Art' Pi n°5 mai/jun 2012
Art' Pi n°5 mai/jun 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de mai/jun 2012

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Art'Sign

  • Format : (200 x 250) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,4 Mo

  • Dans ce numéro : interview Nicolas Cheucle.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10• Art’Pi ! • Avril-Mai 2012 Le fabuleux destin de... LE FABULEUX DESTIN DE... Artiste de cirque Nicolas Cheucle "La recherche sur le mouvement du corps, sur le rythme m'intéresse beaucoup." Sur le sol, dans les airs, avec une balle, un foulard ou simplement son regard, son corps, Nicolas nous envoûte et nous emmène dans son monde : celui du cirque et des nombreux arts qu’il recèle. Art’Pi ! a rencontré cet homme tout en mouvement sur sa terre d’adoption, à Toulouse. Quels arts de cirque pratiques-tu ? Je pratique différentes disciplines : jonglage avec des balles, des massues, des foulards, avec une grosse boule, en l'air, sur le sol... Je fais aussi du diabolo et un peu de barre de feu. Il y a huit ans, je faisais beaucoup de corde. Je m'entraîne à nouveau depuis quelques temps à la Grainerie, ou au Lido, deux chapiteaux de cirque à Toulouse. Tu fais beaucoup de choses différentes ! Le cirque, c'est ma passion. Les mains, le corps sont des outils formidables. On ne s'ennuie jamais, c'est une recherche perpétuelle. Jérôme Bourgeois Vanessa Ostalier Comment as-tu découvert cette passion ? Quand j'étais jeune, mon père m'a amené à un festival d'arts de rue. J’y ai découvert pour la première fois des jongleurs. J'étais très curieux, comme fasciné. Un mois plus tard, on a acheté un livre et des balles pour apprendre ensemble, avec mon père. Il a arrêté depuis. Moi, j’ai continué ! Qu'est-ce qui t'a donné envie de te lancer comme professionnel ? En 1998, je suis allé en Écosse, pour la Convention Européenne de Jonglerie. J'avais 18 ans. C'était énorme. Imagine un peu : des jongleurs de partout, des balles qui virevoltent, rebondissent, sur le sol, dans les airs. Tant de mouvements en un seul lieu. Une vraie magie visuelle ! Cette semaine m'a beaucoup apporté. C'est là que je me suis dit que je voulais apprendre, puis devenir professeur de jonglage. Comment as-tu appris ? Au lycée, je m'ennuyais. J'étais assis toute la journée, alors que j"aime bouger. Mon corps a besoin de bouger en permanence. J'ai arrêté le lycée vers 17, 18 ans. Pendant un an, j'ai posé ma candidature auprès d'écoles de cirque dans tout la France. Mais sans succès. En même temps, j'ai passé le BAFA pour être animateur, ainsi que le Brevet d’Initiateur des Arts du Cirque (BIAC). Puis, j'ai fait un stage de trois mois pour apprendre la voltige. J’ai fait d'autres stages, avec Alexandre del Perugia, qui m’a fortement encouragé à continuer. L’année suivante, j’ai réussi à entrer en formation à Lyon, pendant un an. Quelles disciplines as-tu étudiées ? J'apprenais de tout : acrobatie, saut, danse, musculation, clown... Tout !
Jérôme Bourgeois « Les mains, le corps sont des outils formidables. On ne s'ennuie jamais, c'est une recherche perpétuelle. « Avril-Mai 2012• Art’Pi ! • 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :