Art' Pi n°4 fév/mar 2012
Art' Pi n°4 fév/mar 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de fév/mar 2012

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Art'Sign

  • Format : (200 x 250) mm

  • Nombre de pages : 30

  • Taille du fichier PDF : 3,6 Mo

  • Dans ce numéro : je me sens artiste, pas artisan (Céline Hayat).

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Coup de cœur Le 27 octobre dernier, je me suis rendu a la première de The Hammer, à Hollywood. Le film était très attendu par la communauté Sourde américaine. En effet, il s'agit de l'histoire de Matt Hamill, dit » the Hammer » (» le Marteau »), le premier Sourd ayant remporté un championnat national universitaire de lutte. Matt est également célèbre auprès des entendants depuis sa participation à une téléréalité suivant des combattants d'UFC – Ultimate Fighting. The Hammer est un brillant exemple du renouveau des relations entre Hollywood et les Sourds. Il ne s'agit ni d'un film sur le » drame de la surdité », ni d'un film sur les Sourds ou pour les entendants - un reproche que l'on adresse souvent aux films » grand public ». C'est une aventure humaine, un film pour tous. Lorsque Sourds et entendants se sentent proches de Matt Hamill, des rires aux larmes, c'est pour un héros dépassant ses limites que le spectateur tressaille. L'écriture témoigne d'une compréhension fine du monde Sourd que les acteurs rendent à merveille. Par exemple, l'atmosphère du célèbre campus du Rochester Institute for Technology (RIT) est très bien restituée - il s'agit de l'un des trois principaux » campus Sourds » américains avec Gallaudet à Washington, et CSUN à Los Angeles. Le soir de la première, près de trois cents personnes étaient présentes, Sourdes et entendantes. Alors qu'en France les projections de Donoma et des Intouchables relancent le débat de l'accessibilité et du soustitrage, The Hammer pose la question autrement. Ici, les sous-titres sont là pour tous puisqu'ils sont à la fois la retranscription des dialogues en anglais et la traduction des nombreux dialogues en ASL. Les deux langues présentes à l'écran se partageaient également la salle lors des échanges qui ont suivi le film : après la projection, la présence d'interprètes a permis la communication entre le public et les membres de l'équipe du film, avec des deux côtés des Sourds et des entendants. Dans ce contexte, sous-titrages et interprètes ne sont pas seulement là pour les Sourds. Ils sont là pour que l'on se comprenne mutuellement. The Hammer donne à voir une réalisation et une production de qualité, s'adressant à tous et qui assument et accompagnent les enjeux dont le film traite. PIERRE SCHMITT Extraits du film The Hammer 6• Art’Pi ! • Février 2012
3 questions à Oren Kaplan Réalisateur de The Hammer 1) Quelles ont été vos relations avec Matt Hamill durant le tournage ? Matt est souvent venu nous voir sur le tournage et nous a vraiment aidés à donner forme aux personnages et aux émotions du film. Eben et Joe [NDLR Eben Kostbar et Joseph McKelheer] ont rédigé le script après plusieurs heures d'entretien avec Matt. Lorsque j'ai rencontré Russell Harvard, je lui ai donné les vidéos des interviews avec Matt. Il était vraiment important pour moi que Russell côtoie Matt avant le tournage. Je suis très excité par le résultat, car Matt, sa famille, et Russell ont tous eu le sentiment que le personnage était aussi proche de Matt qu'il était possible de l'être. tré de Sourd avant de faire ce film. Cela m'a épaté de découvrir à quel point il s'agissait d'une communauté active, vibrante et fascinante – une communauté qui communique uniquement à travers le visuel. N'est-ce pas extraordinaire ? Si vous devez retenir une chose de ce film, c'est qu'il y a des personnes fascinantes dans cette communauté et que cela vaut la peine de les connaître. Et en apprenant à mieux les connaître, vous apprendrez à mieux vous connaître. Et tant qu'on y est, croyez en vousmême. Je me fiche de savoir quelles sont vos limitations, elles n'en sont que si vous les voyez de cette manière. 3) La musique du film est très belle. Quelle a été votre approche ? Nous avons consciemment intégré beaucoup de basses dans notre composition, particulièrement durant les scènes les plus intenses. Bien que de nombreuses personnes Sourdes éprouvent des difficultés à entendre les fréquences les plus hautes des musiques traditionnelles, tout le monde peut sentir les vibrations des basses. Et j'oserais même dire que la plupart des personnes Sourdes sont plus sensibles à ces sons que ne le sont les personnes entendantes. Interview tirée du dossier de presse, traduite par Pierre Schmitt. 2) Que voulez-vous que le public retienne de ce film ? Que vous soyez un fan du genre ou non, ce film vous en apprendra davantage sur la communauté Sourde. Je n'avais jamais rencon- À savoir Aux États-Unis, The Hammer est le premier film nonétranger à disposer de sous-titres en salles et quatorze interprètes ont participé au tournage. Tous les rôles Sourds ont été attribués à des acteurs Sourds confirmés. Ainsi, aux côtés de Russell Harvard interprétant Matt Hamill, on retrouve Shoshannah Stern dans le rôle de Kristi. Les fans de séries reconnaîtront l'actrice car elle interprète le rôle de Megan dans Weeds (saisons 1 et 2) et le rôle de Bonnie Richmond dans Jericho (saisons 1 et 2). Elle a également fait des apparitions dans Lie to Me, Cold Case et Urgences. Russell Harvard a mené une carrière principalement théâtrale, mais on le retrouve également dans plusieurs longs-métrages tels que There Will Be Blood et Versa Effect produit par ASLfilms. Il est apparu dans Les Experts : New York et Fringe. Quant à Michael Anthony Spady, second rôle dans The Hammer, il sera la tête d'affiche de The Championship Round, un projet en cours autour d'un boxeur Sourd. http://aslfilms.com www.thechampionshiprounds.com Février 2012• Art’Pi ! • 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :