Arte Magazine n°10 4 mar 2000
Arte Magazine n°10 4 mar 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de 4 mar 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : mondialisation, la contre-attaque des citoyens.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
19.00 Archimède Magazine scientifique 19.45 ARTE Info’émission d’actualité e la rédaction d’ARTE 20.15 360 ° Le reportage GEO Les chasseurs de trésors (2) 2. Fous de météorites Réalisation : Mary Crisp 20.45 La vie en face Mutilations rituelles Des Africaines contre l’excision Documentaire de Dagmar Brendecke et Anke Müller-Belecke 21.45-00.55 Thema Rollermania 21.45 Rolling Documentaire de Peter Entell 23.15 t’s All Good Documentaire de David Hoffman 00.55 Niki de Saint-Phalle Qui de nous deux est le monstre ? Documentaire de Peter Schamoni Rediffusion du 29 avril 1998) 02.30 Le galo bleu Court métrage de Sylvie Ayme Rediffusion du 20 juillet 1998) 03.00 Fin des programmes es horaires correspondentux codes PDC, auf indication contraire. m ard i 7 mars 19.00 Archimède Magazine scientifique européen de Philippe Boulanger, Hervé Guérin, Jean-Jacques Henry, Jonas Rosales et Hervé This (France, 2000-43mn) Coproduction : La Sept ARTE, Ex Nihilo, Aune Productions, avec la collaboration du CNRS Images Média/FEMIS LASEPTARTE ● Voir : poisson Une extraord i n ai re plongée au cœur de la matière vivante. Cette semaine : un poisson exotique comme vous ne l’avez jamais vu. ● P ourquoi : ce que mangent les arbre s Jeanne, 8 ans, se demande comment se nourrissent les feuilles d’un arbre. Un pédagogue lui répond. ● Expérience : traces L’équipe d’Arc h i m è de suit depuis 1995 l’évolution du site paléontologique le plus i m p ortant d’Europe, à Crayssac. Aujourd’hui, les paléontologues se trouvent c on f rontés à un problème d’interprétation d’une piste fossile. Ils mettent en place une expérimentation à la Ferme des cro c o d i l e s de Pierrelatte pour vérifier leurs hypothèses. Il s’agit de calculer la vitesse théorique de l’animal d’après sa piste et de la comparer avec sa vitesse réelle. ● Sciences animées : moment cinétique Comment reconnaître un œuf dur d’un œuf frais sans le casser ? ● Application : chute du boxeur Pour compre n d re pourquoi un boxeur tombe, il faut commencer par savoir comment il tient debout... Des spécialistes de l’é qui l i b re et des neurologues testent les capacités d’un boxeur à conserver son équilibre dans différentes conditions. ● Livre : Traité des couleurs Claude Gudin, docteur en biologie végétale, vous conseille la lecture du Traité des couleurs de Goethe. 20.15 Les chasseurs de trésors (2) ARTE G.E.I.E. Qu’est-ce qui fait courir les chasseurs de trésors ? En quête de galions enfouis, de pierres précieuses, de tombes antiques ou de météorites, leurs motivations diff è r en t, mais tous partagent le même désir d’aventure. Quatre reportages à suivre dans 360 ° - Le reportage GEO, à 20.15, jusqu’à jeudi. 2. Fous de météorites Réalisation : Mary Crisp (Grande-Bretagne, 1999-26mn) 360 ° - Le reportage GEO Les uns sont collectionneurs, les autres chercheurs. Tous sont chasseurs de parcelles d’univers. Les collectionneurs de météorites sillonnent les déserts. Ses amis l’appellent « Meteorite Man ». Enfant, il voulait devenir astronaute et e x p l o rer l’univers et les planètes. Son rêve ne s’est pas tout à fait réalisé. Pourtant, Bob Haag a réussi, sans quitter la Terre, à voyager dans le cosmos : il collectionne les météorites, qu’il cherche dans le désert d’Arizona. Ces blocs de pierre venus des galaxies lointaines n’ont supporté le climat de notre planète que dans les régions de grande sécheresse. Mais, même là, ils ne sont pas si faciles à repérer. C’est pourquoi les collectionneurs de météorites sillonnent les étendues désertiques équipés de détecteurs de métaux. Ils s’échangent leurs t rouvailles, les vendent parfois. Très souvent, aussi, ils les mettent à la disposition de scientifiques qui s’y intéressent de très près, car elles recèlent nombre d’informa- tions sur les autres planètes. Mary Crisp a suivi les uns et les autres dans leur quête fascinée de ces parcelles d’univers.
20.45 Mutilations rituelles Des Africaines contre l’excision Chaque année, dans le monde, deux millions de jeunes filles sont excisées. Dans les familles africaines où se déroulent ces rites ancestraux, sexualité et excision sont encore taboues. L’immigration, et le choc des cultures qu’elle entraîne, ébranle les coutumes. Surgissent alors des remises en question au sein même des communautés concern é es. Documentaire de Dagmar Brendecke et Anke Müller-Belecke (Allemagne, 1999-57mn) Production : Cine Impuls Berlin pour NDR, SWR, en collaboration avec ARTE ARD/NDR Dix femmes d’origine africaine, vivant actuellement en France ou en Allemagne, racontent leur expérience de l’excision. C ertaines ont souff ert dans leur chair et souffrent encore aujourd’hui de cette amputation totale ou partielle du clitoris ou des petites lèvres. D’autres, heureuses d’avoir échappé à ce qu’elles considèrent comme une mutilation, mènent la lutte au sein d’association comme le Groupe pour l’abolition des mutilations sexuelles. Parler leur est difficile, tant le poids de la communauté et des traditions est écrasant. Il leur faut briser à la fois le tabou et les diverses c royances qui justifient l’excision : tantôt le clitoris est considéré comme vénéneux pour l’homme, tantôt prévaut l’idée qu’il atteindrait la taille d’un pénis si on ne le coupait pas. Souvent, l’excision apparaît enfin comme un moyen de s’assurer la fidélité d’une épouse… Une fête sanglante Ce documentaire souligne le problème que pose pour ces femmes le conflit entre coutume et modernité. Renoncer à cette tradition, c’est pour une femme africaine se placer en marge d’une communauté sans laquelle il est difficile de trouver sa place : « Suis-je normale ? » se demande Hélène, Kenyane non excisée. C’est aussi, pour les petites filles, refuser de vivre ce qu’on leur présente comme la plus grande fête de leur Excisées dans leur plus tendre enfance, des femmes africaines qui vivent depuis lors avec cette souffrance irréparable sortent du silence pour mener un combat contre la tradition. vie ; un rite de passage qui fera d’elles des femmes. De là, le doute et les nombreuses i n t errogations qui assaillent les femmes hostiles à l’excision. Des associations, pour la plupart animées par des Africaines, a p p ortent à ces femmes en butte au clan familial une écoute et un conseil indispensable face à leur isolement. De plus en plus de voix s’élèvent, tant africaines qu’européennes, pour dénoncer ce qui, en France notamment, tombe désormais sous le coup du code pénal. Toutefois, ces femmes refusent de passer pour des victimes, et veulent avant tout mener une lutte positive. « L’excision prive la femme d’un droit élémentaire, le droit au plaisir sexuel. Sans compter les conséquences indirectes : l’homme pense qu’il n’est pas à la hauteur et a recours à la boisson ou à la drogue pour prolonger l’acte sexuel. » (Un homme)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :