Art' Pi n°7H HS 2012
Art' Pi n°7H HS 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°7H de HS 2012

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Art'Sign

  • Format : (220 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 10,5 Mo

  • Dans ce numéro : tricentenaire de la naissance de l'abbé de l'Epée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Sommaire 1 2 02 Annonces Art'Pi ! Abonnez-vous, publiez vos événements, diffusez vos publicités... 04 QR, c'est quoi ? 05 Édito 08 L'abbé de l'Épée : de la légende au mythe Rien de plus étonnant que les fausses croyances qui entourent la vie de l’abbé de l’Épée ! 10 Devenus des Hommes grâce aux signes Malgré les préjugés, certaines œuvres ont contribué à montrer comment les signes rendent leur humanité aux sourds. 16 Signes de Rue Si l’abbé de l’Épée n’avait pas existé, comment seraient la culture et l’art Sourds aujourd’hui ? 18 Jean le Sourd de YannCantin, Céline Rames et Dano Une bande dessinée qui met en avant la communauté des sourds durant le siècle des Lumières. 22 Peintres et sculpteurs : une gloire oubliée Dans le passé, les sourds ont rivalisé d’égal à égal avec de grands artistes entendants. 28 Un sculpteur engagé Claude-André Deseine, artiste révolutionnaire. 30 Le Musée universel des sourds-muets Il fut un temps où de nombreux sourds produisaient des œuvres d'art, regroupées dans un lieu à la gloire du passé. 34 Des célébrités influencées par des sourds Des artistes célèbres ont construit leur carrière avec l'influence de sourds. 36 Galerie Les représentations artistiques de l'abbé de l'Épée. 40 La presse Silencieuse L'histoire de la presse Sourde. 44 Strip 46 Le personnage sourd au théâtre Tour à tour miraculé, ridiculisé ou valorisé, le personnage sourd apparaît sur scène depuis toujours. 52 Quand les sourds font leur cinéma L’évolution du rôle des sourds dans l’industrie cinématographique, et la manière dont ils sont représentés, sont intimement liées à l’histoire de la culture Sourde. 6 Art’Pi ! 3
56 Le film L'abbé de l'Épée de Michel Rouvière Zoom sur le premier film français réalisé par une équipe entièrement composée de sourds. 58 BD 59 Agenda Le calendrier des événements à ne pas manquer de septembre à décembre : une célébration de la culture Sourde ! L'abbé de l'Épée Qui est-ce ? Charles-Michel de l'Espée naît le 24 novembre 1712 à Versailles. Après des études de droit, il s'oriente vers l'église. Vers 1760, grâce à la rencontre de deux jumelles sourdes qui communiquent entre elles en Langue des Signes, il pense pouvoir instruire religieusement les sourds et leur apprendre à lire et à écrire. Il crée alors la première école gratuite permettant aux sourds de milieux défavorisés de recevoir une instruction. L’abbé de l’Épée instruisant les élèves Archives de l’INJS 60 Spectacle vivant Théâtre, contes, ateliers, lectures, festivals... 61 Audiovisuel Cinéma, vidéo, art visuel... 62 Art/Culture Architecture, Histoire, arts plastiques... et les banquets du tricentenaire 63 Multimédia À découvrir sur la toile 64 Édition Bandes dessinées, journaux, romans, rencontres... 66 Remerciements Légendes photos (à gauche) 1 Paul Choppin avec ses amis à côté de la statue de l'abbé de l'Épée. Amicale des anciens élèves de l'INJS de Paris. 2 Pièce de théâtre L’Abbé de l’Épée jouée par des sourds Amicale des anciens élèves de l’INJS de Paris 3 Tournage du film L'abbé de l’Épée de Michel Rouvière. Guy Bouchauveau derrière la caméra. Michel Rouvière 7 Art’Pi ! Plongeant dans l'inconnu, il met en place un langage de signes méthodiques spécialement conçu pour l’enseignement du français, à partir de certains gestes appris de ses élèves sourds et d’autres signes grammaticaux de son invention. Son enseignement n'est pas parfait mais il ouvre une voie, et son action se répercute au-delà des frontières (Europe, États-Unis, etc.). Émancipation des Sourds-Muets. Illustrateur sourd. Nom inconnu. Archives de l'INJS Il est le premier à baser son enseignement sur des gestes qui viennent des sourds eux-mêmes. En organisant des séances publics d'apprentissage, il montre au reste du monde que les sourds peuvent être instruits et considérés comme des Hommes, des citoyens, et que les signes peuvent être une langue. Il fait de l'instruction des sourds une vrai vocation, donnant tout ce qu'il a pour eux. Le fait qu'il ait regroupé des élèves sourds a favorisé la communication entre eux, ce qui a permis le développement et le perfectionnement de la Langue des Signes Française (LSF). L'abbé de l'Épée est mort le 23 décembre 1789, à Paris. En 1791, l'Assemblée Nationale l'a reconnu en décrétant que son nom serait inscrit comme bienfaiteur de l'humanité et que les sourds bénéficieraient des Droits de l'Homme. Deux ans après sa mort, l'école qu'il a créée est prise en charge par l'État et devient une institution. Il s'agit aujourd'hui de l'Institut National des Jeunes Sourds, situé rue Saint- Jacques, à Paris.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :