Arte Magazine n°11 11 mar 2000
Arte Magazine n°11 11 mar 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de 11 mar 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : mes nuits avec Mitterrand.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
d i m a n c h e12 mars 19.00 Maestro illes Apap joue Mozart e Concerto n°3 pour violon Réalisation : Bruno Monsaingeon 19.45 ARTE Info’émission d’actualité e la rédaction d’ARTE 20.15 Les ailes du dragon (25) Série animée de Bernard Deyriès t Roger Héroux 5. Huang le Grêle Chargé d’acheminer un cheval e course, St-Clair est attaqué ar un avion mystérieux… 20.40-00.50 Thema outes les saveurs du monde Les épices 20.40 Film Les épices de la passion ilm d’Alfonso Arau 22.35 La route des épices Documentaire de John Lawton 00.05 (PDC : 00.00) Question de goût’usage des épices en Europe Documentaire d’Edith Gerhards 00.50 (PDC : 00.45) Metropolis (r) Magazine culturel 01.50 Les derniers Vénitiens Documentaire de Sorin Dragol Allemagne, 1998-52mn) WDR Un regard esthétique et personnel r la cité historique et ses habitants. 03.00 Fin des programmes es horaires correspondentux codes PDC, auf indication contraire. 19.00 Maestro Gilles Apap joue Mozart Le Concerto n°3 pour violon Réalisation : Bruno Monsaingeon (1999-43mn) Coproduction : La Sept ARTE, Idéale Audience LASEPTARTE Hommage à Yehudi Menuhin Gilles Apap joue Mozart dimanche 12 mars À la recherche de Schubert dimanches 19 et 26 mars En partenariat avec Yehudi Menuhin aurait dû diriger ce concert avec, en soliste, Gilles Apap. Mais il meurt le 12 mars 1999 à Berlin, quelques jours avant le tournage. En accord avec les différents partenaires, le concert est maintenu et enregistré le 28 mars 1999 au Corum de Montpellier. L’œ u v re est le C on c erto n°3 pour violon et orc h e s t re en sol majeur K. 216 de W. A. M o z art ; l’orc h e s t re, le Sinfonia Varsovia, est celui avec lequel Yehudi Menuhin jouait depuis 1984, en tant que soliste puis en tant que chef. À Montpellier, Gilles Apap dirige et interprète la partie de soliste. Les musiciens l’entourent, très proches, comme dans une œuvre de musique de chambre. Lors de la cadence, ils le suivent dans sa course improvisée autour du monde : le thème de Mozart traverse l’Amérique, l’Irlande, la Roumanie, l’Inde, pour enfin ret rouver la partition. Applaudissements chaleureux du public, suivis d’une nouvelle i m provisation de Gilles Apap : il re pre n d son violon, seul, assis sur le bord de la scène, et entame une gigue irlandaise. Passion Menuhin, l’album d’une vie Un livre de Bruno Monsaingeon coédité par ARTE Éditions et les Éditions Textuel (à paraître le 9 mars 2000). NDR 20.40-00.50 Les épices furent longtemp une denrée rare et précieuse, réservée aux riches et aux puissants En partie à l’origine de la découverte de l’Amérique, elles nous ont rapprochés d’autre s cuisines… et donc d’autre s c u l t u res. Voici comment se pimenter la vie, l’amour et la géographie. 20.40 Film Les épices de la passion (Como agua para chocolate) Film d’Alfonso Arau (Mexique, 1992-1h54mn) - VF Scénario : Laura Esquival, d’après son roman Avec : Lumi Cavazos (Tita), Marco Leonardi (Pedro), Regina Tome (Mama Elena), Yareli Arizmendi (Rosaura), MarioL. Martinez (John Brown) Photographie : SteveBernstein, Emmanuel Lubezki Production : Aura Films International La puissance magique des plats de Tita va entretenir l’amour de Pedropendant plus de vingt-cinq ans. Tita communie avec son amant à travers des plats épicés… Une fable qui dénonce l’oppression des femmes et le poids des traditions avec une ironie mordante. 1910 : la révolution conduite par Pancho Villa bat son plein. Pedroet Tita s’aiment d’un amour passionné, mais la mère de Ti t a,
Toutes les saveurs du monde Les épices la tyrannique Mama Elena, leur interdit de se m a r i er. En effet, la tradition exige que la plus jeune fille s’occupe de sa mère. Pour pouvoir rester auprès de celle qu’il aime, Pedroaccepte d’épouser Rosaura, la sœur aînée. Dès lors, Tita communie avec le corps de son amant à travers la confection de mets r a ffinés et part i c u l i è rement épicés… 22.35 La route des épices Documentaire de John Lawton (Allemagne, 1999-1h26mn) En collaboration avec l’Unesco Aux XV e et XVI e siècles, les épices valent de l’or. Les souverains européens se livrent une bataille sans merci pour en maîtriser la route. Ce documentaire nous entraîne dans un périple qui va des îles Moluques jusqu’à l’Afrique et au bassin méditerranéen en passant par les côtes de la Chine et de l’Inde. C’est en effet le parcours que suivaient les épices avant d’arriver sur les tables des riches Européens. Ces denrées (clous de girofle, cannelle, noix de muscade, safran…) étaient si précieuses qu’elles se payaient en or. Les princes de la À la découverte de la route des épices, des îles Moluques au bassin méditerranéen en passant par les côtes de la Chine et de l’Inde. De l’art de cultiver et de bien utiliser les aromates. Renaissance dépensaient des fort une s pour les faire venir d’Extrême-Orient. Pas étonnant, donc, que les souverains européens aient tout mis en œuvre pour se re n d re maîtres du commerce des épices. On arma de coûteuses expéditions. Les explorateurs sillonnèrent mers et océans à la recherche d’un passage vers l’Inde et les îles. Le but était d’éviter la voie terre s t re, longue, pénible et de surcroît contrôlée par les Arabes. On sait que c’est au cours de l’un de ces voyages que Christophe Colombdécouvrit par hasard l’Amérique. D’a u t res expéditions (hollandaises, port u- gaises, espagnoles, plus tard anglaises) p arv i n rent finalement jusqu’en Inde et en Indonésie. Les vestiges de cette colonisation occidentale sont encore visibles aujourd’hui, mais on trouve aussi trace d’autre s civilisations, chinoise et arabe notamment. Ainsi, les ports qui jalonnaient la route des épices devinrent-ils des lieux d’échange, non seulement de marchandises, mais aussi d’idées, de cultures et de religions. 00.05 Question de goût L’usage des épices en Europe Documentaire d’Edith Gerhards (Allemagne, 2000-42mn) Comment les aromates forment-ils notre goût ? Un voyage singulier, gastronomique et savoureux à travers l’Europe. Moins piquantes que les épices d’Asie ou d’Orient, les plantes aromatiques de nos contrées n’en re n f orcent pas moins la saveur des plats. P artir à la découverte du thym, de la marjolaine, de la m ou t arde, du raifort, de l’ail ou de l’aneth, c’est aussi traverser de superbes régions, des Alpes au Pays basque en passant par la Provence et, en Allemagne, le massif du Harz ou la Franconie.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :