Arte Magazine n°15 4 avr 2020
Arte Magazine n°15 4 avr 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de 4 avr 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : Simone Signoret.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
ARTE MAG N°15. LE PROGRAMME DU 4 AU 10 AVRIL 2020 Chartes VI, empereur du Saint Empire romain gerfnaniquer instaure ta. Pragmatique Sanction, afin qu'une fel-urne puisse hériter des territoires de La maison des Habsbou 1717 Naissance de Marie-Thérèse. fille aînée de Charles VI à1741 (ELLe se fait couronner "roi" de Hongrie, puis reine de Bohème, Frédéric Il de Prusse conteste la Pragmatique Sanction début de la guerre de succession d'Autriche Minisérie Marie-Thérèse d’Autriche (1-4) Lire pages 21-22 7/7 8 1748 La signature du traité d'Aix-la-Chapelle met fin à ta guerre de succession d'Autriche 1756 Début de La guerre de Sept Ans qui oppose Maiie-Thérése d'Autrkhe k et Louis XV de France aux royaumes de Grande-Bretagne et de Prusse Mercredi 8 avril et jeudi 9 à 20.55 Marie-Thérèse La première dame de fer Alors qu’une série retrace son destin hors du commun, les dates clés du règne de Marie-Thérèse d’Autriche, femme de pouvoir, cheffe de guerre, ultrabigote et grande amoureuse. 1765 Mort de François Étienne 1770_. Mariagede Marie-Antoinette avec te futur Louis XVI, une alliance stratégique échafaudée par Marie-Thérèse 1780 Mort de Marie-Thérèse d'Autriche 1736 Marie-The épouse son grand amour, François Etienne de Lorraine, grand-duc de Toscane 1740 Mort de Charles VI. Marie-Thérèse prend à 23 ans ta tête de L'arc niduché d'Autriche - 1745 Le titre d'empereur échoit à François Étienne, qui devient Françoisr, mais'Laisse sa femme gouverner Le Saint Empire romain germanique — 1755 Naissance de Marie-Antoinette, avant-dernière des seize enfants de Marie-Therese et de François Etienne - 1763 Fin de la guerre de Sept Ans. Le fils aîné de Marie-Therèse devient empereur du Saint Empire romain germanique. Mais sa mère exerce en réalité le pouvoir - 1779 Le traité de Teschen met fin à ta guerre entre l'Autriche et la Prusse WIEN MUSEUM KARLSPLATZ
LES FILMS D’ICI Entre fluidité de la pensée de Freud et dérive onirique des images, David Teboul compose un beau portrait intime du père de la psychanalyse. Entretien. L’esprit du moi Lundi 6 avril à 22.35 Documentaire Sigmund Freud, un juif sans Dieu Lire page 17 30/3 4/6 David Teboul Pourquoi avoir choisi de réaliser un film sur Freud ? David Teboul  : J’ai porté ce projet pendant de longues années. Je voulais faire un film avec Freud plutôt que sur lui, qu’on entende sa voix à travers sa correspondance, laquelle fait le lien entre l’homme et le penseur qui a révolutionné le champ des idées. Il y a chez Freud une mise à l’épreuve de la pensée. En homme de l’interprétation, il se remet sans cesse en question. En s’appuyant sur son intimité – entièrement contenue dans ses lettres si on les lit avec attention –, le film raconte sa vie et l’évolution de sa pensée, en donnant à voir le contexte dans lequel elle est née. Il explore son rapport au père, à la figure de Moïse, et sa relation, belle et intense, avec sa fille Anna, héritière désignée et future gardienne du temple, qui a l’âge de la psychanalyse. Qu’avez-vous appris sur lui ? J’ai découvert un père de famille et un homme empreint d’une grande humanité – Freud était sensible à ses proches et aux petits soucis du quotidien. J’ai été frappé par son attachement profond à la judéité, alors que non-croyant, ce libre-penseur cosmopolite avait renoncé à la tradition. C’est d’ailleurs pour éviter que la psychanalyse soit considérée comme «une science juive» qu’il a fait appel à CarlGustav Jung. En lisant ses lettres, j’ai été ému aussi par un homme habité d’une grande tendresse, aux amitiés masculines fusionnelles qui l’ont souvent déçu, parce qu’il en attendait beaucoup. À la fin de sa vie, il a d’ailleurs préféré la compagnie des femmes, qui le protégeaient davantage. Mais sa grande obsession demeurait la psychanalyse, l’inventer et l’imposer  : toutes ses amitiés sont liées à l’histoire du mouvement psychanalytique. Vous avez réuni une prodigieuse somme d’archives... De la bibliothèque du Congrès à Washington à des fonds d’archives en Autriche, cette collecte a exigé un énorme travail. J’ai essayé de pratiquer la libre association, comme en psychanalyse. Le documentaire fonctionne avec des bribes de correspondance et des images qui n’ont pas toujours à voir avec la psychanalyse. Afin d’entrer dans la pensée de Freud, le spectateur est immergé dans son temps à travers son regard et ses mots. Tout le film repose sur la notion de «transfert». Comment avez-vous choisi les voix des comédiens qui font vivre les textes du film ? Mathieu Almaric compose un Freud plutôt jeune, alors que Denis Podalydès porte les rares passages de narration. Pour la cérébrale Anna, Isabelle Huppert s’est imposée. Catherine Deneuve, elle, a retrouvé Marie Bonaparte qu’elle avait déjà interprétée dans Princesse Marie, un film de Benoit Jacquot pour ARTE. Quant à Jeanne Balibar, j’ai pensé à elle pour l’intellectuelle et fantasque Lou Andreas- Salomé, que Freud aimait beaucoup. Propos recueillis par Sylvie Dauvillier ARTE MAG N°15. LE PROGRAMME DU 4 AU 10 AVRIL 2020 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :