Arte Magazine n°15 8 avr 2000
Arte Magazine n°15 8 avr 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de 8 avr 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : sexe... hommes / femmes mode d'emploi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
m erc re d i12 avril 19.00 Connaissance oyages dans l’au-delà Expériences aux frontières de la mort Documentaire e Joachim Faulstich 19.50 ARTE Info’émission d’actualité e la rédaction d’ARTE 20.15 Reportage Flics à Miami Réalisation : Bertram Boxberg 20.45 Les mercredis de l’histoire Elf : une Afrique sous influence Une enquête de Fabrizio Calvi, aurence Dequay, ean-Michel Meurice Réalisée par Jean-Michel Meurice 23.05 Flash Bach 23.10 Musica Conducting Mahler Réalisation : Frank Scheffer 00.25 (PDC : 00.30) Profil abori Le théâtre, c’est la vie Documentaire e Michael Verhoeven 01.10 (PDC : 01.15) La lucarne Dernière tournée Documentaire d’Antonia Lerch 03.00 Fin des programmes es horaires correspondentux codes PDC, auf indication contraire. 19.00 Voyages dans l’au-delà Connaissance Expériences aux frontières de la mort Documentaire de Joachim Faulstich (Allemagne, 2000-44mn) HR Les personnes qui ont frôlé la mort à la suite d’un accident, d’un infarctus ou d’une opération délicate ont toutes eu les mêmes « visions ». Est-ce la preuve de l’existence d’une vie après la mort ? Le sentiment de planer au-dessus de son pro pre corps, d’être projeté à travers un tunnel vers une source de lumière intense, de voir défiler sa vie, de rencontrer un mystérieux être lumineux : les « rescapés de la mort » font tous le même récit. Depuis vingt ans – date de naissance de la thanatologie avec les pre m i è res études du psychiatre américain Raymond Moody –, les c h ercheurs tentent de compre n d re les origines physiologiques des near death e x p e r i en c es. S’agit-il de visions extralucides ? De l’effet de substances hallucinogènes produites par le corps ? D’une preuve de l’existence de l’âme, voire d’une vie après la mort ? Ou bien tout cela n’est-il qu’une dernière impulsion du cerveau pour faciliter le passage vers l’au-delà ? Joachim Faulstich est allé chercher des réponses à ces questions. En Hollande, tout d’a b ord, où des cardiologues mènent une étude à grande échelle en questionnant les patients à leur réveil. Puis aux États-Unis, auprès des experts de l’Intern a t i on a l Association for Near Death Studies et de personnes ayant frôlé la mort. Leurs visions sont re produites sur ordinateur via des simulations sophistiquées : des images qui ne donnent cependant qu’un modeste aperçu de ce que ces « revenants » ont vu… 19.45 ARTE Info L’émission d’actualité de la rédaction d’ARTE (2000-25mn) ARTE G.E.I.E. Tous les jours de la semaine, de 19.45 à 20.15, l’information est à l’honneur avec ARTE Info. En pre m i è re partie, l’actualité i n t ernationale du jour tout en images. En seconde partie, l’information se décline au futur : il ne s’agit pas tant d’expliquer les événements d’hier que de compre n d re les enjeux de demain. 20.15 Reportage Flics à Miami Réalisation : Bertram Boxberg (Allemagne, 2000-26mn) Coproduction : ARTE, Transfer Film ARTE G.E.I.E. Deux flics à Miami : l’un est à la brigade de nuit, l’autre travaille de jour. L’un est en uniforme, l’autre est enquêteur à la criminelle. Et ils ont un autre lien, très fort : ils sont père et fils. Tous deux sont lâchés sur le même théâtre d’opérations : la grande métropole de Floride, qui atteint des re c ords en matière de criminalité. La drogue – Miami est la plaque tournante de tous les trafics venus de l’Amérique du Sud –, l’immigration clandestine et son cortège de violences, les gangs qui ne respectent même plus les touristes… En croisant les portraits de ces deux hommes, Bertram Boxberg nous entraîne à la re n c on t re d’une police qui se bat pied à pied contre le crime… Et loin des clichés : ces flics n’ont pas les moyens de s’habiller chez Armani ou de rouler en Porsche pour faire leur « foutu boulot » …
20.45 Elf : une Afrique sous influence Comment fonctionne la multinationale du pétrole ? Après avoir éclairé quelquesunes des pratiques occultes du groupe depuis les années 80, Jean-Michel Meurice, Fabrizio Calvi et Laurence Dequay démontrent de manière édifiante le rôle d’Elf dans la politique néocoloniale française en Afrique. Avec les témoignages des acteurs directs, dont certains s’expriment pour la pre m i è re fois… Une enquête de Fabrizio Calvi, Laurence Dequay, Jean-Michel Meurice Réalisée par Jean-Michel Meurice (France, 2000-2h15mn) Coproduction : La Sept ARTE, MK2TV, en association avec La Cinquième LA SEPTARTE Elf : une Afrique sous influence d é c ort i qu e le rôle historique d’Elf dans le néocolonialisme « à la française », notamment au Gabon, au Congo et en Angola. Le film montre comment s’est mis en place, au lendemain de la décolonisation, une grande machine occulte de domination, conçue, développée et protégée par l’État. S t ructurée autour des témoignages des principaux acteurs, décideurs politiques, ambassadeurs, conseillers « spéciaux », responsables des services de renseignements et « honorables correspondants », l’enquête décrit le développement et le fonctionnement du système de de Gaulle à François M i t t errand et Jacques Chirac : réseaux de renseignements et d’influence, pro t e c t i on des régimes en place, politique du secret, contrôles économiques, luttes avec les compagnies étrangères, circuits financiers occultes… Autopsie d’un système Dès sa création en 1967, Elf se situe d’em - blée au-dessus des lois. Sorte d’annexe de l’a p p a reil d’État, la société publique dépend directement de l’Élysée, au grand dam de ses autorités de tutelle. Pour le pouvoir gaulliste, l’enjeu stratégique est de taille : il faut trouver et exploiter des gise - ments de pétrole en Afrique noire pour compenser la perte de l’Algérie (qui cou - vrait un quart des besoins de la France avant l’indépendance). Pour assurer la sécurité de ses installations et de ses hommes, Elf met en place un implacable système de domination : services secret s privés (avec le re c rutement d’anciens off i - ciers du SDECE), financement des gouver - nements, intervention dans la nomination des fonctionnaires, pots de vin… C’est le temps des aventuriers, des baroudeurs et des réseaux dans lesquels se mêlent les intérêts de tout le monde. Symbole de cette confusion : Maurice Robert. Après avoir été o fficier du SDECE, puis chargé de mission auprès du P-DG d’Elf, il est nommé ambas - sadeur de France au Gabon en 1979. L’élection de François Mitterrand en 1981 ne modifie en rien le système. Albin Chalandon, président d’Elf depuis 1977, est maintenu à son poste. Le nouveau directeur de la DGSE, Pierre Marion, a beau se plaindre de la concurrence d’Elf (!), ●●● La nouvelle grande enquête des auteurs de Série noire au Crédit Lyonnais. Elf : les chasses au trésor mercredi 5 avril à 20.45 Elf : une Afrique sous influence mercredi 12 avril à 20.45 Présenté par Alexandre Adler



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :