition du Festival de Cannes, livre une interprétation sur le fil, entre le pathétique et l’absurde. Adèle Exarchopoulos dans La vie d’Adèle – Chapitres 1 & 2 Ce minois encore habité par l’enfance, c’est celui d’Adèle Exarchopoulos, l’interprète d’Adèle, lycéenne passionnée de littérature, à la recherche de l’amour et d’un sens à donner à sa vie. Scruté par la caméra d’Abdellatif Kechiche durant près de trois heures, son visage sera le miroir d’une éducation sentimentale, éprouvante mais formatrice, qui la fera passer L’effet aquatique de jeune fille à jeune femme. L’amour pygmalion et tourmenteur prend les traits d’une étudiante en art aux cheveux bleus, incarnée par Léa Seydoux. Adèle éprouve pour elle une passion absolue, devient son modèle, sa compagne, mais en dépit de la fusion des corps, l’ego de l’artiste et l’éloignement social auront raison de leur histoire. Pour grandir, les ruptures sont nécessaires, professe ce film magnifique, récompensé, avec son duo d’interprètes, de la Palme d’or en 2013. Florence Loiret-Caille dans L’effet aquatique Agathe est maître-nageuse à la piscine de Montreuil. Petite sirène bourrue aux cheveux courts, elle prend en main les candidats au grand bain avec une bienveillance rugueuse. Familière de l’univers subtilement loufoque de Solveig Anspach, décédée en 2015, Florence Loiret-Caille prête sa silhouette gracile à ce personnage qui renverse plaisamment les clichés. Dans l’eau, c’est elle qui guide et rassure, aussi bien les petits garçons que les grands olibrius comme Samir, qui commet l’erreur de mentir pour l’approcher. Le voilà contraint de poursuivre la farouche naïade jusqu’en Islande, terre natale PERDIDO PRODUCTIONS/THE KOBAL COLLECTION/AURIMAGES/EX NIHILO-ZIKZAK FILMWORKS/WILD BUNCH
de la cinéaste, où se tient un désopilant congrès de maîtres-nageurs. Celle que son interprète décrit comme « une espèce de cactus » va alors s’ouvrir à l’amour, au fil d’un récit pétri de fantaisie, récompensé à la Quinzaine des réalisateurs 2016. Kirin Kiki dans Les délices de Tokyo Vieille dame un peu farfelue, Tokue débarque dans une modeste échoppe de dorayaki, ces pâtisseries japonaises garnies d’une pâte de haricot rouge appelée an. La septuagénaire, experte de cette préparation, parvient à se faire embaucher par le taciturne Sentaro, d’abord réticent puis conquis, tout comme les clients qui se pressent désormais devant sa boutique. Tokue parle aux cerisiers en fleur, écoute les haricots cuire lentement et cache un secret, trahi par ses mains déformées par la lèpre. Dans ce film délicat, présenté à Cannes en 2015, en ouverture de la section « Un certain regard », la cinéaste Naomi Kawase capture le récit d’une miraculeuse transmission  : celle qu’une femme longtemps rejetée parvient à amorcer sur le tard, au profit d’un homme meurtri qui pourrait être son fils. Marie Gérard La Croisette, boulevard des combattants Sait-on que le Festival de Cannes a été conçu comme un acte de résistance à la propagande nazie ? En 1938, Philippe Erlanger, délégué du gouvernement, assiste à la Mostra de Venise pour soutenir Le quai des brumes de Marcel Carné. Mais la présence de Leni Riefenstahl, réalisatrice des Dieux du stade, impressionnante ode à la supériorité de la « race aryenne », lui fait penser que les dés sont pipés. D’autant qu’en coulisses Goebbels menace  : « Il y aura du grabuge si nous ne gagnons pas. » Le documentaire remporte la Copa Mussolini, à égalité avec Luciano Serra, pilote, film supervisé par… l’un des fils du Duce. Dans le train du retour, Philippe Erlanger a alors l’idée de créer à Cannes « le festival du monde libre ». Frédéric Chaudier en retrace la passionnante genèse dans un documentaire. Cannes, le festival libre est diffusé le mercredi 9 mai à 22.35. Les délices de Tokyo Cannes 2018 En marge de la 71 e édition du festival, qui se tiendra du 8 au 19 mai, ARTE dévoile, comme chaque année, sa sélection de pépites cannoises. Lundi 7 mai Blue Jasmine à 20.55 La grande bellezza à 22.35 Mercredi 9 mai L’effet aquatique à 20.55 Cannes, le festival libre à 22.35 Le trésor à 23.25 Dimanche 13 mai Le vent se lève à 20.55 Lundi 14 mai La vie d’Adèle – Chapitres 1 & 2 à 20.50 Les délices de Tokyo à 23.45 Mercredi 16 mai Mustang à 20.55 Il était une fois... « Mustang » à 22.30 Amnesia à 23.20 Samedi 19 mai Court-circuit n°895 – Spécial Festival de Cannes à 0.05 Lundi 21 mai Inside Llewyn Davis à 20.50 Les deux amis à 22.35 Mercredi 23 mai Le fils de Saul à 20.55 Sur le Web Sur arte.tv, retrouvez les sujets quotidiens d’ARTE Journal dédiés au festival, ainsi que les rencontres (également disponibles sur Facebook et Instagram) d’Olivier Père, le directeur du Cinéma d’ARTE France, avec les réalisateurs et acteurs des films sélectionnés cette année. Sur arte.tv/blowup, Luc Lagier proposera trois éditions de Blowup en lien avec l’actualité de la Croisette et la programmation de l’antenne. 7ARTE MAG N°19. LE PROGRAMME DU 5 AU 11 MAI 2018



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :