Arte Magazine n°1 28 déc 2019
Arte Magazine n°1 28 déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de 28 déc 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : bonne année folle !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
vendredi 3 janvier ARTE MAG N°1. LE PROGRAMME DU 28 DÉCEMBRE 2019 AU 3 JANVIER 2020 7.10 a ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 9.25 a R LE FLEUVE BRAHMAPOUTRE, DE L’HIMALAYA AU GOLFE DU BENGALE Tibet, de la source aux gorges ; Inde, des gorges aux plaines ; Bangladesh, des plaines vers l’océan Série documentaire M 13.30 a AILLEURS EN EUROPE lâ M gi 24 5.00 M QUINCY JONES SYMPHONIQUE Concert 6.15 EM MONGOLIE, RÉFUGIÉS CLIMATIQUES ET BOOM CHAMANIQUE Documentaire 7.20 LEM GEO REPORTAGE Les cloches, tout un art en Italie Reportage 8.05 EM PACIFIQUE Un océan vorace Série documentaire 8.50 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 11.55 M UN RÊVE D’ÎLES La Crète à vélo Série documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 R ARTE REGARDS Les glaneurs de déchets en Roumanie Reportage 13.35 LMDEM 8 FEMMES Film 15.25 EM SOPHIA LOREN Une destinée particulière Documentaire 16.30 ER INVITATION AU VOYAGE Émission R u M 17.40 AU CŒUR DES VILLAGES ALPINS Trois médecins de campagne pour La Grave Série documentaire 18.10 M LES RAPACES, MAÎTRES DES AIRS Documentaire 18.55 a E AU ROYAUME DU FAUCON PÈLERIN Seefeld, le joyau naturel du Tyrol Documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 a 28 MINUTES Magazine 20.52 a ER TOUT EST VRAI (OU PRESQUE) Bruce Lee Série d’animation M=I 20.55 LA COMPLAINTE DE MACKIE Film 23.05 LR a MAX RAABE ET LE PALAST ORCHESTER Une nuit à Berlin Concert 23.50 LR a DANS LA FIÈVRE DES ANNÉES 20 Le Berlin de Tucholsky Documentaire 0.40 LM CONTES DE LA VIRGINITÉ Documentaire 2.15 M DES HOMMES, DES VRAIS Documentaire 3.45 M AUX CONFINS DU MONDE Sri Lanka Série documentaire 4.15 M ARTE REGARDS Reportage Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Disponible en replay Vidéo à la demande Date de disponibilité en avant-première Multidiffusion Rediffusion Disponibilité en ligne Versions linguistiques disponibles Date de fin de replay SWR/WILD BUNCH GERMANY 20.55 Fiction Bienvenue dans les années 20 ! La complainte de Mackie Dans le Berlin frénétique des Années folles, Bertolt Brecht (Lars Eidinger) bataille pour garder la maîtrise d’un film tiré de son Opéra de quat’sous. Une comédie musicale enlevée, librement inspirée de faits réels. Berlin, 31 août 1928. Au Theater am Schiffbauerdamm (futur siège du Berliner Ensemble), la première de Die Dreigroschenoper, nouvelle comédie musicale de Bertolt Brecht et Kurt Weill, remporte, contre toute attente, un véritable triomphe. Dans les mois qui suivent, les refrains iconoclastes en sont repris dans tous les cabarets de la ville. Les auteurs et acteurs, devenus de véritables stars – autour du chef de bande Brecht, son épouse, l’actrice Helene Weigel, sa maîtresse Elisabeth Hauptmann, sans laquelle l’adaptation d’une œuvre anglaise du XVIII e siècle, The Beggar’s Opera, n’aurait pas été possible, les chanteuses Carola Neher et Lotte Lenya, ainsi que Kurt Weill, marié à cette dernière –, sont approchés par un producteur, Seymour Nebenzahl, qui souhaite porter à l’écran le succès du moment. Brecht, qui tient l’industrie naissante du cinéma pour un divertissement au service du grand capital, destiné à abêtir les masses, accepte néanmoins, espérant imposer un scénario plus révolutionnaire encore que son œuvre scénique. Un conflit s’ouvre avec le studio, qu’il porte sur la place publique par voie de presse, puis en justice... FOLLE MODERNITÉ L’opéra de quat’sous a bien été porté à l’écran en 1931 par Georg Wilhelm Pabst, simultanément en France et en Allemagne, avec des distributions différentes, mais dans une version désavouée par Brecht à l’issue d’un procès perdu. Grand connaisseur de ce dernier, Joachim A. Lang ressuscite sur un rythme trépidant un
combat artistique que le nazisme allait bientôt balayer, en l’entrecoupant de séquences chantées et dansées représentant le film dont aurait rêvé le dramaturge. Cette Complainte fait ainsi résonner la verve et la beauté d’une œuvre qu’on ne se lasse jamais de redécouvrir, comme la folle modernité de l’époque frénétique qui l’a vue naître, il y a presque cent ans. Une réussite garantie notamment par l’excellence du casting, dans le jeu comme au chant, et la jubilation manifeste de Lars Eidinger (star de la Schaubüne devenu star tout court) à camper, avec la distanciation de rigueur, l’intraitable monument national allemand. Lire page 6 (Mackie Messer/Brechts DreiGroschenfilm) Film de Joachim A. Lang (Allemagne/Belgique, 2018, 2h04mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Joachim A. Lang, d’après L’opéra de quat’sous, de Bertolt Brecht et Kurt Weill - Avec  : Lars Eidinger (Bertolt Brecht), Tobias Moretti (Macheath), Hannah Herzsprung (Carola Neher/Polly), Joachim Król (Peachum), Claudia Michelsen (Mrs Peachum), Britta Hammelstein (Lotte Lenya/Jenny), Robert Stadlober (Kurt Weill), Christian Redl (Tiger Brown), Godehard Giese (Seymour Nebenzahl), Peri Baumeister (Elisabeth Hauptmann), Meike Droste (Helene Weigel) - Coproduction  : ARTE/SWR, Zeitsprung Pictures GmbH, Velvet Films 1/2/2020 23.05 Bienvenue dans les années 20 ! Max Raabe et le Palast Orchester Une nuit à Berlin Le chanteur berlinois offre un retour élégant et malicieux aux mélodies de l’entre-deux-guerres. C’est dans la capitale allemande que Max Raabe et son Palast Orchester ont débuté il y a un peu plus de vingt-cinq ans. Acclamé dans le monde entier, le chanteur berlinois interprète avec légèreté et charisme des mélodies des années 1920 et 1930. À travers ces rythmes entraînants et ces paroles brassant poésie, ironie et ambiguïtés érotiques, on assiste à la renaissance du « Swinging Berlin » de l’entre-deux-guerres. Viennent s’y ajouter des chansons que Max Raabe a composées avec Annette Humpe et Christoph Israel. 23.50 Bienvenue dans les années 20 ! Dans la fièvre des années 20 Le Berlin de Tucholsky C-FILMS DEUTSCHLAND/GERRIT GRONAU/SANDRA MÜLLER MARCUS HÖHN Entre archives foisonnantes et reconstitutions, ce premier épisode d’une série sur les Années folles nous plonge dans un Berlin en effervescence, à travers le regard d’une de ses plus flamboyantes figures  : Kurt Tucholsky. À peine relevée de la Première Guerre mondiale, l’Europe se grise de la paix retrouvée au rythme effréné des Années folles. Son cœur bat à Berlin, capitale débordant de vitalité de la timide République de Weimar, qui succède à l’Empire allemand déchu. Un carrefour des avant-gardes où fleurissent cabarets et music-halls, temples de nouvelles icônes scandaleuses, mais où, dès janvier 1919, sont assassinés Rosa Luxemburg et KarlLiebknecht. Tout à la fois journaliste au magazine culturel Weltbühne et auteur de chansons libertines, Kurt Tucholsky, fils d’une famille juive aisée, navigue en virtuose entre ces mondes, dandy poète la nuit, socialiste et antimilitariste le jour. Concert (Allemagne, 2014, 43mn) Réalisation  : Daniel Lwowski (R. du 7/12/2014) 27/12 2/3/2020 CITÉ STAR DES ARTS Entre extraits de ses œuvres, archives – Berlin s’aime et se filme – et scènes reconstituées, c’est à travers le regard et la plume acérée de Tucholsky que ce docufiction jubilatoire revisite une époque d’intense bouillonnement culturel. Expressionnisme, dadaïsme, nouvelle objectivité  : la capitale allemande joue la métropole star des arts du XX e siècle, quand le Nosferatu de Murnau s’échappe des studios Babelsberg et qu’Erwin Piscator, Max Reinhardt et Bertolt Brecht réinventent le théâtre. Fil rouge de ce voyage, Kurt Tucholsky compte aussi parmi les premiers à détecter, derrière le voile de l’insouciance, les signes des ténèbres à venir. Car si Joséphine Baker et sa Revue nègre échauffent les esprits, la crise de 1929 met un terme brutal à l’effervescence, précipitant l’Allemagne dans le chaos et ouvrant la voie aux nazis. Série documentaire (Allemagne, 2015, 3x52mn) - Réalisation  : Christoph Weinert - Production  : C-Films GmbH - (R. du 22/4/2015) 16/2/2020 vendredi 3 janvier ARTE MAG N°1. LE PROGRAMME DU 28 DÉCEMBRE 2019 AU 3 JANVIER 2020 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :