Arte Magazine n°17 22 avr 2000
Arte Magazine n°17 22 avr 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de 22 avr 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Apocalypse Viêt-nam... 30 ans de guerre, et après ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
19.00 Archimède Magazine scientifique 19.45 ARTE Info’émission d’actualité de la rédaction d’ARTE 20.10 Météo 20.15 Reportage Mondialisation, mode d’emploi Réalisation : Patrice du Tertre 20.45 La vie en face Je croyais que j’étais mort Documentaire d’Hélène Viard 21.40-01.35 Thema Edgar Allan Poe 21.40 La chute de la maison Usher Téléfilm d’Alexandre Astruc 22.40 Poe, visionnaire de l’irréel Documentaire de Manfred Uhlig 23.25 Ligeia Téléfilm de Maurice Ronet 00.20 Le système du docteur Goudron et du professeur Plume Téléfilm de Claude Chabrol 01.15 Le corbeau Court métrage de Manfred Uhlig 01.35’âme brûlée (r) Film de Bairam Abdullaev et Lora Stepanskaïa 03.00 Fin des programmes es horaires correspondentux codes PDC, m ard i 25 avril 19.00 Archimède Magazine scientifique de Philippe Boulanger, Jean-Jacques Henry, Pierre Oscar Lévy, Hervé This, Gero von Boehm, Astrid Harms (Allemagne, 2000-43mn) ZDF ● Un bébé de 300 grammes Le plus petit bébé du monde a vu le jour au CHU de Gro s s h a d ern, en Allemagne. Il ne pesait que 300 grammes et tenait pre s qu e dans la main. L’échographie et les analyses en laboratoire permettent de garder en vie des prématurés de plus en plus petits. La médication prénatale joue, elle aussi, un rôle pr i m ordial. Pour Uwe Hasbargen, médecinchef de la clinique, les soins sur le fœtus sont de la « médecine de haut niveau ». ● Le gène de la surdité Qu a t re pour cent des moins de 45 ans sont s o urds. Et pourtant, on ne considère pas la s urdité comme une véritable maladie, ni comme un handicap. Un bébé sur mille naît s o urd. Des chercheurs ont découvert que, dans 80% des cas, un trouble génétique est à l’origine de la surdité. Une équipe de scientifiques italiens a récemment identifié le gène re s p on s a b le. ● Des implants dans l’oreille interne Les bébés sourds sont lourdement handicapés car ils ne peuvent pas non plus a p pre n d re à parler. Le développement de l’o reille interne s’achève dans les pre m ier s mois de la vie, au moment où les org a ne s de la parole finissent de se former. Si l’enfant est atteint de troubles de l’audition, ces étapes fondamentales n’ont pas lieu. Des implants installés dès le plus jeune âge lui p ermettraient d’acquérir l’usage de l’ouïe et de la paro le. 19.45 ARTE Info L’émission d’actualité de la rédaction d’ARTE (2000-25mn) ARTE G.E.I.E. Tous les jours de la semaine, de 19.45 à 20.15, l’information est à l’honneur avec ARTE I n fo. En pre m i è re partie, l’actualité intern a t i o- nale tout en images. En seconde partie, une présentation des enjeux de demain. 20.15 Reportage. Mondialisation, mode d’emploi Réalisation : Patrice du Tertre (2000-26mn) Coproduction : ARTE, Capa ARTE G.E.I.E. Depuis trois ans, Patrice du Tertre suit les transformations d’une PME française qui joue la carte de la mondialisation. Eff i c a c e, mais avec quel coût humain ? La « mondialisation », un concept économique souvent abstrait. François Guichard, P-DG de Citel, une petite entreprise française, la pratique au quotidien. Délocalisation, sous-traitance, François Guichard cherc h e toujours de nouveaux moyens pour r é p on d re à la loi du marché et rester compétitif. Pour pro du i re moins cher, il a délocalisé en Chine la production des composants é l e c t roniques qu’il fabriquait en France. Dans cette logique, il a embauché à Shanghai de jeunes ouvrières payées 700 francs par mois et licencié 29 salariées en France. Aujourd’hui, François Guichard c h erche des sous-traitants encore moins chers qu’en Chine. Il a trouvé une entre pr i s e slovène qui fabrique des composants élect roniques à des prix imbattables… Depuis trois ans, Patrice du Tertre suit François Guichard dans toutes les étapes de la mondialisation de son entreprise en France, en Chine, en Slovénie et en Belgique. Résultat : un petit guide de la mondialisation qui fait froid dans le dos. D’un côté le cynisme (ou pragmatisme froid) d’un patron ; de l’autre un terrible coût humain. Un témoignage précieux sur les t erribles mécanismes de survie d’une entreprise à l’échelle du monde.
20.45 Je croyais que j’étais mort Documentaire d’Hélène Viard (France, 2000-55mn) Production : Zangra Productions LA SEPTARTE Ce documentaire est construit autour de la renaissance de Jean-Charles, de sa prise de conscience (éveil du coma) à son travail personnel d’acceptation de soi et de re c on s- t ruction de sa personnalité après le choc de la perte d’identité. Jean-Charles, qui ne savait plus « où était son visage », peut nous signifier aujourd’hui qu’il a subi « plus qu’un traumatisme crânien, un traumatisme de la vie ». Le combat de Jean-Charles, c’est aussi celui de Florence, volontaire et détermi n é e, qui veut re c on s t ru i re une vie à partir de l’accident, mais qui n’a pas encore totalement accepté d’être une autre. « Ce n’est pas le travail d’un jour de tracer une croix sur ce qu’on a fait avant, d i t - e l le, mais il faut être capable de le faire. » C’est aussi celui de Nicolas, au re g ard si intense et au sourire resplendissant, qui communique avec qui sait l’écouter. Nicolas qui a lâché prise et que la mort rattrapera… Dans le centre de rééducation spécialisé pour traumatisés crâniens à Cénac, en Gironde, se construit au jour le jour la longue et difficile « renaissance » des accidentés de la route. Ces blessés, souvent très jeunes, luttent pour ret rouver leur identité physique et psychique. Certaines victimes d’un traumatisme crânien se trouvent dans un état de paralysie, d’aphasie et d’amnésie quasi complètes. La merveilleuse machine humaine Avec une délicate sensibilité et une honnêteté exemplaire dans sa façon de filmer la situation des traumatisés, la réalisatrice réussit à témoigner de leur indicible souffrance et de la métamorphose saisissante vécue par certains : comment ils réussissent à nouveau à se mouvoir, parler, se souvenir, surmonter leur traumatisme et retrouver leur autonomie. Au travers des séances de rééducation physique, d’éveil sensoriel, de réapprentissage de la parole, de réappropriation du corps et de son image, de rappels de la mémoire, c’est toute la richesse et la complexité de la merv e i l l e u s e « machine » humaine qui ont démontrées.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :