Arte Magazine n°10 4 mar 2000
Arte Magazine n°10 4 mar 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de 4 mar 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : mondialisation, la contre-attaque des citoyens.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
d i m a n c h e5 mars 19.00 Maestro Lorin Maazel dirige Strauss Le Concerto pour violon Réalisation : Hugo Käch 19.45 ARTE Info’émission d’actualité e la rédaction d’ARTE 20.15 Les ailes du dragon (24) Série animée en 26 épisodes 4. Opération M-G10 20.40-00.35 Thema Nous, les femmes 20.40 Petites éléfilm de Noémie Lvovsky 22.10’objet du désir Et Dieu créa l’homme Documentaire e Simone Bergmann23.10 Objectif : femme Faut-il vraiment être mère ? Documentaire de Kirsten Esch 23.45 Être femme, toujours Le temps de la ménopause Documentaire de Stine Korst 00.35 Metropolis (r) 01.35 Ray Charles en concert (r) Documentaire musical e Karin Kittel 02.30 Rouen, cinq minutes d’arrêt Court métrage d’Ingrid Gogny vec Karin Viard et Sergi Lopez Rediffusion du 14 septembre 998) 03.00 Fin des programmes es horaires correspondentux codes PDC, auf indication contraire. 19.00 Maestro Lorin Maazel dirige Strauss Le Concerto pour violon Avec Ingolf Turban (violon) L’Orchestre symphonique de la Radio bavaroise Réalisation : Hugo Käch (Allemagne, 1999-44mn) ARD/BR Lorin Maazel dirige l’Orchestre symphonique de la Radio bavaroise dans le Concerto pour violon de Richard Strauss, avec le violoniste allemand Ingolf Turban en soliste. Un concert enregistré dans le cadre prestigieux du Herkulessaal de l’ancienne résidence royale à Munich. Écrit en 1881-1882 par le jeune Richard Strauss, alors âgé d’à peine dix-sept ans, le C on c erto pour violon en ré mineur (op. 8) a été applaudi dès sa création en 1882 à Vienne par Benno Wa l t er, dédicataire de l’œ u v re. Rappelons que cette pre m i è re, selon la tradition de l’époque, faisait découvrir la partie du soliste accompagnée par une transcription de la partie orc h e s t r a l e, jouée par Strauss lui-même au piano. En effet, Strauss ne jouissant pas encore d’une notoriété suffisante (l’accompagnement orchestral était alors réservé aux œuvres de compositeurs de renom), la véritable création du Concerto n’eut lieu qu’en 1890. Le concert de ce soir a été enregistré en juin 1999, dans le cadre prestigieux du Herkulessaal, l’ancienne salle du trône de la Résidence royale, principal auditorium de Munich de 1953 à 1985. Ex-enfant prodige, Lorin Maazel a dirigé les plus grandes phalanges du monde, ainsi que les bandes son du Don Giovanni de Joseph Losey et de l’Otello de Franco Zeffirelli. 20.15 Les ailes du dragon (24) Série animée en 26 épisodes Réalisation : Bernard Deyriès et Roger Héroux (France/Canada, 1999-24mn) Scénario : Claude Moliterni, Patrice Serres, Patrick Galliano, Robert Geoffrion Musique : André Lambert Coproduction : In Fine Films, PRH St-Clair, France 3, en association avec ARTE ARTE G.E.I.E. Dans la Chine des années 20 livrée au chaos et aux trafiquants, deux aviateurs tentent de monter une compagnie aérienne. Une grande série animée pleine de mystère et d’aventures, tous les dimanches à 20.15. 24. Opération M-G10 Le commandant Quéaux révèle à St-Clair qu’une arme nouvelle, une mitrailleuse très p erf ormante, va leur être livrée. Il doit aller l’essayer à la base navale française. Au même moment, Nugget demande à St-Clair de les emmener, Alvaro et elle, en t o urnée de chant à la base. Pendant leur court séjour, la fameuse mitrailleuse disparaît... Une belle réalisation française qui mêle l’animation traditionnelle et les images de synthèse.
ZDF 20.40 Petites Téléfilm de Noémie Lvovsky (France, 1998-1h28mn) Scénario : Florence Seyvos, Noémie Lvovsky Avec : Ingrid Molinier (Inès), Julie-Marie Parmentier (Stella), Camille Rousselet (Marion), Magalie Woch (Émilie), Jean-Luc Bideau (le père d’Émilie), Valeria Bruni-Tedeschi (la mère d’Émilie), Luis Rego (le père d’Inès), Marina Tomé (la mère d’Inès) Photographie : Agnès Godard, Bertrand Chatry Costumes : Dorothé Guiraud Montage : Michel Klochendler Musique : Suzy Quatro, The Sweet, Christophe, Patrick Juvet Coproduction : La Sept ARTE, Arena Films (Rediffusion du 12 juin 1998) Diffusion en 16/9 20.40-00.35 Nous, les femmes En l’an 2000, qu’attend-on des femmes et, surtout, qu’attendent-elles d’elles-mêmes ? Que veut dire « être une femme » aujourd’hui ? De la puberté à la ménopause, en passant par le désir et la maternité, des femmes témoignent en toute singularité. Années 70 : quatre copines vivent leur préadolescence dans tous ses excès. Une fiction irrésistible de drôlerie, de justesse et de vivacité, signée Noémie Lvovsky. Émilie, Stella, Inès et Marion : quatre adolescentes dans un collège français des années 70. Chacune profite du groupe pour échapper à ses doutes, à son environ n e- ment. Leurs questions, leurs découvert e s sont ponctuées d’épisodes cocasses ou tragiques : la dépression de la mère d’Émilie, le vol d’un squelette de fœtus, les blagues... Un jour, les quatre amies se choisissent chacune un « bibi », un fiancé idéal, élu parmi les « grands » de première... 400% filles Elles sont folles comme on sait l’être à cet âge. Entières, excessives, brûlant de désirs innommables et d’angoisses re f ou l é es. Authentiques vierges folles, les quatre h é roïnes de Noémie Lvovsky abusent du r i re, du chagrin et des couleurs pop. Elles ont des excuses : leurs parents – Va l e r i a L’amitié, les garçons, les fous rires et les grosses peurs… Un film joyeusement pop servi par quatre actrices inoubliables : Ingrid Molinier (Inès), Julie-Marie Parmentier (Stella), Camille Rousselet (Marion) et Magalie Woch (Émilie). Bruni-Tedeschi ou Luis Rego – sont gravement atteints. Et comment grandir d’une façon équilibrée quand tout – névroses familiales, frères énervants, poitrine naissante – contrarie votre sérénité ? Av e c P et i t e s, Noémie Lvovsky ajoute une esthétique résolument singulière aux passages obligés de la fiction adolescente : contre le naturalisme, elle choisit l’excès (des corps et des couleurs) et porte son film à ébullition, dans un tourbillon de drôlerie et de justesse. Le tout sur des musiques hystériquement appro pr i é e s (Suzy Quatro, The Sweet), au diapason de la vitalité impressionnante des jeunes interprètes. Ce sont elles, surtout, qui fascinent et séduisent... On voudrait, par-delà l’écran et les années, leur tendre une main adulte et rassurante – qu’elles nous re n v err ai en t c ertainement en pleine poire. P et i t e s e s t grand. Noémie Lvovsky a intégré 20 minutes de Petites dans son film sorti en 1999, La vie ne me fait pas peur.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :