Arte Magazine n°12 14 mar 2020
Arte Magazine n°12 14 mar 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de 14 mar 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : Copenhague Connection.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
jeudi 19 mars ARTE MAG N°12. LE PROGRAMME DU 14 AU 20 MARS 2020 22 5.00 M DIDO Baloise Session 2019 Concert 6.10 M XENIUS Le métro  : dans les entrailles de la ville Magazine 6.35 EM VOX POP Magazine 7.10 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 LM GEO REPORTAGE Jenny, docteur chauve-souris Reportage 8.00 LMEM DANS LE SILLAGE DES REQUINS Les coulisses d’un tournage Série documentaire 8.45 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 L R DUEL POUR LA MAISON-BLANCHE Les grandes campagnes électorales Documentaire 11.10 EM ESPÈCES ISOLÉES DES BALÉARES Documentaire 11.55 LR UNE TAUPE DE LA STASI À LA NSA L’insoupçonnable sergent Carney Documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 R ARTE REGARDS Le paysan 2.0 Reportage 13.35 M DANS LA GUEULE DU LOUP Téléfilm 15.35 EM MALAWI – BOUDDHA EN AFRIQUE Documentaire 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission 17.10 R XENIUS Les pouvoirs du parfum Magazine 17.45 ER LA ROUTE DE LA SOIE ET AUTRES MERVEILLES Tabriz, capitale des marchands Série documentaire 18.15 R LE VENTRE D’HELSINKI La vieille halle du marché Série documentaire 18.55 LR LE VENTRE DE FLORENCE Mercato Centrale Série documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.52 E TU MOURRAS MOINS BÊTE Corbeaux voyageurs Série d’animation 20.55 E DOS AU MUR (1-3) Série 23.50 L DR RESPIRE Téléfilm 1.25 L R UN AMOUR VIOLENT Documentaire-fiction 2.55 LEM TERRES DE CINÉMA Sur les traces de Harry Potter Série documentaire 3.40 EM À LA RENCONTRE DES PEUPLES DES MERS Bangladesh, les Jailla – À l’épreuve des vagues Série documentaire 4.05 M ARTE REGARDS Reportage Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Disponible en replay Vidéo à la demande Multidiffusion Rediffusion Versions linguistiques disponibles Disponibilité en ligne Date de disponibilité Date de fin de replay en avant-première TRIER MOERK 20.55 Série Dos au mur (1-3) À Copenhague, les flux du blanchiment d’argent vont relier un flic insomniaque, une banquière frustrée et un jeune caïd. Une série policière danoise noire, haletante et emplie d’humanité, concoctée par le coscénariste de Borgen. Épisode 1 De retour à Copenhague après deux ans en Espagne, Nicky gère les affaires de Marco, un narcotrafiquant qui veille à son anonymat. Alors que les affaires de Nicky prennent de l’ampleur, il apprend que son fils de 5 ans, Milas, qu’il n’a pas vu depuis deux ans, a été placé. Alf, policier de la brigade financière, intègre l’unité spéciale Norrebro, spécialisée dans la lutte contre le trafic de drogue, mais parvient difficilement à y faire sa place. Ce jeune homme nerveux et idéaliste a échappé de peu à un meurtre et lutte depuis contre l’insomnie. Il entretient une liaison frustrante avec Isa, une collègue mariée, dont il est très amoureux mais qu’il voit peu. Après la découverte dans une cave de huit cadavres, Storm, son supérieur, lui confie la responsabilité de l’enquête. Il s’agit de Roms, qui ont servi de prête-nom pour endosser la responsabilité de sociétés qui blanchissent de l’argent à l’étranger. Épisode 2 Doublée par Nete, une collègue plus jeune, Anna n’a pas obtenu le poste de directrice d’agence qu’elle convoitait après des années de bons et loyaux services dans la banque. Quand son mari lui apprend qu’il risque de déposer le bilan à cause d’un fournisseur en difficulté financière, elle balaie ses propres scrupules et se sert de ses compétences pour le tirer de ce mauvais pas. Le nom de Marco est cité dans l’affaire de la cave. Nicky tente de mener de front ses affaires et les démarches entreprises pour récupérer la garde de son fils. Épisode 3 Alf et sa brigade d’intervention pistent Marco mais l’enquête piétine, ce qui met Alf en rage et crée des tensions au sein de l’équipe. Nicky rend visite à son fils. Anna s’enhardit et propose ses services de consultante dans la sphère du crime organisé. Elle contacte Nicky et tous deux entament une fructueuse collaboration. FAUSSES FACTURES ET VRAIS TUEURS Alf, flic brillant et sans concessions, voudrait éradiquer le trafic de drogue en
s’attaquant à ses barons. Mais son enquête ne le mène qu’à des arrestations mineures, celles-ci ne faisant que dynamiser une économie parallèle profondément imbriquée dans la société. En état de stress posttraumatique, sous pression au travail et malheureux en amour, il finira par recourir lui-même à des stupéfiants pour tenir le coup. Poursuivant ses études au sein de la meilleure école de commerce danoise, le jeune Nicky, lui, applique avec professionnalisme les règles du néolibéralisme au trafic de cannabis. Délaissée par son mari, traitée avec condescendance par son boss, Anna s’offre une crise de « milieu de vie » en s’infiltrant avec brio dans les failles du système, et récoltera sa dose d’émotions fortes. Inspiré du scandale causé par HSBC, condamnée pour avoir ripoliné les revenus des cartels de la drogue, le script de Dos au mur s’est aussi nourri de l’actualité récente  : blanchiment d’argent impliquant des banques danoises, fusillades entre gangs en plein Copenhague… À travers Alf, Anna et Nicky, trois personnages finement écrits et magistralement interprétés, cette série sans temps morts, nourrie de la pulsation et de la violence urbaines, créée par Jeppe Gjervig Gram, l’un des scénaristes de Borgen, plonge avec réalisme dans une société malade, qui pressure ses troupes et les pousse à la faute. Des failles à tous les niveaux de responsabilité facilitent la lessive de l’argent sale. Naviguant entre fausses factures et vrais tueurs, Dos au mur, qui vient d’obtenir trois Danish Robert Awards, l’équivalent des César danois, bascule habilement de l’univers policé des cols blancs à la brutalité du crime organisé, ce qui contribue à son pouvoir addictif. Mais c’est aussi à travers ses trois personnages et de nombreux rôles secondaires marquants qu’elle émeut et laisse planer une lueur d’espoir. Car si la fraude organisée se nourrit d’erreurs humaines, la vulnérabilité des protagonistes fait aussi dérailler la machine à blanchir le cash, comme lorsque Nicky est bouleversé en retrouvant son fils. Lire page 6 Meilleurs série télévisée, actrice (Maria Rich), second rôle (Jacob Hauberg Lohmann), Danish Robert Awards 2020 (Bedrag) Série de Jeppe Gjervig Gram (Danemark, 2019, 10x58mn, VF/VOSTF) - Réalisation  : Soren Balle - Scénario  : Jeppe Gjervig Gram, Jenny Lund Madsen, Adam August - Avec  : Thomas Hwan (Alf), Esben Smed(Nicky), Maria Rich (Anna), Marie Askehave (Isa), Marijana Jankovic (Stine), Jacob Hauberg Lohmann(Soren), Olaf Johannessen (Storm), Mia Jexen (Nete), Dulfi Al-Jabouri (Lala) Production  : Profile Pictures 12/3 31/5 Une série à suivre chaque jeudi à 20.55, du 19 mars au 2 avril. SENATOR FILM KÖLN/WOLFGANG ENNENBACH 23.50 Fiction Respiret Une jeune Grecque immigrée en Allemagne prend la fuite après la disparition de la petite fille qu’elle garde. Un drame social au féminin, mené à une cadence digne d’un polar. Elena aime Kostas mais elle est résolue à quitter Athènes et sa précarité. Puisque son fiancé se refuse à la suivre, elle part s’installer seule à Francfort. Là, après avoir dû abandonner son travail de barmaid pour cause de grossesse, elle parvient, malgré son inexpérience, à se faire engager comme nounou par un couple bobo assez peu chaleureux. Alors que les médecins lui préconisent du repos, elle passe des journées stressantes à jongler entre la petite Lotte et les tâches ménagères, sans contenter pour autant Tessa, la mère de l’enfant. Un soir, celle-ci, visiblement à bout, lui hurle dessus. Le lendemain, elle s’excuse et les deux femmes se rapprochent. Mais peu après, Elena doit subir un examen d’urgence. Elle ne réussit pas à contacter Tessa et décide d’y aller en emmenant Lotte. Elle la laisse un instant dans sa poussette, mais quand elle revient, la fillette a disparu. Paniquée, Elena prend la fuite... CHOIX DÉCHIRANTS Vu alternativement du point de vue de Tessa et de celui d’Elena, Respire raconte sur un rythme haletant le drame de deux femmes acculées à des choix déchirants entre vie familiale et vie professionnelle. Tout devrait les rapprocher mais l’écart entre leurs conditions et un sombre enchaînement de circonstances va conduire l’une à traquer impitoyablement l’autre. Le film orchestre habilement une série de confrontations entre hommes et femmes, entre perdants et gagnants de la mondialisation  : une Grèce au système public en lambeaux qui survit au quotidien et une Allemagne plus aisée et protectrice. Une fiction à l’intrigue ancrée dans la réalité sociale, servie par d’excellents acteurs, notamment Jördis Triebel (Tessa), particulièrement convaincante. (Ein Atem) Téléfilm de Christian Zübert (Allemagne/Grèce, 2015, 1h30mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Christian Zübert, Ipek Zübert Avec  : Jördis Triebel (Tessa), Benjamin Sadler (Jan), Chara Mata Giannatou (Elena), Apostolos Totsikas (Kostas), Lucie et Marie Horlacher (Lotte) - Coproduction  : ARTE/BR, Senator Film, View Master Productions, Arri Media, BVG Filmproduktion (R. du 16/6/2017) 25/3 jeudi 19 mars ARTE MAG N°12. LE PROGRAMME DU 14 AU 20 MARS 2020 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :