Arte Magazine n°1 2 jan 2021
Arte Magazine n°1 2 jan 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de 2 jan 2021

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : invitation au voyage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
mercredi 6 janvier ARTE MAG N°1. LE PROGRAMME DU 2 AU 8 JANVIER 2021 7.00 a 9.25 L MER 13.00 a R 16.30 E 17.15 17.45 ER 18.15 a R 18.55 a ER 20.05 a 20.52 a ER 23.55 =I 1.20 ER CI= Sous-titrage pour sourds g'M Multidiffusion et malentendants R Rediffusion Audiovision pour aveugles gl et malvoyants a Disponible en replay IMUMMI 15:=1 Zn Vidéo à la demande 20 5.00 M DANIEL HOPE INTERPRÈTE MAX RICHTER Concert 6.05 EM XENIUS Le dark Web  : commerce illégal et liberté politique Magazine 6.35 EM VOYAGE AUX AMÉRIQUES Brésil, la « Pororoca », mascaret du fleuve Amazone Série documentaire ARTE JOURNAL JUNIOR 7.10 M GEO REPORTAGE Chartres, l’art du vitrail Reportage 7.55 EM LAPINS ET LIÈVRES La fabuleuse histoire des grandes oreilles Documentaire 8.40 EM INVITATION AU VOYAGE Émission CHAMBORD Le château, le roi et l’architecte Documentaire 11.10 M VIVALDI – LE GÉNIE DES « QUATRE SAISONS » Documentaire 12.05 M LA RIVIÈRE VLTAVA L’eau sauvage de Bohême Documentaire 12.50 ARTE JOURNAL ARTE REGARDS La mendicité, un marché bien organisé ? Reportage 13.35 M IVANHOÉ Film (VF) 15.45 LEM LE FAUCON CRÉCERELLE Un rapace dans la ville Documentaire u Date de disponibilité u INVITATION AU VOYAGE Émission XENIUS Comment éviter l’effondrement des ponts ? Magazine HABITER LE MONDE Népal, Lo Manthang, sur le toit du monde Série documentaire LE FLEUVE BRAHMAPOUTRE, DE L’HIMALAYA AU GOLFE DU BENGALE Bangladesh, des plaines vers l’océan Série documentaire SUR LES CONTREFORTS DE L’HIMALAYA La terre nourricière Série documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 28 MINUTES Magazine SILEX AND THE CITY Blanche-Neige et les sept singes Série d’animation 20.55 LDER LA PISCINE Film 22.55 a E ALAIN DELON, L’OMBRE AU TABLEAU Documentaire FIN DU MONDE Film MYSTERY ROAD (1-3) Saison 1 Série 4.00 M ARTE REGARDS Résistants en exil – Vers un printemps thaïlandais ? Reportage Pour mieux profiter d’ARTE Versions linguistiques disponibles Disponibilité en ligne Date de fin de replay en avant-première 20.55 Cinéma Soirée Alain Delon La piscine Jalousie et faux-semblants troublent l’apparente quiétude d’un couple en villégiature. Dix ans après Christine, les retrouvailles de Romy Schneider et Alain Delon dans un drame à fleur de peau. Dans une somptueuse villa sur les hauteurs de Saint-Tropez, Jean-Paul et Marianne se désirent avec une passion intacte après deux ans de vie commune. Entre la piscine sans rides et la chambre étouffante, les vacances semblent ne jamais devoir s’achever et le temps s’écoule, immuable. Un jour, Marianne invite Harry, un ami de passage, qui débarque avec sa fille Pénélope. Leur arrivée rompt l’équilibre des jours écrasés de soleil, un climat pesant s’installe et, derrière une apparente entente cordiale, des dissensions apparaissent. Pénélope, qui a vite perçu l’intérêt qu’elle éveille chez Jean-Paul et l’inquiétude de Marianne, feint l’indifférence. Harry flirte ouvertement avec Marianne, qui fut autrefois sa maîtresse, et affiche son mépris pour Jean-Paul... SOUS LA SURFACE, LES REMOUS « Vaincre ses désirs plutôt que l’ordre du monde »  : paradoxalement, c’est Harry qui donne ce conseil à un Jean-Paul rongé par la jalousie. Harry le jouisseur, qui s’abandonne à ses élans sans états d’âme et raille la sobriété de son ami récemment sorti de l’alcoolisme. Dans sa bouche, cette formule tirée d’une maxime de Descartes sonne faux, et son hypocrisie n’abuse personne. Tout le monde affecte l’amitié, sauf Pénélope  : cette ambiance la répugne et elle refuse de jouer le rôle qui lui est dévolu. Les non-dits pourrissent une atmosphère déjà trouble tandis que gestes et regards laissent sourdre une tension croissante... Filmé en huis clos autour de la piscine, dont la surface calme est aussi trompeuse que la cordialité de façade, ce drame de la passion met en scène une mascarade dont l’issue ne peut qu’être fatale. Film de Jacques Deray (France, 1968, 1h55mn) Scénario  : Jacques Deray, Jean-Claude Carrière, Jean-Emmanuel Conil - Avec  : Alain Delon (Jean-Paul), Romy Schneider (Marianne), Maurice Ronet (Harry), Jane Birkin (Pénélope), Paul Crauchet (l’inspecteur Lévêque) - Production  : SNC, Tritone Cinematografica - (R. du 19/5/2013)
BETTMAN - GETTY IMAGES 22.55 Soirée Alain Delon Alain Delon, l’ombre au tableau KarlZéro et Daisy d’Errata passent au crible le mythe Delon, cherchant à comprendre pourquoi l’acteur d’exception a choisi, à un tournant de sa carrière, de se cacher derrière son propre rôle. Pourquoi Alain Delon, star mondiale hors catégorie, mais d’abord acteur exceptionnel passionnément attaché à son art, a-t-il choisi, il y a près d’un demi-siècle, de se figer dans un rôle, le sien, aussi spectaculaire à la ville qu’oubliable à l’écran ? À cette question frontale, ce nouveau portrait de la collection « L’ombre au tableau » (après Charles Trenet, Yves Montand et Claude François) répond par le mystère, maintes fois évoqué, d’une personnalité à jamais duelle. Si « Delon » est parvenu à incarner, en un temps remarquablement bref, un mythe, c’était aussi pour protéger « Alain », l’enfant terrible et malheureux qu’il n’aurait jamais cessé d’être. Gamin placé, engagé volontaire à 17 ans pour la guerre d’Indochine puis révoqué pour indiscipline, voyou de Marseille devenu gigolo à Paris, il est intronisé acteur par l’intermédiaire de quelques femmes inspirées, avant de voler, très vite et très loin, de ses propres ailes. De Christine (qui lui fait rencontrer Romy Schneider, en 1958) à Mr. Klein (qu’il produit lui-même, en 1976), cette réussite fulgurante, incandescente, sous l’égide notamment de ses trois « pères » de cinéma, René Clément, Luchino Visconti et Jean-Pierre Melville, précède une carrière en dents de scie, durant laquelle « Delon », qui se met lui-même en scène sans craindre de se caricaturer, affiche sa lassitude vis-à-vis de son art et du monde. HOMME À FAILLES KarlZéro et Daisy d’Errata tissent extraits de films, archives en partie inédites et confidences de proches recueillies en noir et blanc, façon studio Harcourt  : le cinéaste Patrice Leconte, avec qui il a tourné Une chance sur deux, le philosophe et réalisateur Bernard-Henri Lévy, qui l’a fait jouer (avec KarlZéro) dans son film Le jour et la nuit, les actrices Nicole Calfan et Véronique Jannot, rencontrées respectivement sur les plateaux de Borsalino et du Toubib, et l’ancien commissaire divisionnaire Charles Pellegrini. Leur portrait affectueux, mais sans complaisance, met ainsi à nu l’homme à failles derrière l’icône. Documentaire de KarlZéro et Daisy d’Errata (France, 2020, 59mn) - Dans la collection « L’ombre au tableau » Coproduction  : ARTE France, Troisième Œil Productions 30/12/2020 6/3/2021 I ARTE diffuse Mr. Klein le lundi 11 janvier à 20.55. ANKE NEUGEBAUER/GROWN UP FILMS/ZDF 23.55 Cinéma Fin du monde Dans un monde livré aux zombies, deux jeunes femmes s’échappent d’une communauté de survivants. Une étonnante dystopie écologiste. Un fléau a transformé les humains en zombies. Devenu un camp retranché cerclé de barbelés et de miradors, Weimar abrite un groupe d’hommes et de femmes épargnés par le virus. Des règles strictes régissent leur quotidien. Malgré l’interdiction de quitter la ville, Vivi et Eva, deux jeunes femmes, s’échappent le même jour sans se concerter. Elles espèrent rejoindre Iéna, où une autre communauté s’est installée... POSTAPOCALYPTIQUE Dans un monde où les menaces mortelles sont omniprésentes, quelle place reste-t-il pour la liberté ? Sur un scénario adapté de l’une de ses bandes dessinées par Olivia Vieweg, Carolina Hellsgard imagine un monde postapocalyptique empli de morts-vivants dans lequel tout ce qui faisait le sel de la vie d’avant n’a plus cours. Livrées à elles-mêmes, ses deux héroïnes, qui cachent chacune un oppressant secret, s’apprivoisent en même temps qu’elles redécouvrent une nature qui a repris ses droits. Rythmée par les compositions de Freya Arde, nommée aux Prix du film allemand, une fascinante dystopie au message écologiste. (Endzeit) Film de Carolina Hellsgard (Allemagne, 2018, 1h22mn, VOSTF) - Scénario  : Olivia Vieweg, d’après sa bande dessinée éponyme - Avec  : Gro Swantje Kohlhof (Vivi), Maja Lehrer (Eva), Trine Dyrholm (la jardinière) - Coproduction  : ARTE, Grown Up Films, Das Kleine Fernsehspiel/ZDF 5/1 4/2 I mercredi 6 janvier ARTE MAG N°1. LE PROGRAMME DU 2 AU 8 JANVIER 2021 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :