Arte Magazine n°11 11 mar 2000
Arte Magazine n°11 11 mar 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de 11 mar 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : mes nuits avec Mitterrand.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
v en d re d i17 mars 19.00 racks Magazine musical 19.45 ARTE Info’émission d’actualité e la rédaction d’ARTE 20.15 Reportage Les dents du fleuve Réalisation : François de Roubaix 20.45 Fiction ontaine et Tonton éléfilm de Tonie Marshall Dans la collection « Gauche/Droite » 21.40 Grand format Derrière la forêt Hayri et Mehmet, paysans musiciens Documentaire de Gulya Mirzoeva 22.55 Cinéma La danse du vent ilm de Rajan Khosa 00.20 Le dessous des cartes (r) 00.30 Petites (r) éléfilm de Noémie Lvovsky 02.00 Une banque pour les pauvres (r) Documentaire de Mark Aardenburg 03.00 Fin des programmes es horaires correspondentux codes PDC, auf indication contraire. 19.00 Tracks Magazine musical Rédaction en chef : David Combe, Jean-Marc Barbieux (France, 2000-43mn) Coproduction : La Sept ARTE, Program 33 LA SEPTARTE ● No Respect : au message « Just Do It ! », « Deviens ce que tu es ! » … : Tracks dit non à la philosophie en baskets. ● Tribal : Ski Bums Anglais, allemands, français ou suédois, les c l o c h ards des neiges survivent dans les stations de ski huppées en mettant leurs m ai g res moyens en commun. Pour eux, tout est bon pour réaliser leur rêve de glisse. ● Dream : Earth, Wind and Fire Du premier enre g i s t rement pour le film Sweet Sweetback’s Baadasssss Song (raconté par Melvin Van Peebles en personne) aux remixes de l’an 2000, retour sur la saga funk EWF. ● Vibration : Vidéo Shows D’Elvis Presley ressuscité à la danse contemporaine, la vidéo monte sur scène aux côtés des artistes en chair et en os. ● Backstage : Techno Underground Tr a c k s remonte aux racines underg round du mouvement techno avec ses acteurs histor i qu es. ● Future : Cool Hunters Les fabricants de vêtements de sport et les agences de stylisme engagent des jeunes de la rue pour leur indiquer les nouvelles tendances : ces « chasseurs de mode », ou cool hunters, ont le même âge que ceux qu’ils étudient. Tracks enquête à New York. ● Clip : Quannum ● Live : Richard Bona Après avoir travaillé avec Paul Simon ou Manu Dibango, le bassiste camero un ai s R i c h ard Bona sort son premier album, Scenes from My Life (Columbia). Il sera en tournée en France en mars 2000. 20.15 Reportage Les dents du fleuve Réalisation : François de Roubaix (2000-26mn) Coproduction : ARTE, RLTV News ARTE G.E.I.E. Crocodilus porosus : derrière ce nom savant, le plus grand crocodile du monde. Un monstre de huit mètres de long, pouvant peser jusqu’à deux tonnes, qui hante les rivages australiens… Il y a quelques années, ce crocodile de mer était menacé. Depuis, grâce aux mesure s de protection, il s’est multiplié et hante les rivages de Darwin, dans le nord de l’Australie. Or, ce charmant reptile a l’habitude de quitter la mer et de remonter le fleuve Adelaïde pour pondre ses œufs. Aujourd’hui, les crocodiles n’hésitent plus à venir jusque dans les faubourgs de la ville pour se nourr ir. Terreur bien compréhensible chez les habitants, qui n’osent plus se baigner dans les affluents de l’Adélaïde. Ces derniers mois, une douzaine de témér ai res ont payé de leur vie quelques moments de fraîcheur. Alors, la population g ronde, le braconnage augmente et les battues sauvages se multiplient. Conscientes du phénomène, les autorités ont constitué des brigades de rangers chargées de surveiller les mouvements des c rocodiles. Et les chercheurs tentent de changer les habitudes ancestrales des crocodiles, de les faire pondre ailleurs... pour sauver l’espèce. Ils reviennent et ils ont faim
20.45 Tontaine et Tonton Deux quadras dépressifs tentent de séduire une étudiante pulpeuse… et obsédée par Mitterrand. Tonie Marshall (Vénus Beauté) signe une comédie hilarante et sexy, e m p ortée par la délicieuse Emmanuelle Devos. Téléfilm de Tonie Marshall Dans la collection « Gauche/Droite » (France, 1999-55mn) Scénario et dialogues : Tonie Marshall Avec : Emmanuelle Devos (Justine), Patrick Pineau (Alexandre), Éric Petitjean (Joseph), Paul Minthe (l’homme au portable), Quentin Ogier (Mike), Chloé Mons (Sonia), avec la participation amicale de Brigitte Catillon, Caroline Chaniolleau et Hélène Fillières Assistante de réalisation : Lorraine Groleau Collaboration au scénario : Michel Alexandre Photographie : Gérard de Battista Son : Jean-Jacques Ferran, Gérard Lamps Montage : Jacques Comets Décors : Emmanuel de Chauvigny Costumes : Corinne Le Flem Musique : Vincent Malone Coordination de la production : Zaïda Ghorab-Vo l t a Coproduction : Agat Films & Cie (Gilles Sandoz), Unité de programmes Fictions La Sept ARTE (Pierre Chevalier) LASEPTARTE A l e x a n d re et Joseph, deux vieux copains qu a d r a g é n ai res, se ret rouvent par hasard à la Bastille. Leurs vies professionnelles et affectives ne vont pas fort. Survient Justine, une jeune femme généreusement dotée par la nature. Une brève filature, et la pulpeuse étudiante à Sciences-Po les invite à dîner chez elle. Mais voilà que Justine, qui prép a re une thèse sur Mitterrand, récite des passages entiers de poèmes et de discours mitterrandiens dans son appart e- ment transformé en mausolée à la gloire du défunt président. La nuit de cohabitation va être longue… L’important, c’est la chose Qui aurait cru qu’un jour, la simple vue d’un labrador noir ou d’une écharpe rouge nous ferait autant jubiler ? Comédie politique, Tontaine et Ton t on a le bon goût d’être aussi, et surtout, une comédie sexuelle. La caméra complice de Tonie Marshall souligne sans vergogne la fixation masculine sur les gros lolos et autres ron de u r s aimables d’Emmanuelle Devos, laquelle s’ingénie à enfiler des tenues plus aff o- lantes les unes que les autres. Du coup, l’enjeu du film se déplace : vont-ils parvenir à la… ? Non… Oui… Encore raté ! Cette mitterrandienne est une allumeuse : elle se laisse désirer, tripoter, embrasser, et se d é robe à chaque fois au profit de son président chéri. Pourquoi ? Hasardons une explication scabreuse : tout comme François Mitterrand en son temps, Justine incarne ici la France. Et elle est masochiste (cf. la J u s t i ne de Sade). Tontaine et Ton t on peut donc se résumer au passage d’une France maso, et fascinée par Mitterrand, à l’arrivée d’une Sonia sadique, amoure u s e de Jospin. Nous voilà beaux. Lire l’entretien avec Tonie Marshall pages suivantes. « Si elle continue à réciter du Mitterrand, je vais finir comme toi : dépressif et impuissant. » (Alexandre à Joseph) « Mitterrand, c’est le père que j’aurais dû avoir. En tout cas, c’est avec lui que j’ai fait mon Œdipe. » (Justine)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :