Arte Magazine n°18 25 avr 2020
Arte Magazine n°18 25 avr 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de 25 avr 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : le temps des ouvriers.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
lundi 27 avril ARTE MAG N°18. LE PROGRAMME DU 25 AVRIL AU 1 ER MAI 2020 12 5.00 R THE NATIONAL À CORK Concert 6.40 EM STREETPHILOSOPHY Tout est à moi ! Magazine 7.10 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 LEM VENISE SAUVAGE Documentaire 8.00 R SOUS LES PAVÉS DE... Berlin Série documentaire 8.45 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 L ER GEO REPORTAGE Éthiopie  : la guerre des singes ; Argentine  : le retour du jaguar Reportage 11.25 EM PARADIS NATURELS RETROUVÉS Équateur – La forêt de nuages Série documentaire 12.20 EM LA ROUTE DE LA SOIE ET AUTRES MERVEILLES Lanzhou, au fil du fleuve Jaune Série documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 R ARTE REGARDS Urgence en salle d’accouchement Reportage 13.35 EM LA VEUVE COUDERC Film 15.05 EM AU ROYAUME DES FOURMIS Naissance d’une fourmilière ; Cohabitation à risque Documentaire 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission.c, 17.10 XENIUS Cancer – Guérir les jeunes patients Magazine 17.45 ER AVENTURES EN TERRE ANIMALE Le weta de Nouvelle- Zélande Série documentaire 18.15 E YELLOWSTONE – NATURE EXTRÊME De feu et de glace ; Le retour des prédateurs Série documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.50 L ER TU MOURRAS MOINS BÊTE Chérie, je veux rétrécir les gosses Série d’animation 20.55 LDR OPÉRATION JUPONS Film 22.50 L ER TONY CURTIS Le gamin du Bronx Documentaire 23.50 VIVA ZAPATA ! Film 1.40 L R RETOUR EN TCHÉTCHÉNIE Documentaire 2.50 EM NÉPAL, LE RETOUR DES ENFANTS DES NEIGES Documentaire 3.45 M FASCINATION GRATTE-CIEL La BCR à Francfort Série documentaire 4.15 M ARTE REGARDS Tchernobyl  : voyage dans la zone d’exclusion Reportage Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Disponible en replay Vidéo à la demande Multidiffusion Rediffusion Versions linguistiques disponibles Disponibilité en ligne Date de disponibilité Date de fin de replay en avant-première WDR/DEGETO 20.55 Cinéma Soirée Tony Curtis Opération jupons Tony Curtis et Cary Grant embarqués dans la mission la plus loufoque de la Seconde Guerre mondiale, pilotée par le maître de l’absurde Blake Edwards. 1941. Une énième attaque japonaise vient de saborder le sous-marin Tigre des mers, que son capitaine tient à relancer de toute urgence dans la bataille. Un jeune lieutenant, dandy et escroc hors pair, vient à sa rescousse, flanqué de cinq auxiliaires... féminines. CHOC SITUATIONNEL Ce premier opus hollywoodien de Blake Edwards, le maître américain de l’absurde, est un pastiche jubilatoire des films de guerre des années 1950. Le capitaine affiche une détermination farouche et son beau lieutenant (Tony Curtis dans un rôle taillé sur mesure), une effronterie sans égale. Mais la situation sombre très vite dans la loufoquerie la plus totale. Les vains efforts de Cary Grant pour garder à bord de son submersible un semblant de conformisme militaire sont délicieusement jouissifs. Détournant les codes de virilité et d’héroïsme en vigueur, le réalisateur de The Party évite l’écueil de la farce sexiste et développe ce qui deviendra sa marque  : le génie du choc situationnel. (Operation Petticoat) Film de Blake Edwards (États-Unis, 1959, 1h55mn, VF/VOSTF) Scénario  : Stanley Shapiro, Maurice Richlin Avec  : Tony Curtis (Nicholas Holden), Cary Grant (Matt T. Sherman), Joan O’Brien (Dolores Crandall), Dina Merrill (Barbara Duran), Gene Evans (Molumphry) Production  : Granart Company, Universal International Pictures - (R. du 21/3/2016)
22.50 Soirée Tony Curtis Tony Curtis Le gamin du Bronx De la tragédie de l’enfance à l’apaisement des dernières années, un voyage intime avec l’une des dernières icônes de l’âge d’or hollywoodien. FRENCH CONNECTION FILMS Dès son plus jeune âge, sur le pavé du Bronx, Tony Curtis, né Bernard Schwartz, a misé sur son charme et son énergie pour échapper aux naufrages de son enfance  : une famille d’émigrés juifs hongrois engluée dans la misère, une mère schizophrène qui le bat, un petit frère renversé par un camion. Engagé volontaire dans la marine pour combattre le nazisme, ce mordu de cinéma apprend après la guerre les rudiments du métier d’acteur. Repéré par Universal, il échappe assez vite à l’anonymat du menu fretin des studios, marigot impitoyable éclairé par une brève liaison avec la starlette Marilyn Monroe. En 1951, son mariage avec Janet Leigh, l’une des stars de la MGM, lui permet d’accéder à de vrais rôles de composition (Trapèze, puis Le grand chantage). S’il se prête aux diktats de la célébrité, il n’hésite pas à afficher son combat contre la ségrégation (La chaîne, avec Sidney Poitier) ou à défendre l’ambiguïté sexuelle d’un rôle (Spartacus). Et son irrésistible prestation dans Certains l’aiment chaud (1959), aux côtés de Jack Lemmon et de Marilyn, est entrée au panthéon du septième art. FANTÔMES À ces années flamboyantes succède un long déclin. Même s’il tourne encore quelques grands films (Le dernier nabab) et savoure un immense succès de télévision avec Amicalement vôtre, Tony Curtis est rattrapé par les fantômes de l’enfance. Avant de trouver, sur le tard, une forme de sérénité. Et c’est en paisible retraité qu’il témoigne dans ce film tourné peu avant sa mort, en 2010. Entre ombre et lumière, archives et témoignages (Debbie Reynolds, Harry Belafonte...), un voyage intime avec l’une des dernières icônes de l’âge d’or hollywoodien. 1952 TWENTIETH CENTURY FOX FILM CORP./ALL RIGHTS RESERVED 23.50 Cinéma Viva Zapata ! L’irrésistible ascension d’un révolutionnaire mexicain au début du XX e siècle. Avec Marlon Brando, une fresque historique humaniste écrite par John Steinbeck et mise en scène par Elia Kazan. Mexique, 1906. Une délégation de paysans est reçue par le président Porfirio Díaz, qui dirige d’une main de fer le pays depuis trente ans. Ils espèrent obtenir la restitution de leurs terres, accaparées par de riches producteurs de canne à sucre. Comme ce dernier leur conseille de porter l’affaire devant la justice, l’un d’eux, Emiliano Zapata, lui fait remarquer que les plaintes des pauvres n’aboutissent jamais. Peu après, il demande la libération d’un vieux paysan. Face au refus qui lui est opposé, Zapata s’insurge... INTIMITÉ Au-delà des faits d’armes qui ont forgé la légende de Zapata, le scénario écrit par John Steinbeck s’intéresse davantage à l’intimité du héros, de sa fougue amoureuse à ses questionnements intérieurs. Flanqué de son frère Eufemio (Anthony Quinn, oscarisé), le révolutionnaire incarné avec fièvre par Marlon Brando se révèle dans toute son humanité. L’acteur, alors au début de sa carrière, retrouve ici, un an après Un tramway nommé désir, le réalisateur Elia Kazan, qui le dirigera de nouveau en 1954 dans Sur les quais. Prix d’interprétation masculine (Marlon Brandon), Cannes 1952 Meilleur acteur étranger (Marlon Brando), Bafta Awards 1953 Meilleur acteur dans un second rôle (Anthony Quinn), Oscars 1953 lundi 27 avril Film d’Elia Kazan (États-Unis, 1952, 1h48mn, noir et blanc, VF/VOSTF) - Scénario  : John Steinbeck Documentaire de Ian Ayres (États-Unis, 2011, 55mn) Avec  : Marlon Brando (Emiliano Zapata), Anthony QuinnProduction  : French Connection Films - (R. du (Eufemio Zapata), Jean Peters (Josefa), Joseph 21/3/2016) Wiseman (Fernando Aguirre) - Production  : 20/4 15/5 Twentieth Century Fox 13 ARTE MAG N°18. LE PROGRAMME DU 25 AVRIL AU 1 ER MAI 2020



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :