Arte Magazine n°16 15 avr 2000
Arte Magazine n°16 15 avr 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°16 de 15 avr 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Denis Lavant dans Beau Travail, une fiction de Claire Denis.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
19.00 Histoire parallèle Semaine du 15 avril 1950 a Tunisie à la veille e l’indépendance M arc Ferro reçoit Ferid Boughedir 19.45 ARTE Info’émission d’actualité de la rédaction d’ARTE 20.00 (PDC : 20.05) Le dessous des cartes Magazine géopolitique de Jean-Christophe Victor’état des religions ans le monde (1) 20.10 Météo s a me d i 15 avril 20.15 Paysages Série documentaire Auxey-Duresses (Côte-d’or) Réalisation : Jean-Loïc Portron 20.45’aventure humaine Dans le sillage d’Ulysse Documentaire de Jean Baronnet 21.40 Metropolis Magazine culturel européen 22.40 Fiction Un ami dangereux Téléfilm de Guido Pieters 00.10 Music Planet Rio Reiser Poète du rock Documentaire de Peter Möbius et Hanno Brühl 01.10 Le sang du renard (r) Téléfilm de Serge Meynard 02.35 Bob et Margaret (r) 03.00 Fin des programmes es horaires correspondentux codes PDC, 19.00 Histoire parallèle Semaine du 15 avril 1950 La Tunisie à la veille de l’indépendance Marc Ferro reçoit Ferid Boughedir Une émission proposée par Louisette Neil Réalisée par Didier Deleskiewicz (2000-43mn) LA SEPTARTE N°558 À partir de 1950, la politique française aux colonies est pour ainsi dire tétanisée : qu’elle cède au nationalisme en Indochine, et, juge-t-on, le Maghreb suivra. Ce sont les représentants français d’Algérie qui mènent le combat contre toute concession en Tunisie, au Maroc et en Algérie. Mais, face à cette intransigeance, le mouvement national se développe. C’est en Tunisie que la crise éclate en pre m i er. Actualités de la semaine du 15 avril 1950 Actualités françaises INA n°15 : L’arr i v é e du D i x m u de à Bizerte. – La présence française en Tunisie. – M. Naegelen à Kerr a t a, en Algérie. – S. M. le sultan du Maroc à M arrakech. – Le shah de Perse au Pakistan. En parallèle : – Halfaouine, l’enfant des terr a s s es, film de Ferid Boughedir (extrait). – Arrivée de Hautecloque, nouveau résident général de France en Tunisie (Gaumont, 1952). – Les obsèques du colonel Durand (Pathé, 1952). – Le Conseil de sécurité de l’ONU débat sur la question tunisienne (Pathé, 1952). – Les chefs du Néo-Destour en résidence surveillée (Pathé, 1952). – Mendès-France à Tunis (Pathé, 1954). – B o urguiba à Paris (INA, 1972). Ferid Boughedir Cinéaste tunisien. Principaux films : le Pique-nique (c o urt métrage, 1975) Caméra d’Afrique (d o c u me n te, ai 1983), r Cinéma de Cart h a g e (c o urt métrage, 1985), Caméra arabe (d o c u me n t ai re, 1987), Halfaouine, l’enfant des terr a s s e s (1990), U n été à la Goulette (1996). Il est également auteur d’ouvrages sur le cinéma africain : l e Cinéma africain de A à Z (OCIC), le Cinéma en Afrique et dans le monde (Jeune Afrique) et, en coécriture, les Cinémas du Maghre b (P a p y rus Cinémaction), Cinémas noirs d’Afrique (L’H armattan Cinémaction), Cinémas arabes (Cerf Cinémaction). 20.00 Le dessous des cartes Magazine géopolitique de Jean-Christophe Vi c t o r Réalisation : Natacha Nisic (France, 2000-10mn) LA SEPTARTE L’état des religions dans le monde (1) Pour « fêter » le jubilé, le Dessous des cart e s compose la carte mondiale des grandes re l i- gions et compare leur localisation entre 1950 et 2000. On constate que la géographie de la foi s’est déplacée entre le milieu et la fin du siècle. En partenariat avec Rediffusion sur La Cinquième lundi 17 avril à 9h45. 20.15 Paysages Série documentaire de Jean-Loïc Portron et Jacques Bidou Coproduction : La Sept ARTE, JBAProduction, INA LASEPTARTE En partenariat avec Auxey-Duresses (Côte-d’or) Réalisation : Jean-Loïc Portron (1997-29mn) (Rediffusion du 17 juillet 1997) A u x e y - D u resses, village très pro s p è re au milieu du vignoble bourguignon. La conjonction d’un sol et d’un climat explique l’extrême concentration du vignoble qui forme une bande étroite, à flanc de coteau. Au-dessus des vignes, le plateau, balayé par les vents, est abandonné aux friches. Au-dessous, la plaine humide est laissée aux cultivateurs. En quelques mètres, on passe de l’infort une à la richesse…
20.45 Dans le sillage d’Ulysse L’archéologue Schliemannet, après lui, le traducteur Victor Bérard ont prouvé la réalité géographique de l’Odyssée d’H o m è re. À leur suite, Jean Baronnet se lance sur les traces d’Ulysse de retour de la guerre de Troie et ret rouve chacune des étapes de sa longue épopée. Un voyage entre mythe et réalité, Méditerranée d’hier et d’aujourd’h ui. Documentaire de Jean Baronnet (France, 2000-56mn) Coproduction : La Sept ARTE, Musée du Louvre, Palette Production LASEPTARTE La description du monde grec faite par H o m è re au VIII e siècle avant J.-C. a longtemps été considérée comme un récit purement mythologique. Or, au XIX e siècle, les d é c ou v ertes archéologiques de Schliemannà Mycènes et à Troie changent la donne : il semble bien que les lieux décrits par H o m è re ont existé. Au début du XX e s i è c l e, Victor Bérard (normalien, membre de l’École française d’Athènes et traducteur de l’O d y s s é e) entre prend de sillonner la M é d i t erranée avec le photographe genevois Boissonnas. Son but : montrer que les pays l i t t é r ai res des cyclopes, d’Éole, de Circé, de C h a rybde et Scylla ont une réalité géographique. Son hypothèse : l’épopée d’Ulysse serait une sorte de « manuel » de re n s e i g n e- ments pour les colons qui émigraient à l’est en grand nombre à l’époque d’Homère. Une invitation au voyage ? Jean Baronnet n’y a pas résisté, inscrivant son film dans un double sillage : celui d’Ulysse et celui de Victor Bérard … Surgis de l’Odyssée, le palais d’Éole se dresse soudain sur les flancs du Stromboli, le cyclope Polyphème mène paître ses moutons dans la baie de Naples, Charybde et Scylla anéantissent les navires à l’entrée du détroit de Messine… La caméra aux mille ruses Ce voyage dans le sillage d’Homère est à la fois réel et imaginaire. Chaque découvert e d’un rivage foulé par Ulysse et ses compagnons est l’occasion d’une re d é c ou v erte de l’O d y s s ée. La lecture des vers d’Homère, illustrée par les peintures sur cratères (vases g recs) et les gravures de Doré, Hugo, Dulac, fait re s s urgir un monde mythologique en le projetant dans son cadre géographique. Le S t romboli accueille le palais d’Éole ; la baie de Naples se peuple soudain de cyclopes et de troupeaux bêlants ; le détroit de Messine revêt les contours inquiétants de C h a rybde et Scylla… Les photos prises par Boissonnas au cours de son voyage avec B é r ard expriment la beauté de paysages maritimes intemporels. Il semble alors que les yeux d’Ulysse ont pu contempler la même mer agitée, les mêmes falaises escarpées et qu’Homère, malgré sa cécité, a vu ces images dans les récits des navigateurs. La Méditerranée homérique re n c on t re la M é d i t erranée d’aujourd’hui. Les danseurs Rudolf Noureev et Léonide Massine ont tro u- vé refuge sur l’île des sirènes, le ro y a u me d’Hadès s’est couvert de maisons et le S t romboli a vu défiler Ingrid Bergman et R o b erto Rossellini…



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :