Arte Magazine n°14 28 mar 2020
Arte Magazine n°14 28 mar 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de 28 mar 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : histoire du trafic de drogue.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
lundi 30 mars ARTE MAG N°14. LE PROGRAMME DU 28 MARS AU 3 AVRIL 2020 16 20.55 Cinéma Arizona Junior Le kidnapping d’un bébé par un jeune escroc incompétent sème la panique en Arizona. Farce loufoque et cavalcade déjantée  : le deuxième film, désopilant, des frères Coen, avec Nicolas Cage et Holly Hunter en têtes de gondole. C’est une question d’envergure. Il ne braque ni les banques ni les convoyeurs de fonds, seulement les petits supermarchés et les épiceries de nuit. Mais H.I. McDunnough est un si piètre voleur qu’il finit toujours par réintégrer la cellule qui lui est réservée dans la prison de Tempe, en Arizona. Il commence d’ailleurs à y prendre goût  : il y a remarqué Edwina, une jeune policière qui ne semble pas insensible à ses charmes. Quelques incarcérations plus tard, le couple antinomique s’installe ensemble. Mais la jeune femme déprime  : elle ne peut avoir d’enfant malgré son désir de maternité. Les deux tourtereaux apprennent la naissance de quintuplés chez un riche commerçant local. Un enfant en moins dans le lot, cela ne devrait pas poser de problème, se convainquent H.I. et Edwina, qui vont dans le même mouvement s’improviser kidnappeurs et jeunes parents... 1987 TWENTIETH CENTURY FOX FILM CORPORATION À TOUTE BERZINGUE C’est un film rempli jusqu’à ras bord d’ingrédients euphorisants et complètement secoués. Pour leur deuxième long métrage, les frères Coen prennent le contre-pied du précédent, Sang pour sang, un polar beaucoup plus sombre. Passant de la fantaisie débridée à l’absurdité délirante, en empruntant au burlesque et en le truffant de références pop et cinématographiques, ils mettent en images un cartoon trépidant, dans lequel John Goodman, Nicolas Cage et Holly Hunter s’en donnent à cœur joie. Au fil de scènes devenues cultes, on croise (en vitesse accélérée) les ombres de Tex Avery, Mad Max, Chaplin, Sergio Leone ou Evil Dead, dans un joyeux foutoir foutraque. Ce remède absolu à la sinistrose annonce l’inventivité et le sens de la dérision de certaines œuvres futures du duo (Fargo, notamment), mais aucune d’elles ne cherchera à égaler le côté déjanté de ce pastiche de haute volée. (Raising Arizona) Film de Joel Coen (États-Unis, 1987, 1h30mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Ethan et Joel Coen Avec  : Nicolas Cage (H.I. McDunnough), Holly Hunter (Edwina), John Goodman (Gale), Trey Wilson (Nathan Arizona Senior), William Forsythe (Evelle), T.J. Kuhn (Nathan Junior), Frances McDormand (Dot), Randall «Tex» Cobb (Leonard Smalls) - Production  : 20th Century Fox
1986 BLACK SNAKE INC. 22.25 Cinéma Printemps du polar Down by Law Sinuant entre la noirceur de Nicholas Ray et le burlesque de Buster Keaton, Jim Jarmusch capte l’échappée douce-amère de trois marginaux évadés d’un pénitencier de Louisiane. Jack, un petit proxénète, et Zack, un disc-jockey, partagent la même cellule dans une prison de Louisiane et se détestent cordialement. Les y rejoint Roberto, un émigré italien loufoque, qui parvient à les réconcilier. Tous trois s’évadent ensemble et, traqués par la police, se perdent dans le bayou... LA CARPE ET LE LAPIN Tourné juste après Stranger than Paradise et sélectionné à Cannes en 1986, Down by Law confirme le talent de Jim Jarmusch, qui rend ici hommage à l’un de ses maîtres, Nicholas Ray  : le noir et blanc évoque l’atmosphère des Amants de la nuit ou de La maison dans l’ombre, tandis que la fuite du trio dans le bayou rappelle La forêt interdite. Mais s’il affirme fièrement cette filiation, Jarmusch se démarque du simple exercice de style et de la tentation maniériste  : le film marque la rencontre entre un humour européen et l’imagerie américaine. Grâce à Roberto Benigni, une dimension burlesque vient s’ajouter au film noir, notamment par l’intrusion d’un comique langagier (l’Italien invente une autre langue, mélange d’expressions idiomatiques et d’échappées poétiques). Dérivant, dans sa seconde partie, vers un univers entre onirisme et non-sens, Down by Law apparaît ainsi comme une ode à un autre cinéaste admiré, Buster Keaton. Film de Jim Jarmusch (États-Unis/Allemagne, 1986, 1h42mn, noir et blanc, VOSTF) - Scénario  : Jim Jarmusch Avec  : Tom Waits (Zack), John Lurie (Jack), Roberto Benigni (Roberto), Nicoletta Braschi (Nicoletta), Ellen Barkin (Laurette) - Production  : Black Snake, Grokenberger Film Produktion, Island Pictures (R. du 18/2/1996) 5/4 I 0.10 Cinéma Shiraz Un jeune potier assiste impuissant à l’enlèvement de la femme qu’il aime par des trafiquants d’esclaves. Tourné en Inde au milieu des années 1920, un mélodrame flamboyant diffusé en version restaurée. En Inde, au XVII e siècle. Après avoir échappé aux brigands qui ont attaqué la caravane dans laquelle elle voyageait avec sa mère, une petite princesse est recueillie par un modeste potier. Ne sachant rien de sa lignée, Selima grandit auprès de Shiraz, le fils de son bienfaiteur. Lorsqu'elle est enlevée par un trafiquant d’esclaves, Shiraz ne peut se résoudre à perdre celle dont il est amoureux. Il la suit jusqu’au palais du prince Khurram, qui l’a achetée... NOUVELLE PARTITION Installé en Inde au milieu des années 1920, le Munichois Franz Osten s’est lancé dans la réalisation de longs métrages de fiction après s’être consacré aux reportages d’actualité. Inspiré par l’histoire du Taj Mahal, que fit ériger l’empereur moghol Shah Jahan en mémoire de son grand amour, le cinéaste a tourné ce film muet en décors naturels avec des comédiens indiens. Présenté dans une version restaurée, Shiraz est accompagné par une nouvelle partition musicale composée par Anoushka Shankar, la fille du musicien Ravi Shankar. Un flamboyant mélodrame mêlant action, envolées romantiques et scènes à portée ethnographique. Film muet de Franz Osten (Allemagne/Royaume-Uni/Inde, 1928, 1h42mn, noir et blanc) - Scénario  : W. A. Burton, d’après la pièce éponyme de Niranjan Pal Avec  : Himansu Rai (Shiraz), Enakshi Rama Rau (Selima), Seeta Devi (Dalia), Charu Roy (le prince Khurram), Maya Devi (Kulsam), Profulla Kumar (Kasim) Production  : UFA, Himansu Rai Film, British Instructional Films - Version restaurée TRIGON-FILM lundi 30 mars ARTE MAG N°14. LE PROGRAMME DU 28 MARS AU 3 AVRIL 2020 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :