Arte Magazine n°12 18 mar 2000
Arte Magazine n°12 18 mar 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de 18 mar 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : Escroquerie à la russe, l'affaire MMM.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
v en d re d i24 mars 19.00 racks Magazine musical 19.45 ARTE Info’émission d’actualité de la rédaction d’ARTE 20.15 Reportage Le chant des sirènes Réalisation : Roberto Lugones 20.45 Fiction La voleuse de Saint-Lubin Téléfilm de Claire Devers 22.00 Scénarios sur la drogue (r) ugstore, de Marion Vernoux 22.05 (PDC : 21.55) Grand format Junkies Documentaire de Trond Kvist 23.35 (PDC : 23.25) Cinéma Happy Hour Film de SteveBuscemi 01.05 (PDC : 00.55) Le dessous des cartes (r) 01.15 (PDC : 01.05) La route des épices (r) Documentaire de John Lawton 02.45 La fiancée (r) Court métrage de Julien Cunillera 03.00 Fin des programmes es horaires correspondentux codes PDC, 19.00 Tracks Magazine musical Rédaction en chef : David Combe, Jean-Marc Barbieux (France, 2000-43mn) Coproduction : La Sept ARTE, Program 33 LASEPTARTE ● No respect : au sport en salle A u j o urd’hui, on veut nous faire cro i re que courir sur un tapis roulant et pédaler avec un vélo d’appartement est bon pour notre santé. Tr a c k s milite contre le sport en salle. ● Tribal : les Éléphants Les Éléphants (à cause de la couleur grisée des motos Zundappqui pullulent dans la région), c’est l’anti-Paris-Dakar : on n’y gagne rien, et il n’y a pas de télévision pour couvrir l’événement. Pourtant, chaque année en février, depuis 1938, dans une vallée proche de la fron t i è re tchécoslovaque, 30 000 motards venus d’Europe part i ci p en t à cette course. Tr a c k s a fait les 2 647 kilom è t res de l’épopée en side-car. ● D ream : Jean-Michel Jarre ● Vibration : food art De Natacha Lesueur avec ses chaussettes en sucre d’orge à Vik Muniz et ses tableaux en chocolat, les meilleures recettes des artistes du food art. ● Backstage : Paranda La paranda, c’est la musique des enfants des esclaves marrons et des Indiens Arawaks du Belize. Révélation des E u rockéennes de Belfort, le groupe Paranda accueille Tr a c k s sur les plages du Belize. Transmise de génération en génération, la paranda n’avait encore jamais été enregistrée. ● F u t u re : pro f i l i n g A u j o urd’hui, les concepteurs de grandes s urfaces vont chercher dans le cerv e a u des consommateurs les plans de leurs magasins. Ce marketing new style, c’est le profiling : tout est organisé pour vous pousser à acheter ! ● Live : Everything but the girl Dix-huit ans après leur début et avec un nouvel album, ce groupe culte de la scène rock indé anglaise monte sur scène pour un subtil cocktail électro - a c ou s t i que. 20.15 Reportage. Le chant des sirènes Réalisation : Roberto Lugones (2000-26mn) ARTE G.E.I.E. On l’a longtemps pris pour une sirène. Le lamantin est en réalité un gros mammifère marin, lent et un peu sourd. En Floride, sa survie est menacée par le lobby des constructeurs de bateaux et des promoteurs immobiliers. Trois mois après la découverte du Nouveau Monde, un rapport signale : « Nous avons aperçu trois sirènes… Elles n’étaient pas aussi belles qu’on les dépeint, mais elles ont un visage humain. » Avec l’Amérique, Christophe Colombvenait de découvrir le lamantin, plus communément appelé « vache des mers ». Ce gros mammifère marin passe le plus clair de son temps à b router les algues. Attachant, inoffensif et docile, il cohabite sans problème avec l’homme, et c’est sans doute son grand tort. Bien que protégé, notamment le long des côtes de Floride, l’animal est aujourd’hui en voie d’extinction. C’est que la Floride est le paradis des touristes et des bateaux à m o t e ur. Or le lamantin est lent et un peu s o urd… Du coup, il se fait régulière me n t déchiqueter par les hélices des hors-bord. Mais la véritable guerre est financière. La protection des lamantins ne fait pas bon ménage avec le business. Plus l’animal est protégé, moins les promoteurs peuvent c on s t ru i re de marinas. Constructeurs de bateaux et promoteurs immobiliers ont donc constitué un lobby très puissant pour que les lamantins soient rayés de la liste des espèces à protéger.
20.45 La voleuse de Saint-Lubin Françoise a volé 1 500 F de viande pour nourrir ses enfants. Faut-il la juger ? C l ai re Devers réalise une fable bouleversante sur la précarité et le fonctionnement de la justice. Avec Dominique Blanc, extraord i n ai re, et Denis Podalydès. Téléfilm de Claire Devers Dans la collection « Gauche/Droite » (France, 1999-1h11 m n) Scénario : Claire Devers et et Jean-Louis Benoît Avec : Dominique Blanc (Françoise Barnier), Denis Podalydès (son avocat), Michèle Goddet (le juge Davray), Chantal Neuwirth (l’assistante sociale) Serpentine Teyssier (le substitut stagiaire), Yves Ve r h o e v en (l’inspecteur), Gérard Giroudon (M. Brun) Photographie : Hélène Louvart Son : Laurent Poirier Montage : Jacques Comets Musique : Béatrice T h i r i et Coordination de la production : Zaïda Ghorab-Vo l t a Coproduction : La Sept ARTE, Agat Films & Cie L AS E P TARTE Un soir, avant les fêtes, Françoise Barnier est arrêtée par le vigile d’un grand magasin. Elle a volé pour 1 500 F de viande dans tro i s s u p ermarchés. Comme l’une des enseignes a porté plainte, Françoise doît comparaître au tribunal. Elle élève seule ses deux filles, elle travaille à temps partiel, elle n’a jamais volé : son avocat commis d’office est très confiant… Le devoir de désobéissance « Qu’est-ce qu’être un hors-la-loi aujourd’hui ? Quel re g ard la société pose-t-elle sur un hors-la-loi ? Que sont des re g ards de droi t e ou de gauche sur la justice ? C’est de là que je suis partie. Très vite s’est imposée à moi l’idée d’un petit délit. Aussi anonyme que possible. Pour éviter l’acte criminel qui est t rop souvent singulier. Pour sortir de la question individuelle et pouvoir interroger le rapport collectif à la justice, à travers un geste presque sans visage, très banal : un ‘vol à la tire’. M’est alors revenu à l’esprit ce fait divers dont les journaux avaient re n du compte. Moins pour ce que les comment ai res ont pu en faire à l’époque – une sort e de drame social à la Zola – que parce qu’il c on c ernait une personne très ord i n ai re, et représentative d’une masse considérable de gens qui vivent à l’intérieur du droit sur un seuil de précarité très instable, très diff i ci l e à tenir. C’est le personnage de Françoise : rien ne la prédispose à sortir de l’anonymat, mais sa situation peut la faire basculer hors du droit à tout moment. Elle fait tout pour re s- ter dans la norme. Mais son cas montre qu’à l’intérieur du droit il y a de l’injustice. (…) C’est l’un des problèmes majeurs de la justice aujourd’hui : quand poursuit-on ? Et quand ne poursuit-on pas ? Les parquet s doivent faire preuve de pragmatisme dans le choix des contentieux, mais ce n’est pas toujours le cas. Pour réparer ces écarts, il y a des juges en pre m i è re ligne des déséquil i b res sociaux, qui savent tenir compte à la fois de l’individu et de l’intérêt général. Ce sont les juges des flagrants délits. Je suis allée observer leur travail avant le film. Le problème, dans le cas de Françoise, n’est pas le vol. Si elle avait volé des pâtes, il n’y aurait pas eu de poursuite. Le pro b l è me, c’est ce que l’on mange. Vouloir manger des protéines renvoie sans doute la société à un d é s é qui l i b re trop fort. C’est le signe des é c arts de richesse, des inégalités dispro p o r- tionnées et qu’il faudrait donc réduire. Pour ● ● ● Françoise (Dominique Blanc) : « J’aurais payé toute la viande que j’ai volé avec un chèque en bois, je ne me serais pas retrouvée au tribunal ? » Son avocat (Denis Podalydès) : « Non, certainement pas. La main, Madame Barnier, vous n’auriez jamais dû voler avec la main. » La collection « Gauche/Droite » Le politique aujourd’hui, vu par le téléfilm de genre



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :